Parité hommes/femmes

26 mars 2013 10:00; Act: 26.03.2013 10:42 Print

La réduction des écarts de salaires obligatoire?

LUXEMBOURG - La ministre de l'Égalité des chances est sûre que les écarts de salaires entre hommes et femmes peuvent se résorber.

storybild

La ministre de l'Égalité veut sensibiliser les entreprises aux inégalités salariales au Grand-Duché. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

L'écart moyen entre le salaire d'un homme et celui d'une femme au Luxembourg est de l'ordre de 10 à 12%. Malgré les initiatives diverses et variées, il n'évolue que très peu en faveur des femmes. À en croire la ministre de l'Égalité des chances, Françoise Hetto-Gaasch (CSV), un nouvel outil informatique pourrait pourtant permettre d'inverser la tendance.

Problème, en accès libre sur le site web du ministère, ce logiciel n'a fait que peu d'émules jusqu'à présent. «Depuis 2009, 17 entreprises ont utilisé Logib-Lux dans le cadre du programme des actions positives», écrit la ministre dans une réponse parlementaire adressée à la députée Diane Adehm. Aussi, Françoise Hetto-Gaasch envisage de rendre l'utilisation de ce logiciel obligatoire par les entreprises dans la mesure où celles qui l'ont déjà utilisé ont remédié à ces écarts de salaires.

«Logib-Lux a déjà permis de réduire sensiblement les écarts de salaires constatés au sein des entreprises participant au programme des actions positives. Pour que ce progrès se fasse ressentir au niveau national, je suis en train d'analyser la possibilité de rendre obligatoire l'utilisation du logiciel par toute entreprise installée au Luxembourg», poursuit la ministre. Elle affirme que cet outil doit permettre aux dirigeants de prendre conscience des inégalités qui ne sont pas forcément le fruit «d'une intention délibérée».

Patrick Théry

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Gasty Gay le 26.03.2013 18:21 Report dénoncer ce commentaire

    Me considörez vous comme femme ou comme homme? Hooch!

  • TIph57 le 26.03.2013 11:34 Report dénoncer ce commentaire

    Les salaires des femmes sont en moyenne inférieurs de 10 à 12% d'après l'article... La question est : pour qu'ils soient au même niveau, va-t-on baisser les salaires des hommes de 10 à 12% ou va-t-on augmenter le salaire des femmes ? Un peu comme l'égalité des primes d'assurances des hommes qui ont... augmenté pour être au niveau de celles des femmes !

  • front-français le 26.03.2013 14:01 Report dénoncer ce commentaire

    C'est peut être moins le cas au Lux qu'en France (quoi que) mais en général le simple fait d'être de sexe féminin donne "droit" à un certain nombre d'avantages; laissez passer en boites ect...; L'homme propose la femme dispose reste toujours d'actualité, pas courant qu'une femme propose un verre à un mec, alors... au bout du compte...

Les derniers commentaires

  • Gasty Gay le 26.03.2013 18:21 Report dénoncer ce commentaire

    Me considörez vous comme femme ou comme homme? Hooch!

  • aigorleo le 26.03.2013 16:28 Report dénoncer ce commentaire

    et si on commencait pas mettre au même niveau le salaire des étrangers avec celui des luxembourgeois?

  • gothmog le 26.03.2013 16:18 Report dénoncer ce commentaire

    et la réduction des écarts en résidants et frontaliers, c'est pour quand ?

  • front-français le 26.03.2013 14:01 Report dénoncer ce commentaire

    C'est peut être moins le cas au Lux qu'en France (quoi que) mais en général le simple fait d'être de sexe féminin donne "droit" à un certain nombre d'avantages; laissez passer en boites ect...; L'homme propose la femme dispose reste toujours d'actualité, pas courant qu'une femme propose un verre à un mec, alors... au bout du compte...

    • claire le 26.03.2013 15:04 Report dénoncer ce commentaire

      les stéréotypes de ce genre vont faire avancer les choses, y a pas de doute

  • SREL le 26.03.2013 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    Les salaires ne sont pas invisbles pour tout le monde. car il y bien quelqu'un qui s'occupe des paiements (la fiduciaire, le département RH, la secrétaire de direction....). De plus la société doit remplir un relevé mensuelle des salaires brut par employé à la CCSS. Donc au centre informatique de l'état. Du coup les informations sont accessibles. Au moins à la CNS, à la caisse de pension, les banques etc. Et aux avocats pour des saisies sur salaires. Donc ces données sont "mal" protégées. Essayé; envoyé un courrier au nom de votre voisin CNS pour avec sa date de naissance. et ca marche!

    • Pere_Noel le 26.03.2013 13:20 Report dénoncer ce commentaire

      Les femmes n'iront pas se plaindre de gagner moins que les hommes si elles ne connaissent pas le salaire de leurs collègues, et donc le salaire de leurs homologues masculins. Elles ne se plaindront pas plus que ceux qui gagnent moitié moins que leurs collègues (quelque soit le sexe) pour faire le même travail avec la même ancienneté et la même expérience. En général, le seul critère qui fait différence, c'est le lieu d'habitation et/ou la nationalité.

    • @SREL le 26.03.2013 14:56 Report dénoncer ce commentaire

      Au CCSS, oui. Au centre informatique probablement non, ce n'est pas la même chose. CNS oui, caisse de pension oui, mais banques et avocats n'ont pas d'accès, ni les contributions d'ailleurs. Et oui, vous pouvez envoyer un courrier au nom du voisin à la CNS. Et ça marche - votre voisin recevra une réponse.