Russie

05 mai 2018 17:57; Act: 05.05.2018 18:04 Print

Alexeï Navalny et un millier d'opposants arrêtés

Plus de mille manifestants réunis samedi pour contester l'investiture de Poutine ont été interpellés dans plusieurs villes. Parmi eux se trouve leur leader Alexeï Navalny.

storybild

Les interpellations ont eu lieu dans plusieurs endroits du pays. (photo: AFP/Maxim Zmeyev)

Sur ce sujet
Une faute?

Au moins 1 029 personnes ont été détenues par la police, dont 475 à Moscou, selon l'organisation OVD-Info, spécialisée dans le suivi des arrestations, tandis que les manifestations se poursuivent dans plusieurs villes dont Moscou.

Le leader d'opposition russe Alexeï Navalny a été arrêté samedi pendant une manifestation non autorisée à Moscou, à deux jours de l'investiture de Vladimir Poutine pour un quatrième mandat présidentiel, selon des journalistes de l'AFP sur place.

Des dizaines de manifestants avaient déjà été interpellés plus tôt au cours d'autres rassemblements anti-Poutine à travers le pays, selon l'opposition et des observateurs indépendants.

Des interpellations «brutales»

Déclaré inéligible en raison d'une condamnation pénale qu'il estime orchestrée par le Kremlin, le principal opposant russe Alexeï Navalny n'avait pas pu se présenter à l'élection présidentielle de mars. Il a appelé à une journée de contestation à travers le pays samedi.

Des interpellations ont eu lieu en Extrême-Orient et en Sibérie où la contestation a démarré, selon l'équipe de Navalny et des observateurs indépendants. Dans la ville sibérienne de Krasnoïarsk, 15 personnes dont un journaliste ont été interpellées, selon OVD-Info, un groupe indépendant qui fait le monitoring des interpellations. «Les interpellations ont été menées de manière brutale», selon ce groupe qui souligne que certaines personnes détenues ont des égratignures et des ecchymoses.

Plusieurs mineurs ont été interpellées

Dix-huit personnes dont plusieurs mineurs ont été interpellées à Novokouznetsk, en Sibérie, selon OVD-Info. Au moins dix personnes ont été interpellées à Barnaoul, en Sibérie, selon l'équipe de Navalny.

À Tcheliabinsk, dans l'Oural, la police a interpellé trois personnes avant même le début de la manifestation, a écrit le militant Boris Zolotarevski sur sa page Facebook. À Moscou et à Saint-Pétersbourg, les autorités n'ont pas autorisé les manifestations qui étaient prévues à partir de 11h GMT.

(L'essentiel/afp)