Etats-Unis

15 novembre 2017 07:25; Act: 15.11.2017 07:27 Print

Place à la pilule connectée dans le corps des patients

Le gendarme américain de la santé a donné son aval au premier remède traqueur.

storybild

Le patch complémentaire développé par Proteus Digital Health.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Des personnes souffrant de schizophrénie, de troubles bipolaires ou de dépression pourront être traitées avec un comprimé d'un type nouveau. L'agence sanitaire américaine (FDA) a en effet autorisé l'Abilify MyCite, la première molécule mêlée à un capteur faite pour être avalée. «La FDA soutient le développement et l'utilisation de nouvelles technologies dans les médicaments sur ordonnance et s'engage à travailler avec les entreprises pour comprendre comment la technologie pourrait être bénéfique aux patients et à leurs prescripteurs», a commenté pour l'organisme américain Mitchell Mathis.

Un patch porté par le patient assure la transmission des données sur son téléphone portable, ainsi qu'à son médecin en cas de consentement donné expressément. Les experts espèrent que la technologie puisse améliorer l'efficacité des médicaments. A l'origine du comprimé, le laboratoire japonais Otsuka relève cependant que cela n'a pas encore été prouvé. La pilule numérique recueille des informations sur la prise de médicaments qui sont complétées par le propre ressenti du malade. Les notes de prescription soulignent par contre que l'antipsychotique ne doit pas être utilisé pour suivre l'ingestion du remède en «temps réel» ou en cas d'urgence, car sa détection peut être retardée ou ne jamais intervenir. Les pilules sont aussi proscrites chez des patients âgés atteints de psychose liée à la démence.

(L'essentiel/reu/laf)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dubitatif le 15.11.2017 13:01 Report dénoncer ce commentaire

    Génial! On parle des effets sanitaires négatifs des ondes un peu partout et, après l'avoir imposé malgré cela à vos enfants à l'école, maintenant et on va carrément vous faire avaler des "pillus connectées" mais c'est pour votre bonne santé! Ben voyons... Perturbateurs endocriniens, nanoparticules et bientôt "micro-émetteurs", what's next? Je n'arrive déjà plus à me débarrasser d'un compte Youtube parce que je n'ai plus le mail et le num de téléphone utilisé pour son activation alors qu'en sera-t-il de tels types d'émetteurs bien plus complexes dont je n'aurais pas le contrôle entier?

  • lea le 16.11.2017 01:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Être humain devient robot !!!!

  • JT le 16.11.2017 10:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    en marche pour la puce rfid...contrôle total

Les derniers commentaires

  • JT le 16.11.2017 10:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    en marche pour la puce rfid...contrôle total

  • lea le 16.11.2017 01:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Être humain devient robot !!!!

  • Dubitatif le 15.11.2017 13:01 Report dénoncer ce commentaire

    Génial! On parle des effets sanitaires négatifs des ondes un peu partout et, après l'avoir imposé malgré cela à vos enfants à l'école, maintenant et on va carrément vous faire avaler des "pillus connectées" mais c'est pour votre bonne santé! Ben voyons... Perturbateurs endocriniens, nanoparticules et bientôt "micro-émetteurs", what's next? Je n'arrive déjà plus à me débarrasser d'un compte Youtube parce que je n'ai plus le mail et le num de téléphone utilisé pour son activation alors qu'en sera-t-il de tels types d'émetteurs bien plus complexes dont je n'aurais pas le contrôle entier?