«Paradise Papers»

05 novembre 2017 19:35; Act: 06.11.2017 10:05 Print

La reine cache de l'argent aux îles Caïmans

Après les «Panama Papers», les «Paradise Papers», de nouvelles fuites massives de documents, révèlent des montages à grande échelle pour échapper à l'impôt.

storybild

La reine d'Angleterre figure parmi les «Paradise Papers». (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

La reine d'Angleterre qui a des avoirs secrets aux îles Caïmans. Quelque 10 millions de livres appartenant à la souveraine ont ainsi été investis aux îles Caïman et aux Bermudes. Le ministre du commerce de Trump, Wilbur Ross, qui pèse 3 milliards de dollars et qui travaille avec des oligarques russes, dont le beau-fils de Poutine. Le trésorier de campagne et ami de Justin Trudeau, le Premier ministre canadien, qui mène ses affaires offshore...

Ces révélations font partie des «Paradise Paper», publiées dimanche soir par près d'une centaine de médias européens. Un consortium de journalistes d'investigation, l'ICIJ, a étudié 13,5 millions de documents, qui ont fuité d'un cabinet d'avocat des Bermudes, Appleby, spécialisé dans la finance offshore. De nombreux politiciens et hommes d'affaires ont fait appel aux services de cette société considérée comme la «Rolls-Royce» de la finance offshore. Idem pour des multinationales comme Nike ou Apple

Le Monde précise que les documents étudiés mettent en lumière comment les plus riches et les multinationales échappent à l'impôt, en profitant des failles du système. Si les Panamas Papers avaient porté sur des activités illégales, de la fraude, du blanchiment, les Paradise Papers montrent l'optimisation fiscale et des systèmes qui flirtent avec les limites de la légalité. «C'est justement ce qui fait le sel et l'intérêt de cette nouvelle enquête. Elle ouvre les portes d'une industrie offshore en perpétuel mouvement pour trouver, dans les législations des États, les failles pour contourner la règle et échapper à leurs taxes», souligne Le Monde dimanche soir sur son site internet.

Outre le cabinet des Bermudes, une fiduciaire de Singapour a aussi laissé échapper des documents. Les noms de plus de 120 politiciens dans une cinquantaine de pays figurent dans les documents des «Paradise Papers», mais aussi des sportifs, dont le champion du monde de F1 Lewis Hamilton, des entrepreneurs, de grandes entreprises comme Nike ou Apple. Le contenu de cette vaste enquête sera dévoilé au fil de la semaine.




(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • La Mouche le 05.11.2017 20:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et pendant ce temps, des millions de contribuables se font sauter dessus dès qu'ils ont un jour de retard ou qu'il manque 10€ sur leur déclaration... sinon on attend toujours les condamnations sur les Panama papers...

  • pffffffffffffffffffff le 05.11.2017 22:29 Report dénoncer ce commentaire

    Moi, citoyen lambda du Grand-Duché du Luxembourg refuse d'encore payer mes impôts ! Je ne vois pas pourquoi moi je dois payer alors que Apple, Amazon, Coca Cola ou encore Ikea ne doivent quasiment rien payer ! La guerre civile ou l'extrême droite ne sont pas loin !!! Et après, vous ferez encore des grands yeux !!!!!!!!!!!

  • sonia le 05.11.2017 20:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    s est comme toujours les riches restes riches les pauvres reste pauvre !on se demande porquoi ! voila la reponse

Les derniers commentaires

  • @Hein le 06.11.2017 15:38 Report dénoncer ce commentaire

    Je vous rappeel que la presse nationale avait dévoilée que des cyclistes professionnels Luxembourgeois, avaient avec l'aide d'un cabinet d'avocat, crée au Panama, deux SàRL - Cyclan et Winfrank avec des comptes bancaires à Singapour ...

  • ahbon? le 06.11.2017 15:33 Report dénoncer ce commentaire

    Après on s'étonne que des gens qui ont du mal à joindre les deux bouts manifestent dans la rue...

  • God save the Queen's money le 06.11.2017 10:26 Report dénoncer ce commentaire

    Avoir de l'argent n'est pas forcément honteux, c'est la façon dont on le gagne qui fâche : la Reine à pour mission de protéger ses sujets (oui, ses sujets). Alors, quand elle met ses billes dans une société (Brighthouse) qui vend de l'électroménager à crédit à des taux d'intérêt de 99.9%, je ne trouve pas ça bien. Engranger des bénéfices sur le dos des plus vulnérables, n'est pas bon, même si légalement, c'est permis.

  • Vesti le 06.11.2017 09:51 Report dénoncer ce commentaire

    Les gens se fâchent, les gens grognent, les gens protestent ... mais bon. Disons ceci: Si ce n'est pas par l'intermédiaire de paradis fiscaux les riches auraient d'autres moyens de cacher leur argent et certains de ces moyens ne seraient pas dans notre intérêt! N'allons pas plus loin!

    • @Vesti le 06.11.2017 10:20 Report dénoncer ce commentaire

      d'accord mais bon il faut quand-même interdire ces pratiques là même s'ils trouveraient d'autres moyens pour éviter de payer des impôts!

    • fabilux le 06.11.2017 16:46 Report dénoncer ce commentaire

      en France, ce sont les français qui rebouchent ces fuites, alors perso, ça me dérange bcq que ces gens riches ne paient pas leurs impôts et laissent la facture aux citoyens lambda . Mais qui trouve cela juste ?

  • Kanit le 06.11.2017 08:41 Report dénoncer ce commentaire

    Elle reçoit son "salaire" de l'Etat. Pourquoi l'Etat ne fait il pas une imposition à la source? On ne lui donnerait que le net .. comme chez nous?

    • dieux le 07.11.2017 18:58 Report dénoncer ce commentaire

      Tout simplement que ce trafique est autorisé bien a vous.