En Asie

16 septembre 2017 11:47; Act: 16.09.2017 11:51 Print

Le centre du Vietnam dévasté par un typhon

Le typhon Doksuri a frappé vendredi après-midi le centre du pays, endommageant des milliers de maisons et provoquant des coupures d'électricité.

Une faute?

Les habitants du centre du Vietnam s'employaient samedi à réparer et reconstruire leurs habitations et leurs commerces, après le passage dévastateur d'un des plus puissants typhons de ces dernières années, qui a tué au moins quatre personnes.

À Ha Tinh, le paysage idyllique de la côte qui attire d'ordinaire les estivants a laissé place à des scènes impressionnantes de destruction. «Je suis resté assis à l'intérieur de ma maison, les mains sur mes oreilles, je n'osais pas sortir tant j'étais terrifiée», a raconté Mai Thi Tinh, dont le restaurant a été entièrement détruit. «Il n'y a toujours pas d'électricité, on ne peut rien faire. Je ne sais pas combien de temps il nous faudra pour nous en remettre», a-t-elle ajouté.

«Faire en sorte que les gens reprennent une vie normale»

Au moins quatre personnes ont été tuées et huit blessés, selon l'agence vietnamienne chargée des services de secours, qui a précisé qu'environ 123 000 maisons ont été endommagées dans les cinq provinces touchées par le typhon. «Le vent était si violent que je me suis caché sous mon lit. Je suis vieux, mais j'ai quand même peur de mourir», a témoigné Tran Ngoc Khang, un enseignant à la retraite de 70 ans.

Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc s'est rendu dans la province de Ha Tinh samedi pour évaluer l'étendue des dégâts. «Nous devons mobiliser rapidement nos forces pour réparer les maisons et les écoles endommagées... Nous devons faire en sorte que les gens reprennent une vie normale», a-t-il déclaré à la télévision.

Une dizaine de tempêtes chaque année

Près de 80 000 personnes avaient été évacuées et le gouvernement avait déployé 250 000 soldats le long des côtes en prévision de l'arrivée de Doksuri.

Le Vietnam est frappé par plus d'une dizaine de tempêtes ou de typhons chaque année: d'après les chiffres officiels, 140 personnes sont mortes ou ont disparu depuis le début de l'année. Les tempêtes frappent principalement entre mai et octobre, durant la mousson, et la côte centrale est la plus régulièrement touchée. L'an passé, quelque 235 personnes ont été tuées et les catastrophes naturelles ont coûté plus d'1,4 milliard de dollars au pays.

(L'essentiel/afp)