Jean Asselborn

11 juillet 2018 20:45; Act: 12.07.2018 11:25 Print

«L'approche comptable de Trump est absurde»

LUXEMBOURG/BRUXELLES - Les exigences du président américain au sommet de l'OTAN ont agacé ses partenaires, dont le Luxembourgeois Jean Asselborn.

storybild

À Bruxelles, Donald Trump a exaspéré certains de ses partenaires. (photo: AFP/Geoffroy van der Hasselt)

Sur ce sujet

Donald Trump a stupéfait mercredi les alliés des États-Unis au sein de l'OTAN en leur demandant de faire passer à terme à 4% de leur PIB leurs dépenses de défense. Le président américain, arrivé très remonté à Bruxelles, avait ouvert les hostilités avant même le début du sommet: «L'Allemagne est complètement contrôlée par la Russie (...) elle est prisonnière de la Russie», avait-il lancé.

En séance plénière, il a ensuite insisté pour que les alliés respectent l'engagement pris en 2014 de consacrer 2% de leur PIB à la défense en 2024 puis leur a demandé de porter ces dépenses à 4% de leur PIB. La déclaration commune adoptée mercredi par les dirigeants de l'Alliance ne fait aucune mention de cette requête. «Donald Trump a commencé par dire qu'il avait beaucoup d'estime pour les Européens et, deux secondes plus tard, il a lancé son discours sur le partage du fardeau pour les dépenses de défense», a expliqué le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn, évoquant les 4%. «Cette approche comptable est un peu absurde», a-t-il ajouté.

L'atmosphère n'était pas des plus plaisantes et une certaine confusion était perceptible autour de la table après le discours de Donald Trump. Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a éludé le sujet au cours de sa conférence de presse à la fin de la journée. Une quinzaine d'États membres, dont l'Allemagne, le Canada, l'Italie, la Belgique et l'Espagne, sont sous les 1,4% du PIB en 2018 et seront incapables de respecter leur parole, ce qui ulcère le président américain, qui a ensuite exigé, dans un tweet, que les Alliés portent leurs dépenses militaires à 2%.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lego le 12.07.2018 00:29 Report dénoncer ce commentaire

    L'OTAN doit cesser d'exister pour le bien de tout le monde.

  • La Mouche le 12.07.2018 00:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il est le premier à ne pas respecter ses engagements envers ses "alliés" et les traités que les USA ont signé par le passé, mais exige que ceux ci respectent les leurs... il manque pas d'air !

  • la teigne le 12.07.2018 10:39 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'on supprime l'OTAN et qu'on fasse un OTR - Organisation de Traité avec la Russie, elle saura protéger l'Europe contre les Ricains....

Les derniers commentaires

  • julie le 12.07.2018 14:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nous ne sommes plus dans les temps de la guerre froide il faut évoluer avec son époque Asselborn est resté coincé dans les années 1960

    • JFK1 le 12.07.2018 16:00 Report dénoncer ce commentaire

      Vous n'avez rien compris à la guerre froide... Justement parce que nous n'y sommes plus alors pourquoi investir toutes ces sommes dans la "défense". (au passage, l'évolution était le symbole de la guerre froide.....)

  • Finance le 12.07.2018 13:59 Report dénoncer ce commentaire

    Voici la dette des USA : $17,441,083,606,557 que veulent-ils enseigner en fin de comptes ...

  • anonymous le 12.07.2018 13:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tellement absurde que l'économie des usa remonte, les salaires augmentent et même pour les stagiaires, les grosses firmes donnent des primes, le chômage est en très forte baisse...nan c'est clair que c'est absurde....

    • La Mouche le 12.07.2018 16:44 Report dénoncer ce commentaire

      Et à quel prix? Les mesures sociales d'Obama qu'il s'est acharné à détruire! Moins de dépenses, permet d'avoir plus d'argent... Mais pas sûr que les 99.99% des américains qui n'ont pas bénéficié des mesures fiscales et économiques de Trump soient vraiment gagnants. En échange, la dette monstrueuse des USA continue de s'aggraver alors que les taux d'intérêts remontent, le taux de pauvreté empire et les USA sont en train de se mettrent à dos tous leurs alliés. En effet, tout va bien pour eux! Un exemple à suivre même!

  • comptable le 12.07.2018 13:40 Report dénoncer ce commentaire

    ce n'est pas étonnant que l'approche comptable de Trump soitt absurde étant donné le nombre de ses sociétés qui sont tombées en faillite.

  • Ubueske le 12.07.2018 12:39 Report dénoncer ce commentaire

    Quel cirque. Trump représente les USA et devrait se rejouir de la dépendance de l'UE mais il nous pousse à avoir une armée et donc a retrouver une certaine souveraineté. Et c'est l'UE qui rechigne à gagner plus d'indépendance. Tout le monde est à côté de ses pompes. De plus les dépenses militaires pourraient faire tourner l'économie européenne, à condition d'acheter européen évidemment!