Aux États-Unis

06 mars 2018 07:09; Act: 06.03.2018 14:46 Print

La majorité républicaine encore réduite au Sénat

Les républicains ne disposent plus que d'une très courte majorité au Sénat américain, après l'annonce lundi de la démission d'un élu du Mississippi, pour raisons de santé.

storybild

Thad Cochran n'a plus la santé pour assumer ses fonctions. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Thad Cochran 80 ans dont 40 passés à Washington, était le président de la puissante Commission chargée de la répartition des fonds fédéraux. «Je regrette que ma santé soit devenue un obstacle», a indiqué dans un communiqué M. Cochran, qui quittera ses fonctions le 1er avril. Il a été élu au Sénat pour la première fois en 1978, devenant le premier républicain à remporter une élection au niveau de cet État du sud profond en plus de cent ans.

Il laissera la Chambre haute du Congrès avec 50 voix pour les républicains, une seule de plus que les démocrates. Mais le GOP (Grand Old Party) doit aussi compter avec l'absence de John McCain, 81 ans, qui subit un traitement pour un cancer du cerveau chez lui en Arizona (sud-ouest). En cas d'égalité au Sénat, où seuls les élus présents peuvent voter, c'est la voix du vice-président qui départage les scrutins.

Avec la démission de M. Cochran, le Mississippi pourrait devoir élire deux sénateurs lors des élections de mi-mandat en novembre, où un tiers du Sénat sera renouvelé. L'autre sénateur de l'État, Roger Wicker, a prévu de briguer un nouveau mandat. Le gouverneur du Mississippi, le républicain Phil Bryant, a dix jours pour nommer un remplaçant à M. Cochran. La personne choisie siégera jusqu'à l'élection d'un nouveau titulaire.

(L'essentiel/AFP)