Au Luxembourg

26 février 2016 17:17; Act: 26.02.2016 17:20 Print

Les radars mobiles flasheront sans prévenir

LUXEMBOURG - Avec la mise en service des radars fixes le 16 mars, six radars mobiles entreront aussi en fonction. Mais contrairement aux fixes, ils ne seront pas signalés en amont.

storybild

Les radars mobiles sont entrés en phase de test le 2 février. (photo: Editpress)

  • par e-mail
Sur ce sujet

L'installation des dix radars fixes sur les routes du pays nous ferait presque oublier les six autres radars, mobiles, qui vont aussi entrer en service le 16 mars. Ceux-ci seront posés sur un trépied au bord des routes ou embarqués à bord de véhicules de la police. Un flash rouge indiquera aux automobilistes qu'ils étaient en excès de vitesse.

À l'inverse des radars fixes, les radars mobiles ne seront pas signalés en amont. L'objectif est qu'aucun conducteur «ne se sente à l'abri d'un avertissement taxé et/ou d'un procès-verbal» en cas d'excès de vitesse, a expliqué le ministre des Infrastructures, François Bausch, dans une réponse parlementaire. Les radars mobiles ont, comme les fixes, fait l'objet d'une phase de test depuis le début du mois de février. Cette période d'essai se terminera le 29 février.

Près de 1 000 euros de réparation

Pouvant être utilisés à différents endroits du réseau routier, les radars mobiles ont aussi l'avantage d'échapper aux personnes malintentionnées. Dans une autre réponse parlementaire publiée ce vendredi, François Bausch a détaillé le montant des frais occasionnés par un acte de vandalisme début février sur le radar installé à Beckerich. Même si l'outil était resté opérationnel, une partie de la couverture plastique qui recouvre l’écran avait été arrachée. La réparation a coûté 964 euros.

Malgré cet incident, le ministre indique que rien ne sera prévu pour sécuriser davantage les radars fixes. La loi prévoit actuellement une peine de 8 jours à un an d'emprisonnement et une amende de 251 à 5 000 euros pour «la dégradation d'objets destinés à l'utilité publique». Toutefois, dans le cas où de tels faits se reproduiraient, «des peines plus sévères peuvent être prévues», précise François Bausch.

Voici l'emplacement de tous les futurs radars fixes

(jd/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Fuss Flup le 26.02.2016 19:10 Report dénoncer ce commentaire

    Le radar dans la montée vers Heiderscheid n'est pas placé à l'endroit indiqué. Il se trouve apres le premier lacet de la montée.

  • SharkSa0005 le 27.02.2016 02:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comment c'est si une voiture de Police qui n'est pas en service d'urgence se fait flasher ou encore un policier en privé ou un ministre, etc ?

  • Jean R le 28.02.2016 16:30 Report dénoncer ce commentaire

    Encore fault il que les radars soient placés aux endroits réelement dangereux et que ces endroits soient signalés, si on veut vraiment prévenir les accidents. Si. come en France, on va les placer au bord des lignes droites, dans les auto-routes, ça me servira que à pomper des sous...!

Les derniers commentaires

  • LuxThill le 18.03.2016 18:59 Report dénoncer ce commentaire

    Le radar entre Dippach et Helfent n'est pas à l'endroit indiqué.

  • Jean R le 28.02.2016 16:30 Report dénoncer ce commentaire

    Encore fault il que les radars soient placés aux endroits réelement dangereux et que ces endroits soient signalés, si on veut vraiment prévenir les accidents. Si. come en France, on va les placer au bord des lignes droites, dans les auto-routes, ça me servira que à pomper des sous...!

  • Bubbles le 28.02.2016 12:27 Report dénoncer ce commentaire

    8 jours à un an d'emprisonnement et une amende de 251 à 5 000 euros pour «la dégradation d'objets destinés à l'utilité publique». Oui ben l'utilité publique de ces machines à sous reste à prouver.

  • bodi le 27.02.2016 10:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ya des règles messieurs un panneau ou ç écrit 50 c 50!!!alors ou vs êtes trop bête pour avoir oublier votre code de la route ou une ptite neurone vs dit de râler jusque parceque vs savez pas rouler à 50????cruise contrôle part exemple??!!c fou ca meme pour des radars un cinéma énorme???#prend une formul1 et va dans le désert!!

    • Matt.B le 27.02.2016 13:05 Report dénoncer ce commentaire

      Je suis d'accord avec le code de la route, mais encore 65% du park automobile Luxembourgeois ne possède pas le cruise control, qui est souvent sur des voiture au de gamme... tout le monde en à pas les moyens.

  • Poil a gratter. le 27.02.2016 09:30 Report dénoncer ce commentaire

    Amis Luxembourgeois, vous allez adorer vos amis les frontaliers et surtout vos petits chéris de francais, qui tellement indisciplinés vont largement contribués au remplissage de vos tirelires. Une petite augmentation des prestations sociales en retour ?

    • @Poil le 28.02.2016 02:08 Report dénoncer ce commentaire

      Vous reconnaissez donc que vous roulez comme des chauffards!!!!