Aux États-Unis

25 octobre 2021 09:42; Act: 25.10.2021 12:06 Print

10 000 dollars et deux billets d'avion pour ses employés

Alors qu'elle est redevenue milliardaire, Sara Blakely, fondatrice de la marque de sous-vêtements Spanx, a décidé de récompenser généreusement ses employés.

storybild

Partie de rien, la chef d'entreprise Sara Blakely, originaire d'Atlanta, s'est taillé en peu de temps une place parmi les grandes fortunes. (photo: Instagram)

Sur ce sujet
Une faute?

Marre des bouteilles de vin annuelles et des boîtes de chocolat offertes par votre patron pour récompenser vos journées de dure labeur? Postulez chez Spanx! Cette semaine, la fondatrice de la marque de sous-vêtements américaine Sara Blakely, est redevenue milliardaire après avoir conclu un accord visant la vente de la majorité des actions de son entreprise à Blackstone.

Pour marquer le coup, la femme d'affaires de 50 ans a surpris ses employés avec un cadeau non négligeable: «J'offre à chacun de vous deux billets de première classe pour n'importe quelle destination dans le monde!», se réjouit-elle, laissant la salle sous le choc. «Mais vous savez, si vous voulez voyager, faire un bon resto et boire un bon cocktail... voici également 10 000 dollars!», a-t-elle poursuivi.

Partie de rien, avec seulement 5 000 dollars en poche en l'an 2000, la chef d'entreprise originaire d'Atlanta, s'est taillé en peu de temps une place parmi les grandes fortunes. Lorsqu'elle a créé Spanx, son objectif était que sa société vaille un jour 20 millions de dollars. Les gens se sont moqués d'elle, raconte-t-elle. Une belle revanche qu'elle a souhaité partager avec ses plus de 500 employés. Et ils ne sont pas près de l'oublier.

(L'essentiel/sl)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jeannot le 25.10.2021 11:05 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo à cette patronne. Si seulement elle pouvait être l'exemple pour TOUS les patrons sur Terre.

  • Sam1952 le 25.10.2021 10:44 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo ! À souhaiter. Que cela fasse «  boule de neige «  en Europe !

  • lea le 25.10.2021 12:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo a cette dame qui a compris que c est grâce a ses employés que ça marche, parceque une entreprise ne ce fait pas toute seule , chapeau j espère que les employés vont redoubler c efforts elle le mérite ,est qui c est l année prochaine ,rebelotte c est une grande dame chapeau prennez l exemple

Les derniers commentaires

  • palma le 25.10.2021 22:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo madame!!!!

  • kikou le 25.10.2021 18:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ne pas se faire d illusion. Ici au Luxembourg quand une société fonctionne bien c est grâce au Patron donc les petites mains on peut oublier

  • Sceptique le 25.10.2021 17:06 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin un article sympa et positif ça change un peu !

  • Mérite le 25.10.2021 14:50 Report dénoncer ce commentaire

    Chapeau à cette femme, elle au moins la solidarité elle connait contrairement à d'autres qui préconisent la solidarité mais en vrai que du baratin. Rare sont les gens avec des si grandes qualités humaines et financières.

  • pffff le 25.10.2021 14:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop bien bravo