Élections d'octobre

02 août 2013 14:28; Act: 02.08.2013 17:09 Print

Ali Ruckert tête de liste nationale du KPL

LUXEMBOURG - Le parti communiste a dévoilé, ce vendredi, sa tête de liste nationale, son slogan et ses candidats aux élections législatives pour la circonscription Sud.

Sur ce sujet
Une faute?

«L'humain avant le profit - travail et sécurité sociale pour tous». «De Mënsch virum Profit – Aarbecht an sozial Ofsécherung fir jiddereen». Tel est le slogan du KPL pour les élections anticipées en octobre. Ce sera le président du parti communiste, Ali Ruckert, qui mènera le parti à la tête de liste nationale. Il sera également le favori dans le Sud.

Le parti se félicite de présenter une liste «jeune», avec huit candidats qui ont moins de 35 ans. L'âge moyen de la liste, composée de sept femmes, est de 46 ans. Le parti explique vouloir encore contacter certains candidats potentiels dans les jours à venir avant de présenter la totalité des listes pour le centre, le nord et l'est, le 12 août 2013.

Le parti communiste luxembourgeois ne dispose pas encore de députés à la Chambre et ne bénéficie pas, pour cette raison, du soutien financier de l'État. Dans le communiqué, le parti n'a pas caché ses préoccupations financières et fait appel aux dons. Ils détermineront, selon le parti, «dans quelle mesure les communistes auront la possibilité de porter à la connaissance du public leurs alternatives».

Tête de liste nationale

Ali Ruckert, 58 ans, président du parti, Differdange

Circonscription du Sud

Tête de liste: Ali Ruckert, 58 ans, président du parti, Differdange

Madeleine Antony, 55 ans, représentante syndical, Belvaux

Christophe Bartz, 27 ans, président de la Jeunesse Communiste, Rodange

Bernard Zénon, 68 ans, conseiller communal, Esch/Alzette

Jeff Bettendorf, 31 ans, cheminot, Differdange

Irène Bigler, 57 ans, employé communal, Differdange

Laurent Brandenburger, 40 ans, fonctionnaire des douanes, Dudelange

Catarina Fernandes Ribeiro, 32 ans, cadre de la Santé, Bettembourg

Jean-Claude dit «Jhemp» Hoffmann, 56 ans, employé communal, Esch/Alzette

Luc Houdremont, 22 ans, étudiant, Lamadelaine

Fernand Hübsch, 74 ans, membre du conseil d'administration de la Chambre des Salariés, Esch/Alzette

Michel Krischler, 71 ans, retraité de la sidérurgie, Belvaux

Christoph Kühnemun, 36 ans, journaliste, Dudelange

David Mahnen, 23 ans, Jeunesse Communiste, Belvaux

Serge Matagne, 34 ans, chef de train aux CFL, Rumelange

Edmond Peiffer 66 ans, conseil communal, Rumelange

Nadine Pizzaferri, 25 ans, salariée du privé, Tétange

Steve Richer, 29 ans, ébéniste, Esch/Alzette

Georgette Schweich, 42 ans, fonctionnaire de l'État, Schifflange

Gilbert Simonelli, 62 ans, journaliste et vice-président du parti, Esch/Alzette

Liette Thekes, 57 ans, conseiller communal à Differdange, Linger

Edoardo Tiberi, 43 ans, secrétaire général «Lëtzebuerger Rentner an Invalideverband», Differdange

Marceline Waringo, 48 ans, représentante du personnel, Esch/Alzette

(lb/ L'essentiel Online)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Sigefroid le 02.08.2013 17:50 Report dénoncer ce commentaire

    Je suggère à tous les commentateurs de l'Essentiel de faire une proposition "lucide"à intégrer dans un nouveau programme électoral. Dans quelques semaines, on les regroupe toutes et on crée le Parti Démocratique Essentiel ! PDE : ça sonne bien je trouve!

  • Cosmo le 03.08.2013 13:32 Report dénoncer ce commentaire

    Il existe toujours ce parti?

  • Renaud Cechiant le 02.08.2013 23:32 Report dénoncer ce commentaire

    les partis de gauche ne sont plus que des représentants de profs et de fonctionnaires bien rémunérés depuis la chute industrielle, plus de légitimité. ce sont des partis de bobos qui "font la révolution un Coca dans la main".

Les derniers commentaires

  • NightBird le 04.08.2013 00:00 Report dénoncer ce commentaire

    Même remarque que pour dei Lenk, parti qui ne représente nullement les prolétaires mais de fonctionnaires et autres gens grassement rénumérés.

  • Cosmo le 03.08.2013 13:32 Report dénoncer ce commentaire

    Il existe toujours ce parti?

  • Thomas le 03.08.2013 11:15 Report dénoncer ce commentaire

    J'aime bien, tous des gros postes et ils viennent TOUS du SUD du pays :p

    • Carlos Pereira le 04.08.2013 23:44 Report dénoncer ce commentaire

      Pire que saint Thomas qui disait ne pas croire avant de toucher aux plaies du Christ, tu ne sais même pas lire qu'il s'agit de la liste des candidats "du Sud!", je répète: "du Sud!" Et alors où sont les gros postes? Vite que tu nous les montres. Je n'ai jamais voté pour eux, je ne sais pas encore ce que je ferai de mon bulletin, mais j'abomine les ignorants comme toi, arrogants de surcroît!

  • Renaud Cechiant le 02.08.2013 23:32 Report dénoncer ce commentaire

    les partis de gauche ne sont plus que des représentants de profs et de fonctionnaires bien rémunérés depuis la chute industrielle, plus de légitimité. ce sont des partis de bobos qui "font la révolution un Coca dans la main".

  • Sigefroid le 02.08.2013 17:50 Report dénoncer ce commentaire

    Je suggère à tous les commentateurs de l'Essentiel de faire une proposition "lucide"à intégrer dans un nouveau programme électoral. Dans quelques semaines, on les regroupe toutes et on crée le Parti Démocratique Essentiel ! PDE : ça sonne bien je trouve!