Corinne Cahen

11 septembre 2015 16:03; Act: 11.09.2015 17:17 Print

«Chaque jour, 30 réfugiés arrivent au Luxembourg»

LUXEMBOURG – Face à la crise des réfugiés qui frappe l’Europe, le Luxembourg, même préparé, ne peut aujourd’hui que réagir dans l’urgence.

storybild

Le gouvernement va ouvrir trois nouveaux centres d'accueil d'urgence pour les réfugiés. (photo: L'essentiel/Philip Weber)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Cela fait des mois que les réfugiés affluent dans l’Union européenne, et les pays de l’UE – y compris le Luxembourg - semblent aujourd'hui dépassés. Le gouvernement luxembourgeois avait décidé d’anticiper et de se préparer mais face à un nombre impressionnant de réfugiés, il ne peut aujourd’hui que présenter des mesures d’urgence. Décidées en conseil de gouvernement ce vendredi matin, elles ont été présentées à la presse dans l’après-midi.

Trois nouveaux sites d’hébergement vont être dédiés aux réfugiés. Une centaine pourra prendre place dans l'ancienne maternité du CHL, route d’Arlon, à Luxembourg-Ville, tandis que 300 pourront être accueillis dans d'anciens bâtiments du centre de Logopédie de Strassen. Un bâtiment du Centre Hospitalier Neuro-Psychiatrique à Ettelbruck pourra également en abriter 200. Il est aussi envisagé de réquisitionner la hall 6 de Luxexpo au Kirchberg pour y installer des tentes et accueillir jusqu'à 400 personnes. Pour combien de temps? Difficile à dire. «En temps normal, l’enregistrement des demandeurs d’asile prend de six à huit semaines mais nous ne sommes pas en temps normal», a confié la ministre de la Famille et de l’Intégration, Corinne Cahen (DP).

Le flot des réfugiés est «immense», insiste-t-elle. «Chaque jour, 30 réfugiés arrivent au Luxembourg alors qu’il y a encore deux semaines, c’était seulement 300 par mois» et «nous ne savons pas combien de personnes vont venir», confie la ministre.

Deux villages de containers ou plus?

Mais le gouvernement insiste, il est de son devoir «d’offrir cette aide humanitaire nécessaire», a déclaré le Premier ministre, Xavier Bettel. Oui, cela va coûter de l’argent mais le ministre des Finances, Pierre Gramegna, est impliqué dans toutes les décisions. En outre, une vingtaine de personnes vont être embauchées à l’Office luxembourgeois de l’accueil et de l’intégration (OLAI). Le temps de les recruter, des fonctionnaires des ministères prêteront main forte.

En plus de toutes ces solutions, le gouvernement a réaffirmé son projet de créer des villages de conteneurs pouvant accueillir chacun 300 réfugiés. «Nous voulons commencer par deux sites mais si cela continue comme ça, on en aura sûrement besoin de plus».

(Philip Weber/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ultimo mulino le 11.09.2015 17:40 Report dénoncer ce commentaire

    Il auront besoin aussi d'un soutien psychologique, car ces gens sont traumatisés par ce qu'ils ont vécu.

  • Vindulux le 11.09.2015 16:35 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo, c'est de cette façon que nous allons devenir un grand pays. La richesse humaine a bien plus de valeur que la richesse financière. Ouvrons nos portes et nous serons fier de notre riche pays. De toutes façon nous n'avons pas d'autre choix. C'est notre devoir à tous de les accueillir.

  • Julie le 11.09.2015 16:44 Report dénoncer ce commentaire

    L'hiver arrive toujours à grands pas ici, cela ne sera pas facile pour eux, qui ne sont pas habitués au climat. Il leur faudra aussi des vêtements chauds. Il va y avoir du travail. On peut demander aux pensionnés qui s'ennuient de leur tenir le moral. Je suis sûre que beaucoup seront dévoués.

Les derniers commentaires

  • Ultimo mulino le 11.09.2015 17:40 Report dénoncer ce commentaire

    Il auront besoin aussi d'un soutien psychologique, car ces gens sont traumatisés par ce qu'ils ont vécu.

  • Skating le 11.09.2015 17:34 Report dénoncer ce commentaire

    Villages de conteneurs = Future ghetto. :)

  • vince le 11.09.2015 17:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça fait maintenant plusieurs années que pauvres gens , ont commencer leur migration, donc nos gouvernants savaient qu'ils arrivaient. Ils ont simplement fermés les yeux , et se sont dit on verra bien quand ils arriveront. Parce que si ils en avaient parle plus tôt, la montée du populisme aurait été plus importante. Nos dirigeants nous ont mis devant le fait accompli .

  • doc le 11.09.2015 17:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais qu est ce que vous croyez messieurs et dames qui nous gouverne !!! Vous pensiez accueillir combien de personnes Ouvrez donc votre porte à votre tour !!!

  • Croo le 11.09.2015 16:56 Report dénoncer ce commentaire

    C'est parti pour le communautarisme.