En Asie

08 novembre 2017 08:13; Act: 08.11.2017 08:19 Print

Trump débarque en Chine pour une visite délicate

Donald Trump est arrivé en Chine, mercredi, pour l'étape potentiellement la plus délicate de sa tournée asiatique. Il sera question de la «cruelle dictature» nord-coréenne.

storybild

Le président américain a descendu la passerelle de son avion après avoir atterri à l'aéroport de Pékin en provenance de Séoul. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Accompagné de son épouse Melania, le président américain a descendu la passerelle de son avion après avoir atterri à l'aéroport de Pékin en provenance de Séoul, donnant le coup d'envoi d'une visite de moins de 48 heures sur le sol chinois. M. Trump avait fait de ce pays l'un de ses boucs émissaires avant son élection il y a tout juste un an, accusant la dynamique économie chinoise de voler des millions d'emplois aux Américains.

Le président américain doit être reçu avec tous les honneurs par le président Xi Jinping, envers lequel il ne tarit plus d'éloges, au moment où Washington recherche l'appui de Pékin pour convaincre la Corée du Nord de renoncer à son programme nucléaire.

«Ne nous sous-estimez pas»

«J'attends avec une grande impatience de rencontrer le président Xi, qui vient tout juste de remporter une grande victoire politique», a tweeté M. Trump quelques heures avant de rejoindre Pékin, faisant allusion au nouveau mandat de cinq ans que Xi Jinping a obtenu le mois dernier sans coup férir à la tête du Parti communiste chinois (PCC) et donc du pays le plus peuplé du monde.

Le président chinois doit lui faire visiter mercredi après-midi la Cité interdite de Pékin, ancien palais des empereurs, avant un dîner en compagnie de leurs épouses. Le sommet proprement dit est prévu jeudi. Avant de quitter la Corée du Sud, Donald Trump a une nouvelle fois mis en garde la Corée du Nord, tout en appelant le jeune dictateur Kim Jong-Un à sortir de son isolement.

«Ne nous sous-estimez pas, ne nous mettez pas à l'épreuve», a lancé M. Trump devant l'Assemblée nationale sud-coréenne.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.