Initiative au Luxembourg

16 janvier 2015 14:00; Act: 16.01.2015 16:15 Print

Une campagne loufoque pour le référendum

LUXEMBOURG – Le ministère de la Transparence illusoire, un pseudo organisme gouvernemental, vous propose de participer avec légèreté aux débats du référendum.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
Sur ce sujet

Le mouvement satirique Villverspriechend Volleksvirbereedung*, avec son ministère de la Transparence illusoire, est entré à sa manière dans la campagne référendaire au Luxembourg. Pour communiquer, il utilise sa page Facebook et des autocollants qu’il essaime depuis début janvier dans les rues du pays. Pour le moment, quatre questions complètement farfelues, inscrites sous la mention «nous nous entraînons pour le référendum», ont fait leur apparition sur les panneaux et les murs. «Combien doit être vendue la cire pour les cierges de l’Église?», ou encore «Les plus de 80 ans sont-ils capables d’avoir une opinion politique?», interrogent notamment les stickers.

Villverspriechend Vollesksvirbereedung «attend que le gouvernement entre en campagne pour réagir» et organiser d’autres actions, explique à L’essentiel Luca Andreolli, l’un des membres actifs. «D’autres idées nous viendront probablement d’ici au référendum». Engagé par le collectif d’artistes Richtung22, le mouvement se veut «indépendant politiquement». Une dizaine de personnes, «de tous bords», y participent. «Nos buts sont les mêmes que ceux du gouvernement, précise le mouvement: paraître le plus moderne et le plus transparent possible, tout en faisant exactement la même chose que le gouvernement précédent».

Mars Di Bartolomeo amusé par l'initiative

Sous ses airs ironiques, le mouvement défend une véritable cause. Il entend «stimuler les citoyens, pour qu’ils participent aux débats autour des questions politiques élémentaires de notre société», indique Luca Andreolli. «Ce que nous voulons, ce sont de vrais débats de société. Pas seulement les politiciens qui décident et un vote à la fin, lorsque tout a été décidé». Le mouvement, entend «ridiculiser les questions» qui seront posées au référendum du 7 juin, qu’il trouve trop consensuelles. Les initiateurs auraient préféré une réforme sur des questions qu’ils jugent plus essentielles, comme les droits fondamentaux ou le régime politique du pays. «De plus, le gouvernement n’attend pas le résultat du scrutin pour entamer des négociations avec les institutions concernées», dénonce Luca Andreolli, qui cite en exemple la question sur la séparation de l’Église et de l’État.

Le président de la Chambre des députés, Mars Di Bartolomeo (LSAP), qui prépare activement le référendum, s’amuse de la démarche. «C’est une bonne initiative. Le débat peut être provoqué de manière sérieuse, ou légère. Tant que cela fonctionne, il n’y a pas d’interdit!»

*NDLR: Initiative populaire qui fait beaucoup de promesses.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • anomik le 17.01.2015 09:28 Report dénoncer ce commentaire

    au rythme au ca va, ils auront tout réglé sans référendum ... et sans satisfactions populaire

  • Hein? le 17.01.2015 15:55 Report dénoncer ce commentaire

    Il y aura une seule question lors du référendum: Êtes vous pour ou contre les référendums?

  • Michel Colucci le 16.01.2015 21:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La Bande à Gripsous! Belle photo

Les derniers commentaires

  • Logique non??? le 20.01.2015 03:20 Report dénoncer ce commentaire

    Une campagne loufoque pour un gouvernement loufoque,quoi de plus normal????

  • Sigefroid le 19.01.2015 15:42 Report dénoncer ce commentaire

    En voilà un pays, pourtant toujours traité de réactionnaire, qui a le sens de la démocratie: "L'Irlande devra se prononcer sur le mariage entre personnes du même sexe lors d'un un référendum en mai." Et c'est normal: tout problème sociétal doit être soumis à l'avis des citoyens! Une fois validé ou bien invalidé, on en parle plus! Comme en Suisse où étrangement, la plupart des citoyens s'intéressent à la chose publique (Res Publica)! Nous? Comme les Français: blabla et palabres à l'africaine et méfiance absolue vis à vis des politiciens qui tous se prennent pour des Richelieu ou des Talleyrand!

  • Hein? le 17.01.2015 15:55 Report dénoncer ce commentaire

    Il y aura une seule question lors du référendum: Êtes vous pour ou contre les référendums?

  • anomik le 17.01.2015 09:28 Report dénoncer ce commentaire

    au rythme au ca va, ils auront tout réglé sans référendum ... et sans satisfactions populaire

  • Clopinette le 17.01.2015 07:02 Report dénoncer ce commentaire

    Le référendum, comme les pétitions, c'est illusoire et c'est pour faire croire aux citoyens qu'ils peuvent participer au débat... en fin de compte le Gouvernement fait ce qu'il veut. La question abandonnée de la séparation de l'église et de l'état est un exemple, et une reculade pour une société progressiste. La laïcité n'est pas contre les religions, mais elle offre un espace pour toutes les religions et les libertés de pensées. La religion catholique nous a imposé trop longtemps sa conscience au sein de l'état. Aucune religion ne doit imposer ses préceptes... cela doit rester privé.

    • Eric le 17.01.2015 12:49 Report dénoncer ce commentaire

      Vous préféreriez que l'on vous impose l'islam? La laïcité est un terrain fertile pour l'islamisation, ce n'est donc que du bon ses que le Grand-Duché reste une terre catholique...

    • Clopinette le 17.01.2015 16:23 Report dénoncer ce commentaire

      Eric, l'islam a un message de paix, comme la religion catholique, juive et les autres, c'est l'interprétation de certains, qui en font des extrémistes. La laïcité ouvre le dialogue et le vivre ensemble. Je ne veux pas devoir suivre les préceptes de la religion catholique et d'ailleurs d'aucune autre. La moralité et l'éthique sont des valeurs universelles et pas besoin de religion pour cela. Moi les mosquées, si elles sont belles ne me dérangent pas plus qu'une belle église, une synagogue ou un temple.