Absentéisme au travail

13 novembre 2012 12:14; Act: 13.11.2012 12:33 Print

Au Luxembourg, le stress explose chez les salariés

LUXEMBOURG - Le nombre de salariés malades a légèrement augmenté en 2011, la faute notamment au stress dans les entreprises.

storybild

Les salariés accumulent du stress et sont ensuite obligés de poser des congés maladie plus longs. (DR)

  • par e-mail

En 2011, chaque jour, sur 200 salariés, sept manquaient à l’appel à cause d’une maladie (3,5%). C’est légèrement plus qu’en 2010 (3,4%). Globalement, sur toute l’année, 52,8% des salariés ont posé au moins un congé maladie (contre 52% en 2010). Si la durée moyenne du congé a augmenté (de 8,3 à 9,4 jours), c'est notamment à cause de la progression des congés de longue durée qui ont progressé, de 1,3% à 1,6%.

Selon l’Observatoire de l’absentéisme, si les congés maladie de longue durée ont augmenté en 2011, c'est d'abord à cause du stress. Depuis le début de la crise en 2008, les salariés hésitent à poser des jours de maladie, de peur de perdre leur travail. Ils accumulent alors du stress et sont contraints de s’arrêter ensuite plus longuement. Depuis 2008, le stress comme explication d’une absence de longue durée, a explosé de 36%.

Nicolas Schmit, ministre du Travail (LSAP), a relativisé ses chiffres, «moins alarmants que dans les autres pays» tout en concédant qu’il «fallait faire des efforts». Les indemnités de congé maladie ont coûté 400 millions d’euros en 2011.

(MC et TH/L'essentiel Online)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Silva le 13.11.2012 21:28 Report dénoncer ce commentaire

    Je peut comprendre qu'il y à des personnes que soufre du au stress mais malheureusement quelques personnes utilisent le mot stress pour justifier leur incompétence et se mettre en maladie sans être réellement malades. De ces 400 millions il y à au moins la moitié que est payé à des personnes que profitent tout simplement du système. Si les mentalités ne changent le système social sera bientôt en faillite. Les contrôles devrait être plus strictes pour pouvoir enfin payer les personnes que sont réellement malades et arrêter de nourrir des profiteurs.

  • Frog le 13.11.2012 13:27 Report dénoncer ce commentaire

    J'en connais qui savent déjà maintenant qu'ils seront en maladie pour stress en août 2013 au moment de rentrer de vacances.

  • Anonyme en promenade le 14.11.2012 03:24 Report dénoncer ce commentaire

    Je viens de transmettre une plainte contre une banque de la place pour mobbing et favoritisme. Je serai probablement dans de gros problèmes, mais je ne peux plus accepter ces méthodes qui servent à détruire les salariés. Vive le chômage, bien plus agréable que de travailler pour ces escrocs. J'adorais travailler, maintenant je vais au café jouer aux cartes. Travailler n'a plus aucun sens pour moi.

Les derniers commentaires

  • bwaaaaaaahhhhh le 14.11.2012 20:01 Report dénoncer ce commentaire

    Si de nos jours il y a trop de stress c'est pq les salariés se prennent pour des seigneurs on pourrait tout changer et revenir aux années d'après guerre ou le salarié travaillait 2x plus d'heures pour 2x moins de salaires! en tout cas de ce temps là personne se plaignait du STRESS...

    • el mmmmmmmmmmm le 20.11.2013 15:51 Report dénoncer ce commentaire

      Ha les magnifiques historiens improvisées... Et leur chiffre tout aussi évoquant. Il faut nuancer ses dires et toujours vérifier.

    • Zorro le 20.11.2013 18:59 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, vous avez raison, et il faudrait supprimer les congés payés, les congés maladie et même la retraite, ça coûterait moins cher. Je propose même que les gens travaillent pour rien, comme ça ce serait plus simple.

    • Johny Stakanov le 21.11.2013 08:53 Report dénoncer ce commentaire

      Consternant

  • glandeur le 14.11.2012 10:56 Report dénoncer ce commentaire

    tant qu il n y aura pas de bonus- malus a la sécurité sociale, je ne changerai pas mes habitudes, 4-6 semaines de congé maladie par an autant que le congé normal!!! malade ou pas c comme ça, je paye j en profite ;)

    • Silva le 14.11.2012 18:52 Report dénoncer ce commentaire

      Je pense que vous ne devez pas être fier de votre comportement. C'est inacceptable

    • glandeur le 15.11.2012 09:40 Report dénoncer ce commentaire

      c est vous qui payez mes cotisations par hasard??? et pour vous dire, on est bcp à faire cela

    • Zorro le 20.11.2013 19:01 Report dénoncer ce commentaire

      Le jour où vous aurez la visite d'un médecin-conseil, vous regretterez votre désinvolture.

  • Anonyme en promenade le 14.11.2012 03:24 Report dénoncer ce commentaire

    Je viens de transmettre une plainte contre une banque de la place pour mobbing et favoritisme. Je serai probablement dans de gros problèmes, mais je ne peux plus accepter ces méthodes qui servent à détruire les salariés. Vive le chômage, bien plus agréable que de travailler pour ces escrocs. J'adorais travailler, maintenant je vais au café jouer aux cartes. Travailler n'a plus aucun sens pour moi.

    • Alexandre le bien heureux le 14.11.2012 09:51 Report dénoncer ce commentaire

      Travailler n'a plus aucun sens pour vous, mais profiter de ceux qui travaillent en a peut être un ???

    • Fair-play le 14.11.2012 10:13 Report dénoncer ce commentaire

      auprès de qui, sur base de quelle loi ? Qui va vous défendre? Des avocats ? Qui à votre insu peuvent représenter les intérêts de la banque dans d'autres affaires, avec des retombées financières bien plus intéressantes.

    • Silent le 14.11.2012 12:46 Report dénoncer ce commentaire

      Tout à fait d'accord avec Alexandre le bien heureux. Si votre travail ne vous convient plus il faut en trouver un autre. J

  • Silva le 13.11.2012 21:28 Report dénoncer ce commentaire

    Je peut comprendre qu'il y à des personnes que soufre du au stress mais malheureusement quelques personnes utilisent le mot stress pour justifier leur incompétence et se mettre en maladie sans être réellement malades. De ces 400 millions il y à au moins la moitié que est payé à des personnes que profitent tout simplement du système. Si les mentalités ne changent le système social sera bientôt en faillite. Les contrôles devrait être plus strictes pour pouvoir enfin payer les personnes que sont réellement malades et arrêter de nourrir des profiteurs.

    • frontas le 15.11.2012 06:13 Report dénoncer ce commentaire

      Oh que oui ! j'ai des noms !

  • Maxime le 13.11.2012 21:01 Report dénoncer ce commentaire

    La solution ... Relaxmax .. Massage,bien être en entreprises