Déborah de Robertis

05 juin 2014 15:00; Act: 05.06.2014 21:25 Print

«Une scène devant mon sexe et devant mes yeux»

LUXEMBOURG - La jeune artiste luxembourgeoise qui a fait le buzz en montrant son sexe devant le tableau «L’origine du monde» se confie à «L’essentiel».

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

«Une dévergondée qui veut se faire remarquer», «une "artiste" qui ferait bien de consulter un psy», «racolage actif»... La performance de Déborah de Robertis a fait beaucoup réagir sur les réseaux sociaux. Cette jeune artiste luxembourgeoise a suscité l'émoi en exposant son sexe nu devant «L’origine du monde» au musée d’Orsay, à Paris. «L'exhibitionnisme est un geste impulsif, ce n'est pas un acte de création. Ce geste au musée s'inscrit dans une démarche que je mène depuis au moins dix ans», se défend Déborah de Robertis, contactée par L'essentiel.

L'artiste a en effet longuement mûri cette performance artistique qui n'est pas son coup d'essai. Pour questionner le rapport dominant/dominé (femme et homme, artiste et galerie, prostituée et client, etc) elle pose régulièrement jambes écartées devant des galeries d’art contemporain, des musées, ou des lieux publics du monde politique. Elle s'est ainsi prise en photo devant le Casino forum d'art contemporain ou devant le Mudam. Cette série de photos, intitulée «Mémoire de l'Origine», résulte de sa résidence d'artistes effectuée à la Cité internationale des arts de Paris fin 2013. Dans ces clichés, elle incarne selon elle «le regard absent du tableau de "L'origine du monde"».

Pourquoi avoir appelé ça le «Miroir de l'origine»?

Sa démarche, certains l'ont d'ailleurs comprise. «Si vous écartez un peu les poils vous verrez un parti pris artistique», tonne une internaute. Une autre explique avoir «rarement vu une femme écarter les jambes avec autant de dignité». Pour elle «il y a un réel message sans parole dont résulte un bel impact». Un impact voulu par Déborah de Robertis. Pour elle, la performance «Miroir de l'origine» ne se résume pas à son geste mais «dans la puissance de ce qu'il met en mouvement».


Jambes écartées devant «L'Origine du monde» [HD] par weblessentiel

La jeune femme semble encore toute émue d'avoir prêté son visage, et son sexe, au célèbre tableau de Courbet. «Je suis devenue spectatrice d'une scène qui se déroulait devant mon sexe mais surtout devant mes yeux». «L'ensemble des gens, des spectateurs aux policiers, en passant par les médias, tous sont le miroir de l'origine et font parti de l’œuvre qui est encore en train d'œuvrer au moment où je vous parle», explique-t-elle. «Tous sont devenus acteurs de la scène, se sont mis en mouvement autour de moi. C'était comme un ballet».

«Mon travail parle de l’œil du sexe, du regard caché dans le tableau de Courbet, du point de vue secret de celle que tout le monde regarde dans le sexe», explique la jeune femme. Est-ce de l'art? De l'exhibitionnisme gratuit? Une provocation facile? Chacun son avis. Mais même si la jeune femme avoue «ne pas chercher les réactions», elle ne cache pas que «ça lui donne une voix».

Découvrez «Cherry on top», une œuvre filmée de Déborah de Robertis:

(Fatima Rougi/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Paolini le 05.06.2014 15:34 Report dénoncer ce commentaire

    très jolie foufoune

  • reflexion le 06.06.2014 06:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Montrer son sexe en public = de l'art, lady gaga qui rend sur sa partenaire sur scène = de l'art.... Qui peut m'expliquer pourquoi je me lève a 5h30 pour aller bosser si c'est si facile de faire de l'art??

  • Marc le 05.06.2014 22:21 Report dénoncer ce commentaire

    la peinture derriere elle semble plus pornographique

Les derniers commentaires

  • esteban le 06.06.2014 08:53 Report dénoncer ce commentaire

    Une foufoune avec des poils?! J'en avais jamais vu avant.. Plus sérieusement, je ne pense pas qu'il s'agisse d'art ici mais plutôt d'un petit happening dont le buzz était garanti à l'avance. Question : si un homme avait exhibé son sexe de cette manière, les réactions auraient été les mêmes? Je ne crois pas…

  • isa/isa le 06.06.2014 08:18 Report dénoncer ce commentaire

    par les temps qui courent cela ne devrait choquer personne, ce qui m interpelle est le fait que lon puisse considérer la pornographie comme de l art. pauvre fille qui aimerait tellement ètre artiste...

  • reflexion le 06.06.2014 06:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Montrer son sexe en public = de l'art, lady gaga qui rend sur sa partenaire sur scène = de l'art.... Qui peut m'expliquer pourquoi je me lève a 5h30 pour aller bosser si c'est si facile de faire de l'art??

  • LuxDok le 06.06.2014 06:03 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi, dans le diaporamam voire les photos même des autres médias, l'anatomie de Déborah de Robertis est floutée alors que celle de la femme du tableau qui offre une vue semblable ne l'est jamais, même sur les gros plans ? Il y a deux poids deux mesures, et c'est ça qui me choque personnellement.

  • Jeniter Grifoli le 06.06.2014 01:51 Report dénoncer ce commentaire

    que certains passant pensent qu' il manque quelque chose au sommet de l' obélisque de la Concorde à Paris; d' autres ajouteraient qu' il faudrait que se soit quelque de tournant!