États-Unis

14 septembre 2017 09:33; Act: 14.09.2017 10:00 Print

Ils traumatisaient leurs enfants pour faire le buzz

Un couple qui postait des clips de farces cruelles sur ses enfants a été rattrapé par la justice.

storybild

Les vidéos de Mike Martin ont totalisé 176 millions de vues.

  • par e-mail

Après avoir été les vedettes de YouTube, Heather et Mike Martin ont fait leur mea culpa sur la plateforme de vidéos, avouant leur «honte». Le couple a été condamné cette semaine par une Cour du Mary­land pour négligence envers ses enfants. Il a écopé de 5 ans de mise à l'épreuve.

À l'origine de l'affaire: une série de vidéos où les Martin soumettaient leurs cinq enfants à des farces et canulars musclés ou cruels. Leur canal, DaddyOFive, proposait à 750 000 abonnés des scènes où le couple hurlait sur ses gamins pour des bêtises qu'ils n'avaient pas commises, où ils détruisaient leur console de jeux ou souillaient leur chambre… pour de faux.

Crises de nerfs

Les gamins finissaient en larmes et en pleine crise de nerfs, avant un inévitable câlin de réconciliation. «Tu t'es fait avoir! C'était juste un gag, mon vieux!», rigolait le papa.

Si YouTube n'a pas réagi au contenu des vidéos de Daddy­OFive, malgré les dénonciations, les autorités ont fini par s'en mêler. En mai, la justice a retiré au couple deux de ses cinq enfants, Cody et Emma (10 et 11 ans). Des psychologues ont conclu que les vidéos leur avaient causé des «déficiences mentales substantielles». Depuis lors, DaddyOFive s'est recyclé dans les farces conjugales, toujours aussi trash.

Le mea culpa des parents:

(L'essentiel/arg)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • VinceThePrince le 14.09.2017 10:03 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvres nazes.Tout ça pour avoir des abonnés sur youtube..

  • sam le 14.09.2017 10:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    malheureusement la connerie ne tue pas. ...

  • Roxio le 14.09.2017 12:02 Report dénoncer ce commentaire

    La bêtise humaine est décidément insondable tant elle peut être profonde... Pauvres enfants :-(

Les derniers commentaires

  • Philillpe. le 14.09.2017 13:44 Report dénoncer ce commentaire

    Faudrait attribuer un permis aux gens pour avoir des enfants. La betise humaine n'a visiblement pas de limites.

    • pipo le 14.09.2017 15:37 Report dénoncer ce commentaire

      Je trouverais cela tout a fait normal, trop d'abus, de gens qui font des enfants sans en mesurer les consequences.

  • Pierre le 14.09.2017 12:37 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui me choque également, c'est qu'ils aient 750 000 abonnés... Youtube a mis en place une fonctionnalité pour dénoncer une vidéo, ceux qui ont vu la vidéo et non rien dit sont pour moi moralement coupable pour non assistance à personne en danger. J’espère que les gens ne vont pas se précipiter pour regarder ses vidéos car cela n'a rien de divertissant.

  • J'hallucine! le 14.09.2017 12:20 Report dénoncer ce commentaire

    750 000 abonnés?! Et cà ne choque personne? Presque un million de pervers qui se délectent de la maltraitance d'enfants...et tout ces gens ne sont condamnables qu'éthiquement parlant mais pas juridiquement?! Pas de voyeurisme malsain? Pas de non-assistance à personne en danger? Et Youtube? Pas inquiété non plus? Non! Rien!...pauv' société débile! Mais où vas-t'on?

    • Pierre le 14.09.2017 13:26 Report dénoncer ce commentaire

      Votre commentaire n'était pas encore affiché quand j'ai écrit le mien juste après. Je suis complètement d'accord avec vous, je trouve ça révoltant.

    • RamBo le 14.09.2017 15:26 Report dénoncer ce commentaire

      @J'hallucine! le 14.09.2017 12:20 : Je dis toujours aux fervents du "net": Il y a 20% de positif, d'utile sur Internet, mais aussi 80% de négatif !

    • J'hallucine le 15.09.2017 11:37 Report dénoncer ce commentaire

      @Rambo Vous prêchez un convaincu! Si la question serait plutôt : Internet exacerbe-t-il les perversions sociétales? La reponse est Oui, et si internet devrait-il favoriser l'apprentissage et le partage de la connaissance? Dans la théorie Oui, dans les faits 80% des infos sont fake donc Internet désinforme plus qu'il n'instruit...sauf pour ceux qui savent l'utiliser, soit très peu de gens! Triste constat d'utilisation pour une si merveilleuse invention théorique! Conclusion : Internet est une arme de désinstruction massive pour la majorité de la population qui y est vulnérable par méconnaissance

  • RGF le 14.09.2017 12:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais quelle idée !!! Où va-t-on ? J'suis choquée par ce que je viens de lire. Maintenant, ils ont tout ce qu'ils méritent et encore la sanction est un peu faible je trouve. Y'a vraiment des enfants qui tombent dans des familles de fous!

    • nath le 14.09.2017 13:56 Report dénoncer ce commentaire

      Ils tombent pas dedans, ils naissent dedans. L'histoire de la cigogne est une légende!

  • Roxio le 14.09.2017 12:02 Report dénoncer ce commentaire

    La bêtise humaine est décidément insondable tant elle peut être profonde... Pauvres enfants :-(