Chaque année

07 décembre 2018 09:43; Act: 07.12.2018 10:24 Print

1,35 million de morts sur la route dans le monde

Les décès consécutifs à des accidents de la route ont atteint 1,35 million par an dans le monde, selon un rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

storybild

Les accidents de la route constituent désormais la principale raison des décès des 5-29 ans. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les décès liés aux accidents de la route continuent à augmenter dans le monde pour atteindre 1,35 million par an. Mais leur part par rapport à la population mondiale se stabilise, selon un rapport publié vendredi, à Genève, par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Les accidents de la route constituent désormais la principale raison des décès des 5-29 ans. Ces pertes «sont un prix inacceptable à payer», estime le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Il appelle les gouvernements et les partenaires à davantage d'«action» pour appliquer les dispositifs qui permettent de les diminuer. Parmi les victimes, plus d'un quart sont piétons ou cyclistes. Et 28% sont des motards ou des passagers. Dans les pays riches ou à revenus intermédiaires, des efforts ont toutefois réussi à atténuer la situation. L'OMS souhaite des politiques et des routes adaptées et des campagnes publiques.

Meilleures législations

Les améliorations observées sont attribuées à de meilleures législations, notamment contre la vitesse et l'alcool, des infrastructures plus sûres et de meilleurs standards pour les véhicules. Ces dispositifs ont contribué à diminuer les décès dans 48 États, mais dans aucun pays pauvre. En trois ans, un milliard de personnes supplémentaires ont été couvertes par de nouvelles législations adaptées.

Les risques de décès de la route sont même trois fois plus élevés dans un État pauvre que dans un pays riche. En Afrique, la part atteint un peu plus de 26 pour 100 000 contre 9,3 en Europe. Elle a diminué sur le continent américain, en Europe ou encore dans le Pacifique occidental.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • primo le 07.12.2018 10:18 Report dénoncer ce commentaire

    à quand un vrai réseau cyclable au Luxembourg? Concipé pour permettre aux personnes qui le veulent de se rendre à leurs lieux de travail en vélo/trotinette.....

  • lesarbresdanslaforet le 08.12.2018 17:32 Report dénoncer ce commentaire

    Toutes les bords de routes sans arbres à travers le monde améliorerai c'est chiffres...

  • SovietGirl le 07.12.2018 21:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup de morts aussi dans notre pays l'URSS/Russie car les gens conduisent mal, les routes sont dangereuses.

Les derniers commentaires

  • lesarbresdanslaforet le 08.12.2018 17:32 Report dénoncer ce commentaire

    Toutes les bords de routes sans arbres à travers le monde améliorerai c'est chiffres...

  • Wooooh le 08.12.2018 12:50 Report dénoncer ce commentaire

    2.5 morts par secondes

  • SovietGirl le 07.12.2018 21:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup de morts aussi dans notre pays l'URSS/Russie car les gens conduisent mal, les routes sont dangereuses.

  • naafout J-1120 le 07.12.2018 20:07 Report dénoncer ce commentaire

    et combien de personnes meurent de faim et de causes non naturelles dans le monde??

  • Luxo le 07.12.2018 16:09 Report dénoncer ce commentaire

    Comment pouvez vous parler d'insécurité dans le quartier de la gare ou dans les trains si on suprime les contrôleurs alors que c'est dans vos voitures sur les belles routes que vous risquez vos vies. Au GDL ce ne sont pas les SDF ni les dealers qui menacent nos vies, mais les automobilistes...

    • Fred le 07.12.2018 23:47 Report dénoncer ce commentaire

      @ Luxo: Ou avez vous vu qu'il n'y aura plus de contrôleurs??? Le contrôle des billets n'est qu'une petite partie de leurs travails actuel.