Terrorisme au Canada

11 août 2016 20:01; Act: 12.08.2016 11:42 Print

Le FBI a alerté le Canada juste à temps

Le terroriste arrêté mercredi au Canada avait prêté allégeance à l'État islamique. La vidéo a été vue par les services américains, qui ont immédiatement prévenu leurs voisins.

storybild

La police canadienne a donné des précisions jeudi sur l'opération de la veille, consécutive à une vidéo publiée sur Internet. (photo: AFP/Lars Hagberg)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Canadien abattu mercredi au sud de Toronto avait plaidé allégeance au groupe État islamique dans une vidéo interceptée quelques heures plus tôt par le FBI américain. Celui-ci a immédiatement alerté Ottawa d'une attaque imminente, a indiqué jeudi la police fédérale canadienne.

Aaron Driver, 24 ans, a été abattu dans un taxi devant son domicile mercredi par les forces d'élites de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) après avoir actionné un engin explosif, a déclaré en conférence de presse le Commissaire adjoint de la GRC, Mike Cabana. «Tôt mercredi matin, la GRC a reçu des informations crédibles du FBI, dont une vidéo martyre qui avait été préparée par un individu qui en était aux dernières étapes de préparation d'un attentat à l'engin explosif improvisé». L'attentat «était censé avoir lieu dans les 72 heures et devait cibler un centre urbain, soit le matin, soit le soir, pendant les périodes d'affluence».

Le visage couvert

L'assaut a été donné mercredi vers 16h30 locale (22h30 au Luxembourg) lorsque M. Driver a quitté son domicile de Strathroy, une petite ville située à 225 km au sud de Toronto, avant de «s'engouffrer dans un taxi qui venait d'arriver». «La GRC est intervenue contre le suspect qui a déclenché un engin explosif à l'arrière du taxi», a précisé M. Cabana, notant que M. Driver avait été tué au cours de cette intervention. Dans le même temps, l'agence de transport en commun de Toronto (TTC) avait été informée mercredi par les autorités d'une «menace terroriste crédible», a indiqué jeudi Brad Ross, porte-parole de cette agence, ce qui semble indiquer que la plus grande ville canadienne était la cible de ce sympathisant de l'EI.

Sur la vidéo diffusée par la police, un individu vêtu de noir et le visage largement couvert prévient le gouvernement canadien qu'il doit répondre de son engagement aux côtés de la coalition internationale contre le groupe EI. «Vous avez une lourde dette à payer et vous avez du sang de musulmans sur les mains», déclarait cet homme sur la vidéo avant de déclarer son allégeance au groupe EI.

(L'essentiel/AFP)