Année 2016

30 octobre 2017 11:36; Act: 30.10.2017 14:37 Print

Les concentrations de CO2 ont atteint un record

Le courant chaud El Niño a fortement diminué la capacité des forêts ou des océans à absorber du CO2 en 2016, malgré des émissions stabilisées.

storybild

La concentration de CO2 dans l’atmosphère a atteint un record en 2016. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Les concentrations de CO2 dans l'atmosphère en 2016 ont atteint un record. Cette augmentation est liée au courant chaud El Niño et aux émissions, même si celles-ci se stabilisent, a indiqué lundi l'Organisation météorologique mondiale (OMM). Les concentrations se sont élevées en moyenne dans le monde à 403,3 parties par million (ppm), une hausse de plus de 3 unités par rapport à l'année précédente. El Niño a diminué la capacité des forêts ou des océans à absorber du CO2.

Les concentrations s'établissent désormais à près de 150% de celles de la période préindustrielle, selon les données annuelles de l'OMM. Cette situation pourrait aboutir à des «changements écologiques et économiques importants». En 2016, le réchauffement climatique s'est étendu de 2,5%.

«Sans de rapides coupes dans les émissions de CO2 et d'autres gaz à effet de serre», la hausse des températures d'ici 2100 sera «bien supérieure» aux 1,5 ou 2°C prévus par l'Accord de Paris, a affirmé le secrétaire général de l'OMM Petteri Taalas. Le CO2 reste dans l'atmosphère pendant des centaines d'années et encore plus longtemps dans les océans.

Le méthane aussi

Les émissions sont elles aussi «bien trop importantes», affirme de son côté le chef d'ONU Environnement Erik Solheim, dont l'organisation doit de son côté lancer mardi un rapport sur le décalage en terme d'engagements sur cette question. Outre le CO2, le méthane, deuxième gaz à effet de serre le plus important, a également atteint un record dans l'atmosphère, à 1 853 parties par milliard.

Il est désormais à plus de 250% du niveau de la période préindustrielle. La concentration d'oxyde nitreux s'est par ailleurs établie en 2016 à 328,9 parties par milliard. Elle se trouve à plus de 120% de la valeur constatée avant la période industrielle, a aussi indiqué l'OMM dans son rapport.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • William L le 30.10.2017 15:34 Report dénoncer ce commentaire

    Finalement le nucléaire ça a du bon!

  • Luxo le 30.10.2017 13:19 Report dénoncer ce commentaire

    Et pendant ce temps notre Pays se contente d'acheter du CO2 à un pays plus vertueux! Si les pays riches (comme le GDL) ne réduisent pas drastiquement leurs impacts sur le CO2, nous n'arriverons pas à inverser la tendance, car les pays pauvres ont aussi le droit et le besoin de se développer.

  • Caradoc le 30.10.2017 14:53 Report dénoncer ce commentaire

    Le plus simple c'est dopter pour une approche démographique. Si on limite la population, on limite es émissions.

Les derniers commentaires

  • Marina le 30.10.2017 23:50 Report dénoncer ce commentaire

    Au risque de jouer les rabat-joie, le problème pour le moment, c'est le taux de croissance de l'économie. Comme il est supérieur au taux de conversion aux energies renouvelables, on pollue trop. Seuls quelques pays comme l'Allemagne se convertissent plus vite aux énergies vertes qu'ils ne croissent. Donc, eux sont dans le vert.

  • Agent Smith le 30.10.2017 19:08 Report dénoncer ce commentaire

    Ne pas oublier que le méthane est 20x plus grave que le CO2 et les NOx sont 200x pire que le CO2.. ca veut dire que 1Litre de NOx est aussi grave que 200L CO2, c'est entre autre pourquoi le Diesel est tellement grave + particules..

  • johnny le 30.10.2017 19:05 Report dénoncer ce commentaire

    Le GDL n'y changera rien. déjà beaucoup de forets et encore loin du 1 mio d'habitants sur une surface plus grande qu'une métropole..

  • julie le 30.10.2017 18:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une petite taxe en préparation derrière les fagots !!!!!!!

  • Skyjack le 30.10.2017 17:16 Report dénoncer ce commentaire

    On détruit notre planète....