Nominations politiques

16 septembre 2014 11:20; Act: 16.09.2014 12:59 Print

Le gouvernement impose 40% de femmes

LUXEMBOURG - Plusieurs mesures devraient permettre d'améliorer l'équilibre hommes/femmes dans les organes politiques et économiques, a annoncé la ministre Lydia Mutsch ce mardi matin.

storybild

La ministre de l'Égalité des chances Lydia Mutsch a annoncé onze mesures ce mardi matin. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

L'objectif de 40% de représentation de femmes, fixé par le gouvernement pour les organes politiques et économiques du pays, devrait être fixé ce mardi après-midi au Conseil de gouvernement. Les nominations se feront sur base d'un dossier présenté par la ministre de tutelle.

Un bilan sera fait dans cinq ans pour évaluer l'impact des mesures. Avec cet objectif, le gouvernement cherche aussi à sensibiliser les entreprises du secteur privé à encourager plus d'égalité. Une égalité qui ne vise pas spécifiquement les femmes mais le «sexe le moins représenté», précise le ministère de l'Égalité des chances.

Mais actuellement, la représentativité féminine reste faible. Dans les conseils d'administration, son taux varie entre 11% (pour les sociétés cotées en bourse) et 20% (dans les établissements publics). Dans le domaine politique, les femmes sont légèrement mieux représentées, mais la proportion reste loin des 40% souhaité.

Pour réduire cet écart, les partis politiques seront obligés de garantir un quota de 40% de femmes sur leurs listes, à partir des prochaines élections législatives, sans quoi des sanctions financières seront appliquées.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Bobe le 16.09.2014 14:05 Report dénoncer ce commentaire

    Si on commence à imposer un certain quota de femmes,cela veut dire que personne ne veut une certaine quantité,alors on essaie de se servir de méthodes dictaturales pour les imposer,ce qui est totalement contraire a l'esprit démocratique auquel on veut se faire valoir.

  • Rigoberta Menchu le 16.09.2014 12:06 Report dénoncer ce commentaire

    Est-ce que les femmes represent aussi 40% des militants de base des partis? Je crois pas.

  • Clopinette le 28.10.2014 21:03 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo à Madame la Ministre et son équipe. N'écoutez pas les éternels commentaires sur les compétences. Il y a une armée d'hommes incompétents à des postes de responsabilités.

Les derniers commentaires

  • Clopinette le 28.10.2014 21:03 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo à Madame la Ministre et son équipe. N'écoutez pas les éternels commentaires sur les compétences. Il y a une armée d'hommes incompétents à des postes de responsabilités.

    • Nemo le 29.09.2015 20:05 Report dénoncer ce commentaire

      Il y a tout autant de femmes incompétentes qui veulent accéder à des postes supérieurs en ayant pour seul argument le fait qu'elles aient un vagin... Donc au final compétence > sexe et quotas = stupidité du politiquement correct. Il n'y a que les frusté(e)s pour oser croire que l'incompétence séjourne uniquement dans un des deux camps.

  • statec le 17.09.2014 12:31 Report dénoncer ce commentaire

    40% de femmes. Mais 40% des compétences aussi ?

  • Enterprise le 16.09.2014 23:25 Report dénoncer ce commentaire

    Que faire s'il n'y a pas 40% de femmes? Je connais de nombreuses entreprises, surtout dans le secteur de la construction, où il n'y a pas une seule femme! Autre question à Mme. le ministre: Pourquoi 40% dans les administrations et pas 40% dans les travaux durs dehors? Pourquoi pas 40% sur des travaux dangereux et pénibles?

  • Rothgar le 16.09.2014 16:20 Report dénoncer ce commentaire

    Il ne faut donc pas mettre en place les meilleurs(es) mais 40% de femmes (bonnes ou mauvaises); pour moi ce peuvent être 100% de femmes si elles sont plus capables que les hommes. De grâce, chassez ces éternels(les) féministes. Qu'on choisisse les meilleurs et basta!

  • gender neutral le 16.09.2014 15:59 Report dénoncer ce commentaire

    Bel exemple de l'égalité entre hommes et femmes: Ministère de l'égalité des chances! Effectif: 13 personnes. Femmes: 10 Hommes: 3!