Climat

13 février 2020 22:37; Act: 14.02.2020 10:00 Print

Le thermomètre a dépassé les 20°C en Antarctique

L'Antarctique a enregistré en février un record de température de plus de 20,75 degrés, franchissant pour la première fois la barre des 20°C.

storybild

Ce record a été enregistré le 9 février, sur l'île Seymour, connue aussi sous le nom de Marambio (photo: AFP/Johan Ordonez)

Sur ce sujet
Une faute?

L’antarctique a enregistré en février un record de température de plus de 20,75 degrés, franchissant pour la première fois la barre des 20°C, a annoncé jeudi un scientifique à l'AFP. Ce record a été enregistré le 9 février, sur l'île Seymour, connue aussi sous le nom de Marambio, a expliqué le chercheur brésilien Carlos Schaefer. «Nous n'avons jamais vu une température aussi élevée en Antarctique», a-t-il déclaré dans un échange sur WhatsApp.

Le scientifique a toutefois souligné que cette donnée «n'est pas valable en tant que tendance d'un changement climatique». «C'est juste un signe que quelque chose de différent se passe dans cette région», a-t-il expliqué. L'île Seymour, qui abrite une base scientifique argentine, est une des îles situées au large de la péninsule antarctique. Le scientifique, spécialisé dans l'étude des permafrosts, a indiqué que ce relevé avait été effectué dans le cadre d'un projet de recherche sur vingt ans destiné à étudier l'impact du changement climatique sur les sols gelés en permanence.

«Nous ne pouvons pas utiliser cela pour anticiper des changements climatiques dans le futur»

«Nous ne pouvons pas utiliser cela pour anticiper des changements climatiques dans le futur. C'est une donnée» à un moment précis, a-t-il insisté. Le 6 février, une température record de 18,3 degrés a été enregistrée sur la base argentine Esperanza. Le record précédent, de 17,5°C remontait au 24 mars 2015, selon le Service de météorologie national argentin. Après une décennie record, qui s'est conclue avec une année 2019 qui était la deuxième plus chaude jamais enregistrée sur la planète, les années 2020 démarrent sur la même tendance.

Janvier 2020 a été le mois de janvier le plus chaud jamais enregistré sur la planète, juste devant 2016, selon le service européen Copernicus sur le changement climatique, ainsi que selon l'agence atmosphérique et océanique américaine (NOAA). NOAA a publié son estimation jeudi: la température moyenne à la surface du globe était de 1,14°C plus élevée que la moyenne du XXe siècle, et la plus élevée depuis le début des relevés en 1880.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bonsens le 14.02.2020 06:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Toutes les zones côtières vont être submergées, dommage pour ceux qui ont payés une fortune pour leur appartement à la plage

  • stlux le 13.02.2020 22:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Effrayant

  • cedber le 14.02.2020 10:26 Report dénoncer ce commentaire

    remettons les choses à plats pour tous les détracteurs, oui, ce n'est pas dramatique pour la nature, elle s'en remettra toujours. La seule question importante est la qualité de vie pour l'humanité, vivra-t-on avec la nature encore dans 1 siècle, ou dans des bunker pour se protéger d'une météo dramatique, à manger seulement des champignons et des légumes hors-sol ? (naturellement pour ceux qui auront les moyens)

Les derniers commentaires

  • Enza le 14.02.2020 18:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Saint ex vous avez raison à tout se qui se passe ... en va droit à la catastrophe... la terre reprend ces droits petit à petit.. ca sera la fin de cette belle planète ... bientôt.. la fin de tout ..

  • con sommateurs le 14.02.2020 11:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le marché économique fonctionne simplement: le système de l'offre et la demande. Chaque consommateurs a sa responsabilité,alors que ceux que cela touche, consomment et gèrent en conséquence.La terre comme nous la connaissont évolue, s'adapte, mais les êtres vivants, pour qui la vie ne tient qu 'a si peu de choses, s' auront ils ,eux, s' adapter? Au lieu de se dire être ou ne pas être ,se dire plutôt: serons-nous ou ne serons-nous pas?

  • @ vous tous le 14.02.2020 11:44 Report dénoncer ce commentaire

    arrêtez tous cette démagogie, de toute façon, rien ne changera, les convaincus se préparent à l'impact et les autres font l'autruche (certainement en pensant que Trump a raison sur tout et au pire les protégera). ça fait des dizaines d'années que l'ont se bat sur ce sujet, et à part tout mettre sur le dos des consommateurs (que l'ont culpabilise au maximum) rien est fait, cela pourrait faire gagner moins d'argent (je n'ai pas dit perdre) aux décideurs et nantis

    • @vous le 14.02.2020 14:35 Report dénoncer ce commentaire

      C est triste de se représenter comme des consommateurs avant des êtres humains.Sans doute la source du problème. Un consommateur est un humain mais pas forcément l'inverse.Donc c'est normal de mettre la faute sur le dos des consommateurs et pas sur celle des humains.Un malien est clairement moins responsable qu'un belge ou un français ou un polonais.Vous ne pouvez pas contre dire cela.C'est le consommateur qui fait le marché à lui de faire ce qu'il faut.Ce n'est pas de la démagogie c'est la réalité.Si l'état force ça part en scandale directement et si l'état ne fait rien aussi.

    • @@vous le 14.02.2020 15:05 Report dénoncer ce commentaire

      mais on propose au consommateurs tellement de produits, sans lui indiquer le coup écologique de chaque produit (par ex on trouve du raisin dans les rayons en ce moment), donc le consommateur ne fait que acheté ce que son salaire lui permet, avec des oeilleres. Et je suis d'accord que tous le monde ne prote pas la même responsabilité, sauf dans l'inaction (moi inclu)

  • stop fake le 14.02.2020 11:42 Report dénoncer ce commentaire

    @Rigoberta Menchu C'est quoi le but d'écrire autant de Fake news. Les faits sont les faits. Deux cas possibles soit on y est pour rien ou c'est notre faute. Dans les deux cas de figures, faire quelque chose ne peut pas faire de mal. Ou alors dites mois ce que cela peut avoir de néfaste pour l'Humanité.

    • Rigoberta Menchu le 14.02.2020 13:03 Report dénoncer ce commentaire

      @stop: les faits de l'article ont comme base des informations fausses, on ne connait pas la température moyenne de la Terre de 1880 pour la simple raison que jusqu'au années 1970 on n'avait pas de satellites qui pouvaient prendre des mesures homogènes partout dans la Terre et faire une moyenne pondérée.

  • cocou le 14.02.2020 11:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et alors, qu'on arrête de nous dire tout et nimporte koi. c'est le cycle de la vie et c'est tout,