En Thaïlande

08 mars 2018 13:07; Act: 08.03.2018 13:24 Print

Des jeunes français ont séquestré leur «amie»

Un groupe de Français avait loué une villa à Phuket, dans laquelle ils ont séquestré une compatriote avant de demander une rançon à sa mère.

storybild

Capture d'écran. (photo: Twitter)

Sur ce sujet

Sept jeunes touristes français ont été arrêtés, en Thaïlande, pour avoir séquestré une compatriote, a annoncé la police jeudi. Ils ont tenté d'extorquer de l'argent à sa famille en lui envoyant une vidéo de son passage à tabac. «Ils ont attaqué leur victime et l'ont kidnappée» samedi dans la station balnéaire de Phuket, dans le sud de la Thaïlande, a déclaré le colonel Prachum Ruangrong.

L'agression s'est produite à la sortie d'une boîte de nuit. Les agresseurs, originaires de Villeneuve-la-Garenne en banlieue parisienne comme leur victime, sont connus des services de police français pour trafic de drogue. Ils étaient en vacances à Phuket avec la victime et son petit ami, où ils louaient une villa ensemble. «Ils accusaient la victime de leur avoir volé 5 000 euros et ils ont enregistré un clip vidéo, qu'ils ont envoyé à sa mère en France, disant qu'elle serait tuée si l'argent n'était pas versé», a précisé Prachum.

«Histoire de jeunes de quartier»

«C'est une histoire de jeunes de quartier transportée à Phuket», a expliqué une responsable de l'ambassade de France à Bangkok. La jeune femme, maltraitée, s'en est sortie avec le nez cassé et de multiples contusions. Elle a été libérée samedi, quelques heures après son rapt. Les vidéos mettant en scène les violences infligées à la jeune femme ont été partagées sur les réseaux sociaux en France.

La police judiciaire de Versailles, près de Paris, a été saisie et l'ambassade de France à Bangkok a alors alerté la police thaïlandaise, qui a interpellé mercredi les jeunes Français dans la villa qu'ils louaient à Phuket. Âgés de 19 à 32 ans, ils ont été mis en examen pour «séquestration» et «violences volontaires». Leur procès doit se tenir rapidement à Phuket, la victime ayant porté plainte en Thaïlande. Celle-ci n'a pas été violée, a précisé la police.

(L'essentiel/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Wat le 08.03.2018 13:32 Report dénoncer ce commentaire

    Allez, un petit séjour dans les prisons Thaïlandaises histoire de leur apprendre la vie à ces jeunes !

  • patdulu le 08.03.2018 13:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En Thaïlande cela mérite 20 années de prison jusqu’à la peine de mort.

  • Pastor le 08.03.2018 13:36 Report dénoncer ce commentaire

    Au moins labas, ils sont pas prets de sortir!

Les derniers commentaires

  • Phil de Nice le 09.03.2018 13:51 Report dénoncer ce commentaire

    Ils vont prendre grave les vacanciers ..????

  • Francky le 09.03.2018 09:13 Report dénoncer ce commentaire

    "Ce sont des jeunes de quartiers donc excusable, les pauvres ne savaient pas " !! voila le résultat à force de vouloir toujours excuser des "jeunes" plutôt que de les remettre sur le droit chemin ; la seule solution ; tolérance Zero ! ils sont très bien en Thailande . Qu'il y restent

  • Napoléon Quatre le 09.03.2018 08:44 Report dénoncer ce commentaire

    Ils vont donc purger des peines auxquelles ils ont échappé en France. Voilà un moyen inattendu de désengorger nos prisons

  • gigi57 le 09.03.2018 03:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non pas pur souche voyons

  • gigi57 le 09.03.2018 03:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    super au moins des dealers qui vont le payer chérement 20 ans pas assez