Festival multiculturel

26 avril 2012 15:08; Act: 26.04.2012 17:00 Print

Les idées de Joe Thein ont été bannies du LTMA

LAMADELAINE - Alors que les élèves du Lycée technique Mathias Adam organisent un festival multiculturel ce samedi, le jeune élu ADR de Pétange a été prié de décliner l'invitation.

storybild

Invité sans l'accord du directeur du LTMA à la journée multiculturelle organisée ce samedi, la venue de Joe Thein, élu ADR de Pétange, a été refusée. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que la majorité des élèves du LTMA sont d'origine étrangère, la question de l'intégration et de la différence culturelle fait partie intégrante de la pédagogie enseignée au sein de l'établissement. Un aspect primordial qui a ainsi abouti à l'organisation d'un festival multiculturel, ce samedi, avec les représentants des pays d'où sont originaires les élèves. Placé notamment sous l'égide de l'ASTI, Association de soutien et d'intégration des travailleurs immigrés, l'événement prévoit également la venue d'«un homme politique luxembourgeois célèbre» pour présenter le Grand-Duché lors de la manifestation.

Au lieu du Premier ministre Jean-Claude Juncker ou d'un député luxembourgeois, les lycéens ont préféré inviter Joe Thein, conseiller municipal ADR à Pétange, et élève au sein du LTMA. Problème: l'élu local de 20 ans a été invité sans que le directeur de l'établissement, Edgar Muller, n'en soit informé. Résultat, ce dernier a tout bonnement annulé la venue de l'élu «conservateur et patriote», selon ses propres mots. «Joe Thein ne correspond pas à la ligne que nous avons adoptée dans notre école, indique Edgar Muller, contacté par L'essentiel Online. Cette interdiction qui lui est faite n'est pas personnelle mais répond aux directives strictes données par le ministère qui interdit l'activisme politique au sein des établissements».

Messages de l'ADR postés sur le groupe Facebook du LTMA

De son côté, Joe Thein, contacté par L'essentiel Online, pointe du doigt un problème de neutralité politique au sein du lycée. «Mon discours n'a pas été conçu comme une déclaration politique et ne doit en aucun cas refléter la position de l'ADR. Je peux comprendre cette décision à mon encontre, même si je pense que cette question aurait été réglée rapidement si j'avais été d'un autre parti». Et le jeune homme d'attaquer le directeur du LTMA en critiquant la venue d'un autre homme politique au sein du lycée, sans que cela n'ait posé problème. «Il est vrai, par exemple, que l'eurodéputé Déi Gréng, Claude Turmes, a été invité et a donné une conférence sur la politique européenne».

Une critique jugée inopportune par Edgar Muller, estimant pour sa part que l'eurodéputé «a été convié au LTMA en sa qualité de membre du Parlement européen et non de membre de Déi Gréng», refusant d'évoquer la question de la neutralité apparente de son élève politiquement impliqué. Un silence peut-être lié aux messages postés par Joe Thein sur le groupe Facebook du LTMA évoquant ouvertement les thèmes de l'ADR. Une pratique qui avait alors été immédiatement sanctionnée par la direction de l'établissement «car nous ne pouvions pas admettre que le nom de l'école soit associé à la promotion des idées de son parti», souligne le directeur. Un message clair qui avait été suivi d'effets, puisque le jeune homme avait retiré de lui-même ses messages.

Michel Thiel/L'essentiel Online

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • yves le 27.04.2012 14:18 Report dénoncer ce commentaire

    on est dans une "démocratie" ou non ? Je trouve cela atroce que le m.thein n a pas eu la chance de faire un exposé concernant cet événement au contraire de m. turmes. Cela n es tout à fait pas correcte. donc certaines personnes n ont pas le droit d expression. soit on accepte toutes les opinions soit on les boycottent.

  • Fair-play le 27.04.2012 09:54 Report dénoncer ce commentaire

    Si je comprends bien, ce conseiller Thein est élève au LTMA, et on interdit la parole à un élève? Le droit d'expression au Junckerland au stade embryonnaire! Nos élèves acceptent le dirigisme intellectuel de directeurs placés par nos ministres. Les questions d'intégration se gèrent aussi en répondant aux questions de patriotisme. Et qu'en est-il de l'activisme religieux dans les écoles ??

  • Josy Mousel le 27.04.2012 14:08 Report dénoncer ce commentaire

    la décision du ltma est honteuse. cela ce qu'ils font est honteux. pourquoi est-ce que le claude turmes peut faire une apparition et le joe thein ne le peut pas. la direction du ltma devrait pas faire cela.

Les derniers commentaires

  • Lionel Baland le 29.04.2012 13:57 Report dénoncer ce commentaire

    L'action du directeur de l'école pose un problème grave. En effet, un élu patriote est dicriminé par rapport à d'autres élus. Si le directeur se permet ouvertement de discriminé un élu ADR, comment peut-on être assuré que lors des examens de fin d'année, les élèves connus en tant que patriotes ne sont pas discriminés et recalés par certains professeurs sur la simple base de leurs idées ?

  • Antonio Açores le 27.04.2012 22:07 Report dénoncer ce commentaire

    Moi comme étranger j'accepterai la venue de mr. thein et j'aurais aimé d'entendre son discours. Aujourd'hui dans le point 24 portugais un élève garantissait que le discours de mr thein était 100% neutre et ne mentionnait rien de l'adr. Comme l'élève a dit: où est la démocracie?

  • hashem le 27.04.2012 19:18 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo M. le directeur et a mort l'extreme droite, L'adr c'est le parti politique de la divison, de la haine et du mepris de la societe, Il faut les interdire dans les ecoles et aussi aux alentours des ecoles, car ils font de la desinformation et un lavage de cerveau a nos jeunes, n'oubliant pas 1940-1944

  • Eric Koston le 27.04.2012 18:43 Report dénoncer ce commentaire

    La démocratie est un régime politique dans lequel le peuple est souverain. Si le peuple luxembourgeois a decide de ne pas tolerer des propagations politique dans nos ecoles, cela devrait etre appilquer, c'est quand meme tres simple. Il n'y a donc absolument rien a debattre ici. Ni l'euro-depute vert, ni le militant Adr ne devrait avoir le droit d'instrumentaliser les jeunes au sein de nos ecoles

  • Cata le 27.04.2012 16:33 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'aurait pas parlé en tant qu'élève à cette fête mais bel et bien en tant que politicien. Certains semblent penser qu'il s'aurait agit d'un simple exposé, hors il s'agit d'un évènement organisé par la direction qui décide donc qui y participe et qui ne participe pas. Comme à l'entrée des boîtes!