En Australie

10 novembre 2017 07:25; Act: 10.11.2017 11:32 Print

Un Koala retrouvé mort, les deux oreilles coupées

Un koala a été retrouvé mort en Australie, les deux oreilles coupées, dernier épisode cruel d'une série de mutilations animales «troublantes et écœurantes».

storybild

Cet incident fait suite à une série de mutilations de kangourous et de wallabies dans la région. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

L'animal, dont on ignore s'il était vivant ou mort au moment de la mutilation, a été retrouvé lundi sur une route à Warrnambool, à environ 225 kilomètres de Melbourne, dans l’État de Victoria. «Les policiers enquêtent sur ce qui ne peut être décrit que comme un incident très troublant et écœurant», a déclaré le sergent Pat Day: «Il n' y a aucune raison de traiter un animal de cette façon, qu'il soit vivant ou mort».

La police de Victoria a déclaré dans un communiqué que cet incident faisait suite à une série de mutilations de kangourous et de wallabies dans la région, sans donner plus de détails. En juin, dans le même État de Victoria, un kangourou avait été retrouvé mort tué par balle, vêtu d'un imprimé léopard et attaché à une chaise tenant une bouteille d'alcool.

Le koala est de plus en plus menacé dans toute l'Australie, victime de la perte de son habitat, des maladies, des attaques de chiens et des feux de brousse. Un dénombrement national de 2012 a estimé la population de koalas à 330 000, bien que leur habitat dans les arbres rende difficile une évaluation précise.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • sam le 10.11.2017 08:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tant que l'homme existera, ces cruautés existeront. il n'y a pas plus méchants que l'homme.

  • Ant le 10.11.2017 13:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvres types

  • Mich le 10.11.2017 12:48 Report dénoncer ce commentaire

    Il y pas mal de dégénérés dans ce coin de l'Australie apparemment

Les derniers commentaires

  • Ant le 10.11.2017 13:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvres types

  • Fulgure le 10.11.2017 13:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un mouton tué et découpé exposé dans une vitrine ! plusieurs animaux ayant subi le même sort y sont également présentés c’est une véritable boucherie...

  • lynn le 10.11.2017 12:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est horrible cette histoire. Quelle cruauté. On devrait leur faire la même chose.

  • Mich le 10.11.2017 12:48 Report dénoncer ce commentaire

    Il y pas mal de dégénérés dans ce coin de l'Australie apparemment

  • HarleyGirl le 10.11.2017 12:35 Report dénoncer ce commentaire

    Ecoeurée...!