Disparues au Liban

04 avril 2021 16:35; Act: 04.04.2021 19:06 Print

Trois sœurs retrouvées mortes sur la côte syrienne

Les autorités syriennes ont découvert vendredi les dépouilles de trois soeurs, originaires du Liban, sur une plage de Tartous. Les thèses d’un «suicide» ou d’une tentative de migration sont envisagées.

storybild

Les trois soeurs étaient portées disparues depuis cinq jours. (photo: Twitter/ @HadiAlabdallah)

Sur ce sujet
Une faute?

Les corps de trois sœurs, portées disparues au Liban, ont été retrouvés en Syrie voisine après avoir été rejetés par la mer, a indiqué dimanche un responsable sécuritaire libanais, précisant qu’une enquête avait été ouverte.

Selon cette source, la disparition des trois sœurs avait été signalée lundi dans un village du nord du Liban.

Emportées par le courant

«Les autorités syriennes ont trouvé vendredi les corps de trois jeunes femmes et, après avoir vu leur photo, nous les avons contactées pour confirmer qu’il s’agissait bien des trois disparues», a ajouté le responsable.

Les corps sont probablement arrivés dans les eaux syriennes en raison des courants, a-t-il précisé.

L’agence officielle syrienne Sana a indiqué que le ministère des Affaires étrangères libanais avait contacté les autorités pour «vérifier leur identité».

Enquête en cours

Le ministère syrien de l’Intérieur avait rapporté samedi la découverte des corps de «trois jeunes femmes» à Tartous (sud-ouest). Un examen médico-légal a révélé qu’elles s’étaient noyées trois jours plus tôt, avait-il précisé.

Une enquête est en cours au Liban et la famille des trois sœurs a été interrogée. Les pistes d’une tentative de migration ou de «suicide» sont envisagées comme de possibles explications, a indiqué une autre source sécuritaire libanaise.

Ces derniers mois, des dizaines de Libanais ont tenté de fuir la pauvreté dans ce pays en plein effondrement économique à bord d’embarcations de fortune. Beaucoup ont perdu la vie en tentant la traversée de la Méditerranée.

(L'essentiel/AFPE)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • sanji le 04.04.2021 19:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    imaginez votre vie en Syrie.... et je pense fortement que le covid ne sera pas votre priorité dans la vie

  • Palamunitan le 04.04.2021 17:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les morts du COVID en Europe suite aux inerties politiciennes en Europe, apparamment, ne font que parties de STATISQUES... Mais CEUX-LA, non... On en fait tout un article. SANS VOULOIR OFFUSQUER QUI QUE CE SOIT..

Les derniers commentaires

  • sanji le 04.04.2021 19:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    imaginez votre vie en Syrie.... et je pense fortement que le covid ne sera pas votre priorité dans la vie

  • Palamunitan le 04.04.2021 17:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les morts du COVID en Europe suite aux inerties politiciennes en Europe, apparamment, ne font que parties de STATISQUES... Mais CEUX-LA, non... On en fait tout un article. SANS VOULOIR OFFUSQUER QUI QUE CE SOIT..

    • Commentaire déplacé le 04.04.2021 19:16 Report dénoncer ce commentaire

      Il n'est pas interdit de parler de ce triste drame. Le Covid n'est pas le sujet de cet article.