Selon une étude

02 juillet 2012 16:43; Act: 02.07.2012 17:23 Print

La fessée rendrait alcoolo ou drogué

Les personnes qui ont reçu des fessées lorsqu'elles étaient enfants ont plus de risques de souffrir d'affections mentales et de désordres comportementaux.

storybild

Selon l'étude publiée au Canada, les enfants qui ont reçu la fessée peuvent souffrir de pathologies mentales. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Cette étude publiée lundi, menée auprès de 653 adultes par une équipe de chercheurs canadiens, visait à examiner uniquement l'effet des fessées et châtiments corporels légers sur des problèmes psychologiques ultérieurs, en excluant les sévices sévères (qui laissent des bleus ou causent des blessures) ou de nature sexuelle. Les résultats montrent que les personnes ayant reçu des fessées ont entre 2% et 7% de risques supplémentaires de présenter des pathologies mentales, une fois adultes.

Ces chiffres, publiés dans la revue américaine Pediatrics, peuvent paraître anecdotiques mais ils démontrent que les punitions corporelles semblent accroître le risque de problèmes ultérieurs, selon les experts, d'autant que la moitié des Américains se rappellent avoir reçu des fessées dans leur enfance. «Cette étude est importante, elle ouvre un débat sur l'éducation des enfants», estime Victor Fornari, directeur du département de psychiatrie infantile au North Shore-Long Island Jewish Health System, à New York.

Trente-deux pays ont interdit la punition corporelle

Les chiffres mis en évidence «ne sont pas très élevés, mais ils démontrent que les punitions corporelles sont un facteur de risque pour souffrir de problèmes mentaux une fois adulte», ajoute M. Fornari, en commentant cette étude à laquelle il n'a pas participé. Les recherches précédentes sur le sujet avaient déjà démontré à plusieurs reprises que les enfants victimes de châtiments corporels souffraient davantage de désordres mentaux une fois adultes, et étaient plus enclins à présenter un comportement agressif que les enfants ne recevant pas de fessées.

Toutefois, ces études se penchaient sur le cas de personnes ayant reçu des sévices plus sévères. Trente-deux pays dans le monde ont interdit les punitions corporelles pour les enfants, mais pas les États-Unis ni le Canada

(L'essentiel Online/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Ying Yang le 03.07.2012 08:22 Report dénoncer ce commentaire

    excessifs(Fessée), nous donnons à nos enfants l'exemple d'une perte de contrôle de soi alors que nous leur demandons justement d'apprendre à se contrôler. Lorsqu'un enfant perd le contrôle et a besoin d'avoir des limites, il est essentiel que les parents restent calmes et qu'ils n'oublient pas que le but recherché est d'éduquer, pas de punir physiquement. Il y a d'autres moyens de parvenir a ces fins qu'en levant la main! Ca demande peut etre un peu plus de temps, le probléme c'est que peu de parents veulent accorder plus de temps! La fessée soulage le parent qui libère sa colére c'est tout.

  • hele le 02.07.2012 20:11 Report dénoncer ce commentaire

    je me suis reçu des tas de fessés quand j'étais gamine, c'est pas pour autant que je suis devenue alcoolique ou drogué. Faut arrêter là, bientôt on va arriver à : faut laisser votre gamin tout faire, ne pas le punir etc.... Je travail dans l'éducation national, le nombre de gamins qui se recoivent pas de fessées donnent : des élèves qui font n'importe quoi (exclusion de cour etc...)

  • titi le 03.07.2012 07:40 Report dénoncer ce commentaire

    c est du n importe quoi si tu ne punie pas avec le fesse plus tard tes enfants te donnerons eux des fessées car bcp d' enfants aujourd'hui non aucun respect pour les parents ou autres !

Les derniers commentaires

  • pierrot le 04.07.2012 20:34 Report dénoncer ce commentaire

    le chien ressemble a son maître les jeunes ressembles a ce que leurs parents leurs montrent mais pour conclure tout est bon sauf dans l excès.

  • laura le 04.07.2012 11:57 Report dénoncer ce commentaire

    moi même étant enfant, j'ai eu des fessés, cela n'as pas fait de moi une alcoolo ou une droguée. je pense que si on donne une fessées à un enfant il faut aussi lui expliquer la raison pour laquelle on fait ça et non donner des fessés et puis le punir, l'enfant ne comprendra pas le pourquoi des chose

  • cracko le 04.07.2012 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi n'ecrirais tu pas un livre avec tes précieux conseils? c'est justement ce genre de " dialogue " qui fait la nouvelle generation est partie en vrille... ces jeunes puberes décérébré ont besoin de dictature à la maison pcq en dehors du cadre familial, c est le far west.

  • Jorge le 03.07.2012 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    Si ce que révèle cette étude était vrai, alors je serai en ce moment même en pleine cure de désintox et aux AA. C'est vraiment n'importe quoi. J'ai reçu des coups de pied, des coups de ceinture etc au moins une fois par jours pendant 12 ans et pourtant je suis maintenant Administrateur de ma propre société. C'est les parents toxicos et alcolos qui donnent cet exemple à leurs gosses

  • marie-ange le 03.07.2012 10:54 Report dénoncer ce commentaire

    plus de fessée ? Bizarre il n'y ajamais eu autant de drogué, d'alcoolique, de viol.....,les enfants roi lorsqu'ils sont adultes ,si on leur refuse quelque chose ils vont chercher une arme , et bien evidemment c'est normal.

    • Ying Yang le 03.07.2012 12:15 Report dénoncer ce commentaire

      j'ai eu le cas d'un gamin qui se disputait avec un autre, au bout d'un moment le premier commence a lever la main sur l'autre et le frapper, quand j'intervient pour voir ce qu'il se passe, il m'explique que le second avait fait une bétisse, a ce moment je lui demande si c'est une raison pour frapper, la dessus il me répond quand moi je fais une bétisse a la maison je recois aussi la fessée!! CQFD, en agissant de la sorte on leur montre a tord qu'on peut régler un conflit par la violence! Plus tard (pré ado/ado/adultes, ils en passeront plus vite aux mains. Top l'éducation!!