Au Luxembourg

02 décembre 2015 14:45; Act: 02.12.2015 16:40 Print

Un tiers des bureaux de poste pourraient fermer

LUXEMBOURG - Selon plusieurs sources, 33 bureaux de poste seraient menacés de fermeture au Grand-Duché. Le conseil d'administration du groupe POST se réunit ce mercredi.

storybild

Trois bureaux, Luxembourg-Gare et Centre et Esch-sur-Alzette, se répartissent la majorité de l’activité. (photo: Alain Rischard/editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Le groupe POST s'apprêterait à annoncer la fermeture de 33 bureaux de poste sur les 94 que compte le Grand-Duché. Plus d'un tiers des bureaux disparaîtraient ainsi dans tout le pays, selon RTL. Contactée par L'essentiel, une porte-parole du groupe POST a indiqué que le conseil d'administration allait se réunir ce mercredi après-midi pour statuer sur le dossier. Une conférence de presse est prévue jeudi à 11h, où des annonces concrètes devraient être faites.

Jeudi 5 novembre, Étienne Schneider, ministre de l'Économie avait annoncé vouloir diminuer le nombre de bureaux de poste, pour ne garder que quelques «top agences», dans les endroits les plus fréquentés.

«On ne peut pas se limiter à un simple calcul de rentabilité»

Aujourd'hui, les 94 bureaux de poste répartis à travers le Luxembourg «génèrent des pertes de 25 à 30 millions d’euros par an et représentent moins de 1% du chiffre d’affaires du groupe POST», a expliqué à L'essentiel le député libéral André Bauler, membre de la commission de l’Économie à la Chambre des députés. «Si demain, de petits bureaux sont supprimés à la campagne, il faudra proposer aux particuliers des offres alternatives: épiceries et supermarchés (colis et timbres), Raiffeisen, etc. et renforcer le rôle du facteur», a-t-il ajouté.

L'Union luxembourgeoise des consommateurs (ULC) s'est récemment prononcée contre la fermeture prévue de certains bureaux de poste. «On ne peut pas se limiter à un simple calcul de rentabilité. Il s‘agit au contraire de concevoir une offre de services attrayante pour les clients. Un objectif qui ne saurait certainement pas être atteint par la fermeture de bureaux de poste mais plutôt par des heures d’ouverture plus attrayantes pour les clients», a indiqué l'ULC.

(pp/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Een Breifdreier le 02.12.2015 15:52 Report dénoncer ce commentaire

    Triste :(

  • vrai travailleur le 03.12.2015 07:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui il faut changer cette attitude qui est encouragée par les gouvernants pour acheter des voix ... Mais ce sera long car c est une route très facile ... Et quelque part heureusement si le Luxembourg va un peu moins bien car tes ces gens auront une bien plus belle vie à être heureux, efficace et utile

  • Rofllll le 03.12.2015 07:46 Report dénoncer ce commentaire

    Vu le salaire qu'ils doivent avoir il faut pas s'étonner.... Allez voir le salaire d'une personne au guichet d'une poste en France... pour le prix d'un Lulu vous payez trois français...

Les derniers commentaires

  • Tom van Wissen le 03.12.2015 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon, la poste est une entreprise privée. En dernière temps, la poste a engage que des frontaliers pour faire des economies sur les salaires. Alors ça ne change pas beaucoup sur le taux de chômage

  • Rofllll le 03.12.2015 07:46 Report dénoncer ce commentaire

    Vu le salaire qu'ils doivent avoir il faut pas s'étonner.... Allez voir le salaire d'une personne au guichet d'une poste en France... pour le prix d'un Lulu vous payez trois français...

    • beber le 03.12.2015 09:04 Report dénoncer ce commentaire

      Et les salaires Belges encore moins attractifs que ceux des français....

  • vrai travailleur le 03.12.2015 07:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui il faut changer cette attitude qui est encouragée par les gouvernants pour acheter des voix ... Mais ce sera long car c est une route très facile ... Et quelque part heureusement si le Luxembourg va un peu moins bien car tes ces gens auront une bien plus belle vie à être heureux, efficace et utile

  • Ghoost le 03.12.2015 03:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allez allez un pétition! :)

  • Charlus Pokus le 02.12.2015 22:47 Report dénoncer ce commentaire

    Un exemple: je suis client au Crédit Lyonnais depuis 10 ans, durant cette période jusqu'à aujourd'hui, j'ai vu les agences avec de grands guichets et du personnel derrière se vider, les jours d'ouvertures diminuer (plus le samedi), sur 7 personnes, il reste deux personnes à l'accueil,debouts, robotisées.. Cette déshumanisation est triste. Les services se réduisent à des mails et des call-centers éloignés. Ce n'est pas une fin en soi, c'est juste le néant. De tout coeur avec les employés de la Poste et les fonctionnaires en général. Arrêtez avec vos histoires de salaires, c'est partout pareil.