Étude

28 juillet 2021 07:26; Act: 28.07.2021 12:52 Print

Les «signes vitaux» de la Terre s’affaiblissent

Les «signes vitaux» de la planète s’affaiblissent sous les coups de l’économie mondiale, ont mis en garde mercredi des scientifiques de premier plan.

storybild

Image d’illustration. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Des chercheurs, qui font partie d’un groupe de plus de 14 000 scientifiques ayant plaidé pour la déclaration d’une urgence climatique mondiale, estiment que les gouvernements ont de manière systématique échoué à s’attaquer aux causes du changement climatique: «la surexploitation de la Terre». Depuis une évaluation précédente en 2019, ils soulignent la «hausse sans précédent» des catastrophes climatiques, des inondations aux canicules, en passant par les cyclones et les incendies.

Sur les 31 «signes vitaux» de la planète, qui incluent les émissions de gaz à effet de serre, l’épaisseur des glaciers ou la déforestation, 18 atteignent des records, selon leur texte publié dans la revue BioScience.

Ainsi, malgré la chute des émissions de gaz à effet de serre en raison de la pandémie de Covid-19, les concentrations de CO2 et de méthane dans l’atmosphère ont atteint des niveaux record en 2021. Les glaciers fondent 31% plus vite qu’il y a quinze ans et la déforestation en Amazonie brésilienne a elle aussi atteint un record en 2020, transformant ce puits de carbone crucial en émetteur net de CO2.

Avec un record de plus de 4 milliards de têtes de bétail, notamment vaches et moutons, la masse du bétail dépasse désormais celle des humains et des animaux sauvages combinés, selon l’étude. «Nous devons réagir face aux preuves qui montrent que nous allons vers des points de rupture climatiques, en prenant des mesures urgentes pour décarboner l’économie et en commençant à restaurer la nature plutôt que la détruire», a indiqué l’un des auteurs, Tim Lenton, de l’université britannique d’Exeter.

Actions rapides radicales

Les auteurs estiment qu’il existe en effet «de plus en plus de preuves que nous approchons, voire avons déjà dépassé» certains des points de bascule qui pourraient entraîner le système climatique vers un changement dramatique et irrémédiable. Cela inclut la fonte des calottes glaciaires du Groenland et de l’Antarctique, qui pourrait être irréversible à l’échelle de plusieurs siècles, même si les émissions de CO2 étaient réduites.

Autre point de non retour possible pour les récifs coralliens menacés notamment par le réchauffement, et dont dépendent un demi-milliard de personnes.

Les auteurs réclament des actions rapides radicales dans plusieurs domaines: éliminer les énergies fossiles, réduire la pollution, restaurer les écosystèmes, opter pour des régimes alimentaires basés sur les plantes, s’éloigner du modèle de croissance actuel et stabiliser la population mondiale. «Nous devons arrêter de traiter l’urgence climatique comme un problème indépendant, le réchauffement n’est pas le seul problème de notre système Terre sous pression», a insisté William Ripple, de l’Université d’État de l’Oregon. Selon lui, «les politiques pour combattre la crise climatique ou tout autre symptôme devraient s’attaquer à la source: la surexploitation de la planète par les humains».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • La Fin le 28.07.2021 07:47 Report dénoncer ce commentaire

    Et tout le monde s'en fout. Les gens préfèrent débattre sur le 3ème sexe que sur la maison qui brule.

  • lucas le 28.07.2021 08:01 Report dénoncer ce commentaire

    je vois venir les sceptiques qui ne voient toujours pas l'urgence de la situation...il est temps de changer les choses et de sauver ce qui peut encore l'être.

  • pour l'info le 28.07.2021 09:10 Report dénoncer ce commentaire

    C'est la mode de la consommation qui doit changer. Par example au Luxembourg les gens changenet des meubles tous les 2.5 ans, c'est peut-etre le cas dans beaucoup de pays. Dnas le passe un salon meme pas luxeux durait 15 ans our plus donc il y avait moisn de resources consommees rien que pour ca. La mode aux magasins avait 4 saisons, maintenant il y a 8 collections saisonnieres qui sortent.. acheter moins, changer moins si tout le monde fait ca dans tous les domaines, deja ca s'ameliorera un peu . Il faut travailler sur les changements culturelles de la consommation

Les derniers commentaires

  • Tome le 29.07.2021 19:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au fait bravo au Luxembourg qui fête so overshooting day le 15 février. Seul le Quatar fait pire avec le 9 février. Mais qui sait l année prochaine le Luxembourg sera peut être le pays le moins respectueux de l environnement au monde.

  • Félix G. le 29.07.2021 08:53 Report dénoncer ce commentaire

    Rassurez-vous, au Luxembourg on continuera à bétonner le pays grâce aux contrats « offerts » par nos amis politiciens et à rouler en Cayenne.

  • veritis le 29.07.2021 07:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est pas qu'ils échouent de façon systématique, c'est qu'ils ne font rien de façon systématique.

  • bigoudi le 29.07.2021 07:46 Report dénoncer ce commentaire

    Vous pouvez multiplier ce genre d'article, faire des émissions télé etc etc ça ne changera jamais, les gens préfèrent partir en voyage, vivre comme avant, consommer et acheter n'importe quoi ... rien de les fera changer de mode de vie sauf si demain les catastrophes arrivent devant leurs portes et là ça va râler contre le gouvernement, les entreprises et les voisins mais sans jamais ne remettre en question .... le monde est foutu point barre, c'est triste mais c'est la réalité, merci les gens !!

  • Étrangère le 28.07.2021 23:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pour le Covid les dirigeants ont réussi mettre le monde entier dans une merde. Ils peuvent faire ensemble maintenant un autre chose peut être ? Commencent par le sauvetage de la Planète ?