Contre les bourses d'études

24 avril 2014 13:10; Act: 24.04.2014 22:34 Print

14 500 lycéens veulent participer à la grève

LUXEMBOURG - Des milliers de lycéens ont officiellement indiqué qu'ils participeront vendredi à la manifestation des étudiants pour dénoncer le nouveau système des bourses.

storybild

Vendredi, les élèves et étudiants descendront dans les rues pour manifester contre le nouveau système des bourses d'études. (photo: Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Évoquant une «réduction dramatique» des bourses d'études, l'UNEL a lancé son appel à la grève il y a deux semaines. Leur revendication principale: la dépendance financière des parents et des critères d'obtention de la bourse de mobilité jugés injustes. En plus, le nouveau modèle des bourses ne prend pas en compte le nombre d'enfants à charge de la famille, un aspect que le ministre de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur, Claude Meisch (DP), est pourtant prêt à revoir. «Il y aura des cris et de la colère chez certains étudiants», prédit d'ores et déjà Milena Steinmetzer, membre du comité de l’UNEL et étudiante à l’Université de Vienne. Mais tout sera mis en œuvre pour garantir un bon déroulement de la grève et éviter les débordements.

Sondage
Soutenez-vous la grève des lycéens?

L'Union nationale des étudiants tablait sur une participation de 10 000 élèves et étudiants, un chiffre revu à la hausse après la confirmation du ministère de l'Éducation nationale que 14 500 lycéens se sont inscrits sur les listes. À ce chiffre s'ajoutera celui des étudiants des universités. Selon Milena, l'organisation a plutôt bien marché. Les élèves désireux de participer à la grève ont ainsi dû s'inscrire sur une liste dans leurs écoles pour être dispensés des cours. «Au début il était uniquement question des élèves du cycle supérieur (3e-1re), ce qui a créé la confusion, explique l'étudiante de 22 ans. Ce n’était pas logique, car tôt ou tard, tout le monde sera concerné par les nouvelles mesures».

Les enjeux pas clairs pour tous?

Milena est pourtant d’accord pour dire que tous les participants ne se sont pas forcément penchés sur la thématique des bourses de la même manière. «Probablement que les jeunes des cycles inférieurs ne comprennent pas tous les détails sur les bourses. Pour eux, s’ils entendent parler de 2 000 euros, c’est une somme énorme. Ils ne savent pas ce qu’elle représente une fois qu’on doit payer un logement», explique l'étudiante.

«Il s’agit aussi d’expliquer aux jeunes ce que ça veut dire que de faire la grève. Certains semblent penser que cela consiste à ne pas aller aux cours et de simplement rester à la maison». C'est pourquoi le Streikcomité a créé une page spéciale. Pour ce qui est de l’organisation, le Streikcomité a eu deux réunions avec la police grand-ducale afin de déterminer ensemble le tracé du cortège. Certaines routes seront fermées à la circulation jusqu’après le passage des élèves (voir ci-dessous). Si l'action est encouragée par la plupart des comités d'élèves, associations de jeunes et syndicats, les jeunes libéraux (JDL), les jeunes verts (Jonk Gréng) et l'ACEL ne la soutiendront pas. S'ils sont loin d'approuver le projet de loi 6670, ils entendent privilégier la voie du dialogue. Certaines associations reconnaissent en outre le besoin du gouvernement de faire des économies. En plus, les bourses d'études du Luxembourg comptent parmi les plus élevées de l'UE.

  • La circulation perturbée en raison de la grève
  • Cliquez sur le plan pour voir les parcours en plus grand

    La grève aura lieu, ce vendredi, à partir de 10h. Le rendez-vous est donné en trois points dans Luxembourg-Ville, sur le parking du Glacis, à la gare et sur le campus «Geesseknäppchen» (sur le parking derrière le ECG). Les cortèges convergeront ensuite devant le ministère de l'Éducation et la Chambre des députés. Les rues empruntées par les trois cortèges qui prennent leur départ respectivement dans l’avenue de la Gare, à la place Laurent, et dans la rue Marguerite de Brabant, pour se rejoindre à la place Clairefontaine, seront fermées partiellement et de manière ponctuelle à la circulation entre 10h15 et 11h, le temps du passage des cortèges. La police grand-ducale sera sur place afin de régler la circulation. Certaines lignes de bus risquent d’être perturbées voire déviées temporairement.

    (Laurence Bervard/ Kerstin Smirr/L'essentiel)

    Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

    «Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

    Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

    «Comment s’assurer de la validation de mon message?»

    Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

    Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

    Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

    «Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

    Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

    Les commentaires les plus populaires

    • Coeur révélateur le 24.04.2014 19:17 Report dénoncer ce commentaire

      de se disputer sur le montant suffisant ou non de 2000, 4000, 6000€. Il n'y a pas de nécessité budgétaire, et la somme retirée aux étudiants sera versée aux fonctionnaires, qui ne le demandent même pas. C'est cela le scandale de ce Gouvernement Bettel, qui comme l'autre de Juncker, doit payer le prix d'une rançon à la CGFP pour que celle-ci le laisse faire face à la politisation de la fonction publique dans ses administrations. (voir Ministère des Finances)

    • Lothard le 24.04.2014 16:50 Report dénoncer ce commentaire

      La majorité des élèves qui feront la grève ne savent même pas pourquoi il la font (dixit mon fils qui est en 5ème)...-) Très drôle...

    • Pol Isson le 24.04.2014 18:40 Report dénoncer ce commentaire

      Encore une journée de congé pour les enseignants et leurs élèves. Pourquoi ne pas avoir organisé cette manifestation à partir de 14h00?

    Les derniers commentaires

    • Kiki le 25.04.2014 13:10 Report dénoncer ce commentaire

      Etudiants incapables de manifester devant les institutions correspondantes et prennent en otage les travailleurs

      • rholala le 26.04.2014 11:36 Report dénoncer ce commentaire

        rohlalaaaa, Kiki, vous n'êtes jamais content(e?) de rien! Le droit de manifester (ou de faire une grève) doit/devrait toujours impliquer la compréhension des autres personnes non concernées, non? sinon, il faut aller manifester où? dans le désert?sur l'océan?sur la lune? et donc, cela ne dérangerait même pas un petit peu le gouvernement. Il y a eu la critique ici aussi qu'ils l'ont fait un vendredi matin.Vendredi: pour que les étudiants de l'étranger puissent y participer le plus possible.Matin: car l'a-m aurait encore plus dérangé le retour des travailleurs à leur domicile et le début du WE

    • Roko le 25.04.2014 09:10 Report dénoncer ce commentaire

      C'est le principe de la sélectivité sociale, pour ceux qui ne veulent pas comprendre. Il faut surtout aider ceux qui n'ont pas les moyens à envoyer leurs enfants à l'université. Malheureusement, il y en a qui n'aurons jamais assez, ayez honte!

    • Mario Lemercier le 24.04.2014 19:46 Report dénoncer ce commentaire

      Pour compléter la discussion une petite remarque à ceux qui pensent que c'est largement trop: Les universités anglaises et américaines coûtent parfois plus de 10.000 euros par semestre. Pour certaines unis suisses vous devez débourser plus de 6.000 euros! Bon vous me direz pourquoi ils veulent aller dans ces universités chères, mais il s'agit aussi parfois d'un choix pour la qualité de l'enseignement. Certains patrons ( et pas les moindres) vous acceptent tous de suite avec un diplôme de ces facs. Ajoutez à cela les frais de logement beaucoup plus élevés que chez nous.

      • Kiki le 25.04.2014 08:36 Report dénoncer ce commentaire

        Frais de logement beaucoup plus élevés que chez nous ? Ca doit faire un moment que tu n'est pas allé dans les résidences unis de ces pays

    • Coeur révélateur le 24.04.2014 19:17 Report dénoncer ce commentaire

      de se disputer sur le montant suffisant ou non de 2000, 4000, 6000€. Il n'y a pas de nécessité budgétaire, et la somme retirée aux étudiants sera versée aux fonctionnaires, qui ne le demandent même pas. C'est cela le scandale de ce Gouvernement Bettel, qui comme l'autre de Juncker, doit payer le prix d'une rançon à la CGFP pour que celle-ci le laisse faire face à la politisation de la fonction publique dans ses administrations. (voir Ministère des Finances)

      • Grincheux le 25.04.2014 08:39 Report dénoncer ce commentaire

        Correct Coeur révélateur, les fonctionnaires sont la clientèle, au sens romain du terme, de toute classe politique qui gouverne au Luxembourg. La seule solution serait un régime de terreur comme pendant la Révolution Francaise....pour restaurer l'égalité de tous les citoyens...et un peu de fraternité, sans parler de la liberté. A bas le Gouvernement...

    • Coeur révélateur le 24.04.2014 19:06 Report dénoncer ce commentaire

      Je suis sûr que les jeunes feront cela d'une manière bien polie. Y compris mes enfants que je n'ai pas eu a motiver. Pendant que vous y êtes à réaliser que le Gouvernement est en train d'assassiner votre futur, refaites cela en d'autres occasions, lorsque des lois ou directives de la Commission seront votées au parlement contre votre futur. Et méfiez-vous des perturbateurs dans vos rangs. Ce sont des partisans du Gouvernement, qui veulent discréditer votre action.

      • F.L. le 24.04.2014 21:45 Report dénoncer ce commentaire

        Idem chez nous. Le grand a tenu un discour simple et clair. Il nous a demander de signer le papier lundi, pour y aller, vu qu'il est mineur.