Contre la réforme scolaire

22 mars 2012 16:18; Act: 22.03.2012 20:15 Print

Près de 5 000 enseignants ont battu le pavé

LUXEMBOURG - À l'appel des principaux syndicats de l'Éducation nationale, plusieurs milliers de professeurs ont manifesté ce jeudi contre la réforme scolaire et la réforme de la fonction publique.

Voir le diaporama en grand »

Un cortège compact de manifestants se dirige vers les ministères de la Fonction publique et de l'Éducation nationale, à l'appel des syndicats enseignants.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Pari réussi pour les syndicats d'enseignants. Malgré le report d'un an du dépôt du projet de loi sur la réforme des lycées annoncé mardi, plusieurs milliers de personnes ont manifesté ce jeudi après-midi dans les rues de Luxembourg-Ville. Des manifestants estimés vers 16h30 «entre 3 000 et 5 000», selon la police, contactée par L'essentiel Online. Pour les syndicats, pas moins de 6 000 personnes étaient présentes ce jeudi sous les fenêtres du ministère de l'Éducation nationale.


Ce mouvement de grogne revendique non seulement la modification des mesures envisagées pour la réforme des lycées, mais également la renégociation de la réforme de l'école fondamentale, de l'enseignement technique et de la réforme de la fonction publique. Les syndicats craignent notamment une «dévalorisation des carrières enseignantes».

Mesures incomprises par les enseignants

«Le ministre Biltgen évoque notamment un stage de trois ans pour les futurs enseignants après la fin du cursus, mais nous n'avons aucune idée de ce que cela signifie, indique un manifestant. Nous ne savons pas quel sera le statut de ce futur enseignant, s'il sera stagiaire ou titulaire, s'il sera en CDD ou en CDI. Et ce, alors même que la formation que nous avons doit nous permettre d'aller directement sur le terrain. C'est le flou le plus complet».

Même son de cloche du côté des enseignants de l'école fondamentale où la réforme, déjà appliquée, serait source de confusion. «Ni les parents, ni les enseignants ne comprennent rien aux bilans intermédiaires par exemple, précise un manifestant. Ce n'est qu'un exemple de cette réforme que nous ne voulons pas.»

Jmh/L'essentiel Online avec JW

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Norbert le 22.03.2012 19:29 Report dénoncer ce commentaire

    Battus aussi les résultats scolaires...et un salaire indécent par rapport aux états limitrophes Ensuite faudra payer ces retraites ...

  • LOL le 22.03.2012 18:35 Report dénoncer ce commentaire

    Au même temps mon fils avait cour d'appui cet aprèm pq demain il a un devoir et ce cour a été annulé donc si demain il remet un devoir insuffisant je vais me plaindre aussi!!! Ç problème persiste depuis fin de l'auromne mais il fallait attendre le soleil, manifester par -15 non mais on est des profs

  • riri le 23.03.2012 00:01 Report dénoncer ce commentaire

    il faut suivre l'exemple de la solidarité des enseignants pour se battre contre le programme de reformes que les politiciens veulent instaurés au Luxembourg...indexation, pensions,etc

Les derniers commentaires

  • lina le 25.03.2012 13:39 Report dénoncer ce commentaire

    j'adore les commentaires venant de personnes qui n'ont strictement rien compris et qui sont de gros jalous du salaire des profs... les profs ne gagnent pas autant pour rien, respect pour leur travail, éduquer les enfts de cette société.... faut y aller!!!

  • robin des bois le 23.03.2012 20:38 Report dénoncer ce commentaire

    les élèves ont participé volontièrement à un sondage sur la nouvelle reforme, or la plupart des élèves de 7ème ne savait même pas de quoi cela parlait, donc encore une fois sondage erroné.

  • Le pêcehur le 23.03.2012 11:34 Report dénoncer ce commentaire

    Mon père je viens confessser que je suis jaloux. Les profs ne font rien, ils ont beaoucoup de vacances, une belle pension et un gros salaire. - Mon fils pour te repentir tu retourneras à l'école, puis à l'université, tu feras des études brillantes et tu sera prof toi aussi.

  • Fair-play le 23.03.2012 09:43 Report dénoncer ce commentaire

    les enseignants sont d'avis qu'il faut d'abord avoir enseigné. En d'autres termes, ils interdisent à quiconque n'appartient pas à leur fratrerie de changer leur mode de fonctionnement et de responsabilité. Ainsi, ils se mettent au même niveau des autres castes qui prennent en otage la société (juges, avocats, médecins, patrons, politiciens) qui ne sont jamais responsabilisés pour leur mauvaise foi

    • Barbare le 23.03.2012 17:21 Report dénoncer ce commentaire

      Les enseignants se disputent avec un(e) ministre. Qui des deux vaut mieux? Êtes vous du côté de la Ministre ou aux côtés des enseignants? Moi je suis contre tous les deux. J'observe, je savoure et quand l'un remporte la victoitre j'attaquerai le vainqueur affaibli.

    • @Fairplay le 23.03.2012 21:34 Report dénoncer ce commentaire

      mais quand des gens viennent avec de belles et grandes théories alors qu'ils n'ont jamais enseigné , on a du mal à croire à ces belles et grandes théories. Les jeunes ont changé, c'est vrai,mais la vie est dure de nos jours et ce n'est pas en habituant les jeunes à la facilité, cadeaux, bonus etc... que ça les aidera à surmonter les problèmes de la vie plus tard. On n'a rien sans rien!!!!!

  • MLK 2 le 23.03.2012 08:11 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai rêvé qu'il n'y avaient plus d'enseignants.