Jo-2014

09 décembre 2013 22:07; Act: 09.12.2013 22:11 Print

Reding n'ira «certainement pas» à Sotchi

La Luxembourgeoise, vice-présidente de la Commission européenne, a annoncé lundi sur twitter qu'elle ne se rendrait «certainement pas» aux JO d'hiver en raison du sort réservé aux minorités en Russie.

Sur ce sujet
Une faute?

«Je n'irai certainement pas à Sotchi tant que les minorités seront traitées de la façon dont elles sont traitées aujourd'hui par la législation russe», a écrit Mme Reding qui est également commissaire chargée de la Justice et des Droits fondamentaux. Avant elle, le président de la République allemande Joachim Gauck, avait fait savoir dimanche qu'il n'assisterait pas aux JO de Sotchi, du 7 au 23 février 2014, dans le sud de la Russie. Sa porte-parole a précisé que l'intention n'était pas d'envoyer un message politique, plusieurs de ses prédécesseurs n'ayant pas assisté par le passé à des JO d'hiver.

Mais des médias russes ont clairement interprété la décision de M. Gauck comme un boycottage: «le président de l'Allemagne Gauck annonce qu'il boycotte les jeux olympiques de Sotchi», a ainsi titré le site de l'édition russe du magazine Forbes. Le député européen et vice-président du groupe des Verts au Parlement européen, Daniel Cohn-Bendit, a déclaré lundi à la radio française Europe 1 que le président allemand avait «tout à fait raison de boycotter la cérémonie d'ouverture (des JO) qui ne sera qu'une révérence au tout puissant et omniprésent (Vladimir) Poutine».

Des appels au boycottage des JO de Sotchi ont été lancés en Occident par plusieurs personnalités après la promulgation en juin par le président Poutine d'une loi punissant la «propagande» homosexuelle devant mineurs, un texte vivement critiqué par des défenseurs des droits de l'homme le jugeant discriminatoire.

(L'essentiel Online/AFP)