Aux États-Unis

24 août 2019 10:44; Act: 24.08.2019 10:49 Print

200 malades et un mort «après avoir vapoté»?

Un patient qui vapotait est mort d'une maladie pulmonaire grave aux États-Unis. Près de 200 autres patients, adeptes des cigarettes électroniques, sont concernés.

storybild

Les symptômes incluent toux, essoufflement, épuisement et dans certains cas vomissements et diarrhées. (photo: Photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Un ou une adulte qui vapotait a succombé à une maladie pulmonaire grave aux Etats-Unis, ont annoncé vendredi les autorités américaines, qui peinent à identifier la cause des maladies de près de 200 autres patients adeptes des cigarettes électroniques. «Hier (jeudi), nous avons été informés du décès d'un adulte qui avait été hospitalisé pour une grave maladie respiratoire inexpliquée, après avoir vapoté», a déclaré la directrice médicale de l'Etat américain de l'Illinois. Les symptômes incluent toux, essoufflement, épuisement et dans certains cas vomissements et diarrhées.

Les autorités sanitaires fédérales ont recensé, depuis fin juin, 193 cas potentiels de maladies pulmonaires sévères dans 22 des 50 États américains, associés à du vapotage. La cause des maladies n'a pas été découverte, mais tous les malades avaient récemment utilisé des cigarettes électroniques pour inhaler de la nicotine et souvent du cannabis, selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Lien non prouvé

«La gravité de la maladie dont souffrent les gens est alarmante. Il faut que tout le monde sache que les cigarettes électroniques et le vapotage peuvent être dangereux», a déclaré la directrice du département de la santé de l'Illinois, Ngozi Ezike. Le lien avec le vapotage n'est pas encore prouvé, a toutefois prévenu Ileana Arias, responsable des maladies infectieuses aux CDC fédéraux. Bien que les cas semblent similaires, «on ignore s'ils ont une même cause, ou bien s'ils correspondent à des maladies différentes qui se présentent de la même façon», a dit la responsable. On ignore les substances et marques potentiellement impliquées.

Le vapotage consiste à inhaler des vapeurs créées par le chauffage à haute température d'un liquide à l'intérieur de la cigarette électronique. Les liquides contiennent souvent de la nicotine, bien étudiée depuis des décennies: elle est addictive et affecte le développement du cerveau avant 25 ans, martèle le gouvernement américain.

Les autorités américaines s'alarment de la popularité du vapotage chez les adolescents et ont engagé une politique de fermeté contre les fabricants pour faire respecter l'interdiction de vente aux moins de 18 ou 21 ans, selon les Etats.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tonton Beber le 25.08.2019 01:04 Report dénoncer ce commentaire

    Le vapotage est moins nocif que la vraie cigarette, mais cela reste nocif tout de même. Alors oui, promouvoir le vapotage pour ceux qui veulent arrêter de fumer, mais à condition que ce soit une solution transitoire, sans oublier que le but ultime est d'arrêter totalement. D'autre part, même interdiction dans les lieux publics que pour la cigarette, les danger de consommation passive pour les autres restent les mêmes.

  • Anticonformiste le 24.08.2019 22:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    1 tué par vapotage pour combien de millions par le tabac ? Serait-ce donc le premier tué après avoir vapoté qui justifiera aux états américains l’interdiction de cette machine à vapeur non lucrative pour les Lobbys du tabac ?

  • jennifer le 24.08.2019 17:35 Report dénoncer ce commentaire

    Article fourni par Marlboro.

Les derniers commentaires

  • Pour-Info le 25.08.2019 11:36 Report dénoncer ce commentaire

    Visiblement certains commentaires semblent montrer que l'article n'est pas bien compris. Il s'agit ici d'une alerte indiquant qu'il y a un risque grave de santé publique dans l'utilisation de la cigarette électronique, et que pour l'instant on ne sait pas les causes. Cela est-il du à un liquide de mauvaise qualité (donc risque limité à cela), ou cela est-il dû aux conséquences de l'utilisation de la cigarette électronique sur une période de quelques années ? Vu la gravité des infections pulmonaires et le nombre, alors c'est une alerte à prendre très au sérieux, et la CNS devrait aleter.

  • Tonton Beber le 25.08.2019 01:04 Report dénoncer ce commentaire

    Le vapotage est moins nocif que la vraie cigarette, mais cela reste nocif tout de même. Alors oui, promouvoir le vapotage pour ceux qui veulent arrêter de fumer, mais à condition que ce soit une solution transitoire, sans oublier que le but ultime est d'arrêter totalement. D'autre part, même interdiction dans les lieux publics que pour la cigarette, les danger de consommation passive pour les autres restent les mêmes.

  • Anticonformiste le 24.08.2019 22:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    1 tué par vapotage pour combien de millions par le tabac ? Serait-ce donc le premier tué après avoir vapoté qui justifiera aux états américains l’interdiction de cette machine à vapeur non lucrative pour les Lobbys du tabac ?

  • jennifer le 24.08.2019 17:35 Report dénoncer ce commentaire

    Article fourni par Marlboro.