Japon

14 septembre 2017 11:15; Act: 14.09.2017 11:55 Print

Des pluies qu'on ne voit qu'une fois tous les 50 ans

Un typhon a touché les îles du sud-ouest du Japon et se dirige vers le centre du pays avec des vents de plus de 200 km/h.

storybild

(photo: Archives/Photo d'illustration)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Un puissant typhon, le 18e de la saison en Asie, balaye depuis mercredi les îles du sud-ouest du Japon. Il devrait affecter dans les jours à venir la partie centrale de l'archipel, avertissent les autorités nippones.

L'agence nationale de météorologie a mis en garde contre les précipitations extrêmement fortes et les risques subséquents d'inondations et glissements de terrain.

Jeudi matin à 2h45, le cyclone Talim se trouvait entre Okinawa et Kyushu (sud-ouest), et se dirigeait en direction du nord-est, en se déplaçant à une vitesse de 15 km/h, accompagné de vents qui peuvent atteindre des pointes de 252 km/h. L'organisme s'attend à des pluies «qu'on ne voit qu'une fois tous les 50 ans» dans la zone d'Okinawa.

L'île de Miyako (54 000 habitants), à l'extrême-sud de l'archipel, est touchée depuis mercredi, avec de violentes rafales et des pluies diluviennes, selon les images de télévision, obligeant la fermeture temporaire des établissements scolaires.

Nombreux typhons

Des coupures de courant y ont affecté quelque 18 000 foyers, selon la compagnie locale d'électricité, et les vols desservant la région ont été annulés.

Le typhon Talim prenait initialement la direction de l'ouest, mais a rencontré un autre typhon, le 19e (Doksuri), ce qui a provoqué un changement de cap le conduisant désormais droit sur les îles principales de l'archipel (Kyushu, Shikoku, Honshu) qu'il devrait traverser progressivement d'ici au début de la semaine prochaine.

Quelque 20 à 30 typhons naissent en Asie chaque année, et environ la moitié touchent en tout ou partie le Japon, faisant parfois des dégâts majeurs, des morts et des blessés.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • lulu le 14.09.2017 11:41 Report dénoncer ce commentaire

    ça y es (Gaia) --- Le monde fait ses comptes

  • Eric le 14.09.2017 16:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout à fait raison...

  • Viktor Von Margullia le 14.09.2017 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    Je cois bien qu'à terme la fréquence va augmenter.

Les derniers commentaires

  • Eric le 14.09.2017 16:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout à fait raison...

  • lulu le 14.09.2017 11:41 Report dénoncer ce commentaire

    ça y es (Gaia) --- Le monde fait ses comptes

  • Viktor Von Margullia le 14.09.2017 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    Je cois bien qu'à terme la fréquence va augmenter.

    • MAGA le 14.09.2017 14:27 Report dénoncer ce commentaire

      @Viktor, peut etre, mais le nombre de ces phénomènes est en decroissance depuis 1940.

    • Helder le 14.09.2017 14:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      C'est vrai mais en contre partie ces phénomènes deviennent de plus en plus dangereux.