Tags à la Philharmonie

25 juin 2015 13:14; Act: 25.06.2015 14:32 Print

Un collectif d’artistes critique la police

LUXEMBOURG – Le collectif «Richtung 22» a revendiqué les graffitis dessinés à la Philharmonie juste avant la fête nationale. Selon lui, la police n’a pas donné une bonne version des faits.

storybild

Le collectif d'artistes critique vertement le travail de la police. (photo: Richtung 22)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Petite délinquance ou art politique? Les tags retrouvés à la Philharmonie quelques heures avant les cérémonies officielles de la fête nationale continuent de susciter la polémique. Dans la nuit de lundi à mardi, des jeunes avaient été aperçus en train de dessiner des graffitis sur le sol près de l’entrée de la Philharmonie, ainsi que sur les murs d’un parking alentour.

Le collectif d’artistes «Richtung 22» a revendiqué cet acte, qu’il présente comme un acte politique, et en profite pour critiquer la police et les médias. Dans son bulletin envoyé à la presse, la police grand-ducale aurait donné «une version pas tout à fait vraie» des faits, de manière à produire une histoire sensationnelle reprise par les médias.

Un débat sur la liberté d'opinion?

«Richtung 22» n’aurait pas dessiné de graffitis, mais seulement utilisé de la craie, selon ses membres. Qui se demandent «de quel droit la police interfère dans une action artistique». Pour la police grand-ducale, en revanche, les faits sont précis: «Il s’agit d’un délit».

Les dessins auraient pu être retirés à l’aide d’un balai et d’un seau, comme ont tenté de le faire les jeunes une fois interpellés, mais cela aurait pris trop de temps. Les pompiers ont donc été mobilisés et sont intervenus avec du matériel, 3 000 litres d’eau et 20 litres de produits chimiques. Selon le collectif d’artistes, cette affaire relance le débat «sur la liberté artistique et d’opinion». La police n’a pas souhaité répondre à ces critiques.

(Jan Morawski/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • tim le 26.06.2015 00:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @liberte tu es graphiste et non artiste. Ne mélange pas tout.

  • tim le 26.06.2015 00:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est marrant c'est une oeuvre a la craie par terre et sur un mur de parking. Si ca serez fini et mis en photo sur twitter, facebook etc... Vous serez tous en train de dire: bravo a l'artiste, enfin de la couleur au luxembourg.

  • gigi le 25.06.2015 13:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dessinez chez vous !. Et étudiez vos droits!

Les derniers commentaires

  • ReSo le 26.06.2015 11:09 Report dénoncer ce commentaire

    Tout humain qui a trouvé un bout de craie n'est pas d'office un artiste. Poser des tags n'est pas un art mais peut être comparé à un chien qui marque son terrain.

  • @ Richtung22 le 26.06.2015 09:46 Report dénoncer ce commentaire

    La police n'interfère pas dans une action artistique, mais dans un acte de vandalisme. Le vrai artiste, lui demandera si il peut utiliser le support choisi, pour son art si ce support ne lui appartient pas. Le vandal lui s'approprie ce droit et ca n'a rien a voir avec une quelconque forme d'art. Ayez le courage de publier vos adresses privées sur votre site internet (au passage profitez en pour embaucher un graphiste pour donner un peu de beauté et d'art a votre site) qu'on vienne faire des graffitis au nom de l'art sur vos murs ou voitures puisque chez vous on choisit le support qu'on veut!

  • Knascht kéng Konscht le 26.06.2015 08:45 Report dénoncer ce commentaire

    Facturer à «Richtung 22» l'intervention des pompiers. Ras le bos de payer pour des c***!

  • tim le 26.06.2015 00:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est marrant c'est une oeuvre a la craie par terre et sur un mur de parking. Si ca serez fini et mis en photo sur twitter, facebook etc... Vous serez tous en train de dire: bravo a l'artiste, enfin de la couleur au luxembourg.

    • @Tim Une oeuvre! le 26.06.2015 09:36 Report dénoncer ce commentaire

      Un texte mal écrit est une oeuvre pour vous!! Vous vous êtes membre de ce collectif dont je préfère taire le nom afin de ne pas lui donner l'importance qu'il ne mérite pas! Apeller ca une oeuvre montre a quel point ce collectif est limité dans sa perception de l'art! Et vous croyez que des pantins ecrivant a la craie (ca reste a prouver) sur un parking peuvent êtres considérés comme artistes et non le graphiste? Certains graphistes peuvent eux réellement être considérés comme de vrais artistes contrairement a vos potes de ce collectif dont on n'a jamais entendu parler avant cette histoire!

  • tim le 26.06.2015 00:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @liberte tu es graphiste et non artiste. Ne mélange pas tout.