Évaluation financière

12 mars 2016 12:31; Act: 14.03.2016 12:11 Print

Le Luxembourg conserve son «triple A»

L'agence d'évaluation financière Fitch Ratings a retiré à la Finlande sa note «AAA». Dans la zone euro, seuls le Luxembourg et l'Allemagne gardent leur «triple A».

storybild

Le Luxembourg reste un investisseur extrêmement fiable pour l'agence d'évaluation financière Fitch Ratings. (photo: Editpress/Upload)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Depuis le début de la crise financière mondiale en 2008, le nombre d'États capable de garder une note «triple A», celle des emprunteurs extrêmement fiables, a peu à peu diminué. En zone euro, il ne reste désormais plus que le Luxembourg et l'Allemagne.

Fitch Ratings vient en effet de retirer ce «triple A» à la Finlande pour l'abaisser à «AA+». L'agence, deuxième parmi les trois grandes agences de notation à déclasser la Finlande, a invoqué dans un communiqué la «faiblesse économique» de ce pays, qui a connu en 2015 le deuxième taux de croissance le plus faible de la zone euro (0,4%) devant la Grèce.

Un revers pour le Premier ministre centriste

Standard and Poor's avait déjà pris la même mesure en octobre 2014, maintenant depuis la note à «AA+». Chez Moody's elle reste de «Aaa» avec perspective «négative». Fitch ne croit pas le gouvernement pro-austérité capable de renverser la tendance à la montée de la dette publique finlandaise: il estime qu'elle atteindra 67,5% du PIB en 2020, soit cinq points de plus qu'en 2015. L'agence ne voit «aucun signe clair de reprise du potentiel de croissance par rapport aux 1,0 à 1,2% à moyen terme, ce qui devrait aboutir à une poursuite de la dynamique défavorable pour la dette publique».

La décision de Fitch est un revers pour le Premier ministre centriste Juha Sipilä, ancien homme d'affaires arrivé au pouvoir en mai avec l'ambition de relancer l'envie d'entreprendre et d'assainir les finances publiques. Pour l'agence, son programme de réduction des dépenses publiques a fait du tort à court terme à l'activité économique.

(pp/L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • TramO le 12.03.2016 20:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allez op un index 2,5% pour fêter ça lol :-)

  • Nostradamus le 12.03.2016 14:45 Report dénoncer ce commentaire

    Le groupe Dexia avait le triple A juste avant sa désastreuse faillite...

  • vindulux le 13.03.2016 15:11 Report dénoncer ce commentaire

    Qui finance les agences? Ceux qui sont notés... Ce ne sont pas des société à but non lucratifs ni des organismes indépendants!!

Les derniers commentaires

  • Trance le 14.03.2016 12:17 Report dénoncer ce commentaire

    En 2008, juste avant la crise des subprimes, les crédits empoisonnés étaient également notés Triple A par les agences de notations.. Lehman et ses frères s'en rappellent très bien d'ailleurs..

  • salut le 13.03.2016 15:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Salut

  • vindulux le 13.03.2016 15:11 Report dénoncer ce commentaire

    Qui finance les agences? Ceux qui sont notés... Ce ne sont pas des société à but non lucratifs ni des organismes indépendants!!

    • Jeje le 13.03.2016 21:49 Report dénoncer ce commentaire

      Sauf pour les "sovereign ratings" .. donc les rating de pays. Ou voudriez vous dire que les autres pays au monde n'ont pas autant payé que le Luxembourg ?

  • TramO le 12.03.2016 20:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allez op un index 2,5% pour fêter ça lol :-)

  • Nostradamus le 12.03.2016 14:45 Report dénoncer ce commentaire

    Le groupe Dexia avait le triple A juste avant sa désastreuse faillite...

    • Ricardo le 13.03.2016 02:15 Report dénoncer ce commentaire

      Les subprimes aussi! Et quand les agences de notation ont été interrogées sur leur responsabilité en la matière, elles ont déclaré n'en reconnaître aucune! Elles ne font que donné des avis sans plus. Il est très intéressant d'étudier de plus près comment ces notations sont attribuées et sur quelles sources! Généralement sur les informations de presse, les informations sur les marchés et les données des rapports annuels des sociétés pondérés par des informations géopolitiques. Ce que tout un chacun qui veut s'informer peut faire, mais les coûts de l'information sont énormes!