«Cataclysme planétaire»

03 septembre 2018 11:34; Act: 03.09.2018 12:16 Print

200 personnalités volent au secours de la planète

Deux cents personnalités du monde des arts, du spectacle et de la science lancent lundi un cri d'urgence pour sauver la planète, «plus grand défi de l'histoire de l'humanité».

Sur ce sujet
Une faute?

Pedro Almodovar, Alain Delon, Patti Smith, Catherine Deneuve, Charles Aznavour Sylvie Guillem, Anish Kapoor, etc. Dans une tribune publiée par Le Monde, répondant à un appel de l'actrice Juliette Binoche et de l'astrophysicien Aurélien Barrau lancé «quelques jours après la démission de Nicolas Hulot», ces artistes, journalistes, écrivains, photographes, scientifiques estiment qu'il «est temps d'être sérieux».

«Nous vivons un cataclysme planétaire», rappellent les signataires, avec le changement climatique et la réduction de la biodiversité à travers la planète. «Il est trop tard pour que rien ne se soit passé: l'effondrement est en cours», soulignent-il. «Mais il n'est pas trop tard pour éviter le pire.» «Face au plus grand défi de l'histoire de l'humanité, le pouvoir politique doit agir fermement et immédiatement», exigent-ils.

Personnalités de plusieurs nationalités

«Nous considérons qu'un gouvernement qui ne ferait pas du sauvetage de ce qui peut encore l'être son objectif premier et revendiqué ne saurait être pris au sérieux», avertissent-ils, alors qu'est attendu le nom du successeur de Nicolas Hulot, d'ici mardi. «Nous proposons le choix du politique - loin des lobbys - et des mesures potentiellement impopulaires qui en résulteront».

De nombreux acteurs et actrices ont signé cet appel - Isabelle Adjani, Emmanuelle Béart, Isabelle Hupert, Isabella Rossellini, Romain Duris ou encore Jude Law -, mais aussi des réalisateurs et des metteurs en scène, comme Olivier Assayas, Ivo Van Hove, Claire Denis, Wim Wenders, David Cronenberg... La chanteuse Marianne Faithfull est aussi signataire, tout comme l'artiste Sophie Calle, l'écrivain Emmanuel Carrère, ou encore le mathématicien Mikhaïl Gromov.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Rigoberta Menchu le 03.09.2018 12:26 Report dénoncer ce commentaire

    vont-ils renoncer à voyager en jet privé?

  • allo la terre ! le 03.09.2018 17:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mouais ! c'est bien beau de signer des bouts de papier, ca ne fait pas avancer grand chose. avec tout leurs gros sous ils feraient mieux de participer à des actions réelles. il y en a des tas

  • Ted le 03.09.2018 12:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ceux qui détiennent le pouvoir économique sont les décideurs! Si rien n’est entrepris de leur côté alors le déclin ne sera pas stoppé malheureusement. Ils iront toujours frapper à la porte du pouvoir politique pour faire valoir leurs bons arguments. Chantage quant au chômage, appauvrissement de la société civile, et crainte de révoltes en tout genre. Voilà, c’est ce qui nous mène au partage des richesses ou pas... l’avenir de l’humanité ne résonne pas de la même façon que l’on soit à Monaco, à Memphis où à Damas.

Les derniers commentaires

  • lou le 04.09.2018 09:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'y/2m le soucis c est qu il faut toujours plus de personne ex ici pour payer les retraite il faudra une plus grande population . Les jeunes ici PAs mAl ne veulent plus faire d enfants car l Immobilier Et vie sont trop chèrs DOnc il faut aller chercher une population qui assurera la relève même en vivant moins bien

  • cyrixx le 03.09.2018 23:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    roulons à l'éthanol le seul carburant propre!

  • Jy/2m le 03.09.2018 21:42 Report dénoncer ce commentaire

    Tout le monde veut « sauver la planète » mais peu ont compris qu’une très grande partie de ses problèmes, mis à part peut-être par exemple les toujours possibles cycles naturels de réchauffement, sont dus à une population mondiale qui devient excessive : 5 milliards en 1990, 7,5 milliards aujourd’hui, 10 milliards en 2050, etc. Tout le monde pense que les humains du futur, sûrement plus intelligents, résoudront le problème et agiront pour contrôler cette population. Mais ce n’est pas la peine d’attendre d’avoir atteint une situation critique et incontrôlable où tout sera pollué et où des milli

  • André le 03.09.2018 21:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la solution c'est de pouvoir garder le meme style de vie car les gens ne le changeront pas mais de produire en respectant la nature. il faut durcir les lois et mieux contrôler les producteurs au niveau mondial. les lois sont trop légères et les tricheurs trop nombreux

  • dieux le 03.09.2018 21:14 Report dénoncer ce commentaire

    Mais les dieux sont tombés sur la tête ou quoi allo la planète se porte a merveille Greanpaece nous a mentis les glacier ne fondent pas y vont bien,de plus la sur consommations n'existe pas on peut dévoré par des millions de quantité de nourritures,arrêtez de rêver par contre au réchauffement climatique moi j'y croit y'a que cela de vrai sinon tout le reste est relatif.ALLO QUOI