SELON LE STATEC

21 août 2012 10:35; Act: 21.08.2012 11:40 Print

Le Luxembourg accueille quelque 170 nationalités

LUXEMBOURG - La population du Grand-Duché se diversifie de plus en plus, selon les chiffres du Statec. À tel point que les Luxembourgeois de naissance représentent 48,6% de la population.

Source: Statec
Source: Statec

  • par e-mail

Luxembourg ressemble de plus en plus à une tour de Babel. Voici les conclusions du Statec, publiées ce mardi, sur l'évolution de la population résidente du Grand-Duché entre 2001 et 2011. Sur les quelque 511 500 habitants recensés au 1er janvier 2011, pas moins de 43% possédaient l'une des 170 nationalités enregistrées dans le pays. Soit une hausse de 35% sur la décennie qui vient de s'écouler.

Concrètement, cela signifie que les Luxembourgeois de naissance ne représentent plus que 48,6% de la population totale. Une évolution démographique liée principalement à l'arrivée de nouveaux travailleurs qualifiés pour les postes requis pour la place financière et le secteur des services dont le Grand-Duché a été friand. Sur la même période, le nombre de Luxembourgeois a augmenté de 5,2%, soit un total de 291 831 personnes en 2011. Selon le Statec, seules 14,5% des personnes de nationalité luxembourgeoise l'ont reçu par naturalisation.

Cinq communes où les étrangers sont majoritaires

Dans le détail, les étrangers du Luxembourg viennent à près de 90% de l'Union européenne, Portugais en tête (16,08% de la population totale), suivis par les Français (6,14%), les Italiens (3,52%), les Belges (2,35%) et les Allemands (2,35%). La première nationalité étrangère, hors Union européenne, se classe en dixième position et correspond au Monténégro (0,74%). Les pays des continents africain, asiatique ou américain sont pour leur part faiblement représentés, à savoir moins de 5% de la population globale du Grand-Duché.

À noter qu'une différence sensible de moyenne d'âge existe entre la population étrangère résidente et les Luxembourgeois de naissance, selon les chiffres du Statec. L'âge moyen des étrangers en 2011 s'élevait ainsi à 35 ans, contre 41 ans pour les Luxembourgeois. Une différence qui place ainsi la moyenne d'âge globale du Grand-Duché à près de 39 ans. En ce qui concerne les lieux de résidence des étrangers, la situation varie d'une commune à l'autre. Ainsi, Luxembourg-Ville, Larochette, Strassen, Differdange et Esch-sur-Alzette sont les cinq communes dans lesquelles la population étrangère représente la majorité de la population résidente, alors qu'ils sont seulement 15% dans la commune de Goesdorf, à proximité du lac d'Esch-sur-Sûre.

(Jmh/L'essentiel Online)

  • bibette le 22.08.2012 23:07 Report dénoncer ce commentaire

    oui le luxembourg est un beau pays, je fais souvent du "tourisme local" en me promenant un peu partout pour decouvrir les petites villes et villages. Je m'en lasse pas...Je rêve d'avoir "les moyens" d'y acheter une belle maison...

  • bibette le 22.08.2012 23:03 Report dénoncer ce commentaire

    Esch sur Sûre, c'est très mignon mais un peu loin du centre, pas étonnant qu'il y ait peu d'étrangers

  • Mercure le 22.08.2012 15:12 Report dénoncer ce commentaire

    Apprendre une langue doit être utile. Malheureusement le luxembourgeois n'est pas nécessaire dans la plus grande partie du monde du travail au Luxembourg! On a d'autant moins envie d'apprendre lorsque beaucoup de luxembourgeois s'en servent à l'évidence pour faire barrière à l'autre. Cette langue (très ancienne) existera par la culture plus que par le travail, donc par l'ouverture à l'autre et non le repli sur soi! Et frontaliers, soyez curieux de ce pays autrement que par le travail, il y a beaucoup à découvrir et apprendre!

    • Pépef le brun le 23.08.2012 18:15 Report dénoncer ce commentaire

      Oui d'ailleurs cette "langue" n'est même pas utilisée par ces mêmes luxembourgeois dans leur principal journal le Wort - écrit essentiellement en allemand, ni enseignée à l'école où les cours ont lieu en allemand et un peu en français. c'est dire le crédit que portent les luxembourgeois à leur propre langue