Aux États-Unis

13 octobre 2017 07:26; Act: 13.10.2017 12:33 Print

Près d'un adulte américain sur deux est obèse

Près de 40% des adultes sont concernés par l'obésité aux États-Unis. Un taux qui continue à progresser et qui a atteint un nouveau sommet.

storybild

La situation ne s'est pas améliorée entre 2013 et 2017. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Les spécialistes sont préoccupés par l'obésité car elle est liée à des affections potentiellement mortelles comme les maladies cardiaques, le diabète et certains types de cancers. Le taux d'obésité des adultes aux États-Unis augmente régulièrement depuis 1999, année où il se situait à 30,5%. «De 1999/2000 à 2015/2016, une claire tendance croissante de l'obésité a été observée aussi bien chez les adultes que chez les jeunes», déclare le rapport, fondé sur l'étude d'un échantillon représentatif de la population nationale et publié par le National Center for Health Statistics.

Toutefois, le changement observé entre 2013/2014 et 2015/2016 «n'est pas significatif, que ce soit pour les adultes ou pour les jeunes», précise cet organisme. En effet, le rapport précédent indiquait que pour 2013/2014 le taux d'obésité chez les adultes était de 37,7%. Les spécialistes soulignent que la différence entre ce chiffre et le nouveau n'est pas statistiquement significative car elle est inférieure à la marge d'erreur.

Parmi les jeunes Américains, âgés de deux à 19 ans, 18,5% sont obèses, selon le rapport. En 1999, le taux d'obésité chez les jeunes était de 13,9%.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Roxio le 13.10.2017 09:59 Report dénoncer ce commentaire

    Un adulte sur 2 obèse aux USA, c'est énorme (sans jeu de mots). Et en Europe, on suit le même chemin... Personne pour remettre en cause la malbouffe chargée en en sucres, en sels et en cochonneries chimiques que les industriels nous vendent en toute légalité.

  • Human le 13.10.2017 11:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pendant ce temps-là, d'autres meurent de faim ... l'être humain peut être fier de ses choix.

  • magdounette le 13.10.2017 09:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les sodas et la mal-bouffe, voilà le résultat.

Les derniers commentaires

  • lea le 14.10.2017 02:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Malbouffe soda !!!! Qu ils se mettent a cuisiner sainement faire un peu de sport ca ira mieux

  • Kwess le 13.10.2017 12:57 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle est la différence entre "obese" (obèse en anglais) et "fat"? Sur les images je dirais que ces personnes sont fat!!

    • L'occuliste le 13.10.2017 14:12 Report dénoncer ce commentaire

      Faut changer de lunette mon ami ;-P

  • laurentkirch le 13.10.2017 12:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J ai 46 ans je fais du sport plusieurs fois semaines et je n ai pas pris 1 kg en plus depuis 30 ans, il suffit de se bouger un peu, lorsque je vais courir, il est rare de voire du monde surtout en hiver, et arrêtez de dire je n ai pas le temps, on trouve toujours lorsqu on le veut

    • MFFFFFFF le 13.10.2017 16:17 Report dénoncer ce commentaire

      Félicitations Laurent. Un modèle pour nous tous. le meme poids a 46 ans qu'a 16 ans, ca fait réver tout le monde.

  • Human le 13.10.2017 11:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pendant ce temps-là, d'autres meurent de faim ... l'être humain peut être fier de ses choix.

  • Roxio le 13.10.2017 09:59 Report dénoncer ce commentaire

    Un adulte sur 2 obèse aux USA, c'est énorme (sans jeu de mots). Et en Europe, on suit le même chemin... Personne pour remettre en cause la malbouffe chargée en en sucres, en sels et en cochonneries chimiques que les industriels nous vendent en toute légalité.

    • Raoul le 13.10.2017 14:07 Report dénoncer ce commentaire

      Personne? Vous plaisantez...