Épuration au Luxembourg

22 avril 2016 17:25; Act: 22.04.2016 18:41 Print

Le pays veut régler la question des eaux usées

LUXEMBOURG - Des mesures temporaires ont été prises pour relancer plusieurs projets de lotissements, actuellement gelés pour un problème de non conformité des stations d'épuration.

storybild

À Calmus, la construction d'un lotissement de 19 maisons a dû être reportée à cause d'un manque de capacité en matière d'épuration. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

Épinglé en 2006 puis 2013 par la Cour de justice de l'Union européenne pour la non conformité du traitement des eaux urbaines résiduaires et condamné à des sanctions financières, le Luxembourg essaie de trouver une parade pour permettre la réalisation d'une dizaine de projets de lotissements actuellement gelés.

Pour remédier au manque de capacité en matière d’épuration, dû en grande partie à une forte hausse de la population combinée à des procédures administratives lentes, les ministères de l’Environnement, du Logement et de l’Intérieur, l’Administration de la gestion de l’eau et les syndicats intercommunaux viennent de prendre des mesures complémentaires et temporaires, adaptées au cas par cas.

Ainsi, les eaux usées collectées sur place seront évacuées par les syndicats vers les stations d’épuration les plus proches. Cette solution devrait permettre de concrétiser plusieurs projets de lotissement, avec à la clé quelque cinq cents logements, tout en respectant les obligations dans le domaine de la protection des eaux, espèrent les ministères concernés.

(pp/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Eaux usées le 23.04.2016 08:50 Report dénoncer ce commentaire

    Formidable ! Ce n'est pas pour l'écologie qu'enfin le gouvernement se bouge les f... mais pour remplir les poches des promoteurs immobiliers. Et après le temporaire, on fera quoi ? Se remettre la tête dans le sable et payer l'amende européenne. Donc la COP21 + les verts au pouvoir et rien ne va changer !

  • Daniel Lux le 23.04.2016 13:06 Report dénoncer ce commentaire

    Les lotissements, la plaie du Luxembourg! Il n'y a plus que des lotissements, des maisons les unes sur les autres à l'architecture copié/collé...

  • Nomi le 23.04.2016 14:36 Report dénoncer ce commentaire

    Ce sera le boulet que Gambia laissera au prochain gouvernement !!

Les derniers commentaires

  • vindulux le 23.04.2016 14:45 Report dénoncer ce commentaire

    Comment peut on montrer du doigt les centrales voisines lorsque l'on ne voit pas les eaux usées qui passent au travers ou à coté de nos stations d'épuration?

  • Nomi le 23.04.2016 14:36 Report dénoncer ce commentaire

    Ce sera le boulet que Gambia laissera au prochain gouvernement !!

  • Daniel Lux le 23.04.2016 13:06 Report dénoncer ce commentaire

    Les lotissements, la plaie du Luxembourg! Il n'y a plus que des lotissements, des maisons les unes sur les autres à l'architecture copié/collé...

  • Eaux usées le 23.04.2016 08:50 Report dénoncer ce commentaire

    Formidable ! Ce n'est pas pour l'écologie qu'enfin le gouvernement se bouge les f... mais pour remplir les poches des promoteurs immobiliers. Et après le temporaire, on fera quoi ? Se remettre la tête dans le sable et payer l'amende européenne. Donc la COP21 + les verts au pouvoir et rien ne va changer !

  • pil/poil le 23.04.2016 08:34 Report dénoncer ce commentaire

    J'adore la dernière phrase " espèrent les ministères concernés" et si les obligations dans le domaine de la protection des eaux ne sont pas respecté comme les ministères l'espèrent c'est qui, qui paye??

    • Michel le 23.04.2016 13:35 Report dénoncer ce commentaire

      il faut lire tout du communiqué sur gouvernement.lu: en parallèle ux solutions temporaires des solutions définitves seront entamées