ANNONCE OFFICIELLE

10 juillet 2014 16:03; Act: 10.07.2014 17:00 Print

Luc Frieden met un terme à sa carrière politique

LUXEMBOURG - L'ancien ministre des Finances (CSV) annonce ce jeudi qu'il sera, à partir de septembre, vice-chairman de la Deutsche Bank. Tessy Scholtes devrait prendre sa place à la Chambre.

storybild

Luc Frieden, 50 ans, a été ministre de la Justice, ministre du Budget et de la Défense et ministre des Finances sous les différents gouvernements Juncker. (photo: Editpress)

  • par e-mail

«Luc Frieden prévoit, à la fin de cette session parlementaire, de quitter ses fonctions de député pour raisons professionnelles, indique jeudi la fraction CSV dans un communiqué. Luc Frieden a décidé de se lancer un nouveau défi à l'étranger. À partir de septembre, il deviendra vice-chairman de la Deutsche Bank. Son principal lieu de travail sera Londres». Avec 29 441 voix sur son nom, Luc Frieden avait été la personnalité la mieux élue du CSV dans la circonscription centre. Pour lui succéder à la Chambre, c'est Tessy Scholtes qui est la mieux placée, avec 18 024 votes. L'ancienne karatéka avait déjà intégré la précédente chambre des députés. Elle y avait siégé à partir de mai 2011, à la suite du décès de Mil Majerus.

La dernière fois qu'un homme politique luxembourgeois avait renoncé à sa carrière d'élu pour entrer dans le monde privé remonte à 2011 avec le départ de Jean-Louis Schiltz. Alors chef de fraction CSV, il était alors redevenu avocat. Un précédent récent qui n'est toutefois pas de la même ampleur que l'annonce réalisée ce jeudi par l'ancien ministre de la Justice, puis des Finances, sous l'ère Juncker. Pressenti longtemps pour être son successeur à la tête du gouvernement, Luc Frieden avait été mis à mal à plusieurs reprises au cours de l'année 2013 pour son rôle dans différentes «affaires». Parmi elles, le choix de Qatar Airways comme partenaire de Cargolux ou bien encore son influence supposée dans le dossier Bommeleeër.

(Jmh et JW/L'essentiel)