Météo extrême

07 janvier 2018 10:20; Act: 07.01.2018 10:29 Print

Aux États-​​Unis, le blizzard paralyse le trafic aérien

La vague de froid extrême continue de paralyser les États-Unis. Samedi, de nombreux passagers d'un avion sont restés bloqués des heures sur le tarmac à cause de la neige.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

La vague de froid extrême, avec des températures bien en dessous des normes saisonnières, continuait de paralyser le nord-est de l'Amérique samedi. Le trafic aérien aux États-Unis en a notamment été perturbé. À New York le thermomètre affichait -10° Celsius, avec des températures ressenties encore plus basses. Ce n'est qu'enveloppés dans plusieurs couches de vêtements que les habitants se risquaient à sortir dans la rue, où ils pouvaient admirer la vue sur la célèbre Hudson River, partiellement gelée.

Alors que des milliers de vols ont déjà été annulés ou retardés dans les aéroports du Nord-Est depuis le début de la vague de froid cette semaine, le site Flightaware indiquait que plus de 2 250 vols avaient été retardés. Dans les différents aéroports de New York, environ un tiers des vols étaient touchés. Selon Flightradar, les passagers d'un vol en provenance de Pékin ont dû attendre sept heures avant de pouvoir débarquer.

Froid extrême qui perdure

«Bloqué sur la piste depuis plus de trois heures à JFK, vol Alitalia 8604. Nombre de passagers ont besoin de soins médicaux. On ne nous dit rien», a tweeté un passager, Chris Mendez, dans la nuit. «Des bébés pleurent de faim et des gens appellent la police depuis l'avion». Pendant la nuit, toujours à JFK, un avion de China Southern Airlines a heurté un autre appareil, de la Kuwait Airways, sur le tarmac, selon des médias locaux. Aucune victime n'était à déplorer.

Au Canada, où le froid extrême est installé depuis plus de deux semaines, les forts vents et la neige ont provoqué la coupure de nombreux axes du réseau routier à l'est du Québec et au Nouveau-Brunswick. Avec des marées plus importantes, des inondations ont endommagé plusieurs localités de la côte gaspésienne (Québec) et les traversées maritimes sur le Saint-Laurent ont été suspendues en attendant une amélioration des conditions attendues dans quelques jours. Les services météorologiques ont encore maintenu les alertes de froid extrême en vigueur sur pratiquement toute la moitié est du Canada avec des températures ressenties approchant les -50°C au nord de l'Ontario et du Québec.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.