Aux États-Unis

01 mars 2016 08:09; Act: 01.03.2016 08:18 Print

Une guerre informatique lancée contre le groupe EI

Les Américains emploient de plus en plus d'armes informatiques contre les terroristes.

storybild

Ashton Carter (à gauche) et Joseph Dunford ont présenté le plan informatique contre l'EI, sans en révéler les détails. (photo: AFP/Mark Wilson)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Les Américains utilisent des armes informatiques dans leur guerre contre le groupe État islamique en Irak et en Syrie, a déclaré lundi le secrétaire à la Défense Ashton Carter. «Nous utilisons des outils informatiques pour affaiblir la capacité du groupe État islamique à opérer et communiquer sur le champ de bataille virtuel», a dit Ashton Carter lors d'une conférence de presse au Pentagone. «Il s'agit de leur faire perdre confiance dans leurs réseaux, de surcharger leurs réseaux pour qu'ils ne puissent pas fonctionner, et faire toutes ces choses qui interrompent leur capacité à commander leurs forces, et à contrôler leur population et leur économie».

Le chef d'état-major inter-armées Joseph Dunford, aux côtés du secrétaire à la Défense, a fait le parallèle entre assiéger l'EI physiquement dans ses places-fortes de Mossoul (Irak) et Raqa (Syrie), et l'assiéger dans le cyberespace. «Nous essayons à la fois physiquement et virtuellement d'isoler le groupe État islamique». Mais les deux responsables se sont refusés à détailler davantage les cyber-opérations de l'armée américaine. La confidentialité est d'autant plus importante que ces cyber-armes sont «nouvelles», «surprenantes», et «utilisables» face à d'autres adversaires que l'EI.

Les États-Unis sont en train de constituer une force d'environ 6 000 soldats spécialisés dans la guerre informatique, placés pour l'instant sous l'autorité de l'amiral Michael Rogers, le patron de la NSA, la puissante agence de renseignement chargée de l'espionnage électronique. Ce «cyber-commandement» de l'armée américaine doit être capable de mener à la fois des opérations de défense des réseaux et ordinateurs américains, et d'attaque sur des machines adverses. L'administration prévoit d'augmenter de 15% l'enveloppe de la guerre informatique dans le budget de la Défense 2017, à 6,7 milliards de dollars, soit un peu plus de 1% du budget total de la Défense américaine.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • inem le 01.03.2016 09:04 Report dénoncer ce commentaire

    J'aimerais bien pouvoir lire, un jour prochain, que les marchands d'armes ( donc les Etats) ne fourniront plus d'armes à daech... peut-être qu'à ce moment la guerre s'arrêtera fautes de munitions ?

  • espionnage informatique le 01.03.2016 09:32 Report dénoncer ce commentaire

    Cela en dit long sur leurs capacités à nuire ailleurs. Je pense notamment au secteur industriel civil et militaire où tous les coups sont permis pour gagner des parts de marché

  • rené sance le 01.03.2016 09:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il vont nous faire croire qu'ils ont la fibre optique dans des villes anéanties et sans électricité c'est vraiment de l'intox

Les derniers commentaires

  • espionnage informatique le 01.03.2016 09:32 Report dénoncer ce commentaire

    Cela en dit long sur leurs capacités à nuire ailleurs. Je pense notamment au secteur industriel civil et militaire où tous les coups sont permis pour gagner des parts de marché

    • N'imp. le 01.03.2016 10:22 Report dénoncer ce commentaire

      Effectivement nous avons encore du mal pour beaucoup d'entre nous à appréhender le monde futur et toutes les implications de la multiplication des connections.

  • inem le 01.03.2016 09:04 Report dénoncer ce commentaire

    J'aimerais bien pouvoir lire, un jour prochain, que les marchands d'armes ( donc les Etats) ne fourniront plus d'armes à daech... peut-être qu'à ce moment la guerre s'arrêtera fautes de munitions ?

    • l ancien le 01.03.2016 10:55 Report dénoncer ce commentaire

      oui mais le pognon n a ni odeur ni couleur comme les capitaliste sont de plus en plus gourmand ,,alors que faire ,

  • rené sance le 01.03.2016 09:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il vont nous faire croire qu'ils ont la fibre optique dans des villes anéanties et sans électricité c'est vraiment de l'intox

    • N'imp. le 01.03.2016 10:20 Report dénoncer ce commentaire

      Qui vous dit que les informaticiens de l'EI se trouvent dans ces villes ? Les technologies actuelles permettent de travailler de partout et n'importe quand. Ils sont peut être installés à coté de chez vous.

    • Maude Ernité le 01.03.2016 10:22 Report dénoncer ce commentaire

      Internet par satellite..

    • Méfie le 01.03.2016 15:47 Report dénoncer ce commentaire

      Pour cette raison, il ne faut pas les laisser entrer....