Météo au Japon

13 octobre 2019 10:25; Act: 14.10.2019 12:59 Print

Le typhon Hagibis a déjà fait au moins 26 morts

Le phénomène climatique a frappé de plein fouet le Japon, à partir de samedi, provoquant de gros dégâts humains et matériels, selon les autorités.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Au moins 26 personnes ont été tuées par le passage dévastateur du typhon Hagibis au Japon, dimanche, selon les autorités. Un précédent bilan faisait état de 14 décès. Maisons submergées, glissements de terrain, cours d'eau en furie: la tempête chargée de pluies d'une intensité «sans précédent», selon l'Agence météo nationale (JMA), a semé la désolation en traversant le centre et l'est du Japon, dans la nuit de samedi à dimanche. Des habitants ont été ensevelis dans des glissements de terrain, noyés dans leurs habitations ou dans leurs véhicules emportés par les eaux, parmi lesquels un enfant dont le corps a été retrouvé dans une rivière.

D'importantes inondations avaient toujours lieu dans la région centrale de Nagano, où une digue a lâché, déversant les eaux de la rivière Chikuma sur une zone résidentielle dont les habitations étaient inondées jusqu'au premier étage. Le gouvernement a mobilisé 27 000 soldats des Forces d'autodéfense pour participer aux opérations de sauvetage, tandis que 110 000 secouristes s'apprêtaient dimanche soir à passer la nuit à venir en aide aux habitants. La chaîne de télévision publique NHK montrait un hélicoptère en train d'hélitreuiller des habitants depuis les toits dans la région de Nagano.

À Kawago, des secouristes évacuaient en bateau des personnes âgées, certaines toujours en fauteuil roulant, dont la maison de retraite était cernée par les inondations. Quelque 7,3 millions de personnes avaient reçu samedi des consignes d'évacuation. Plusieurs dizaines de milliers d'habitants ont suivi ces consignes, non obligatoires. L'intensité des précipitations avait poussé la JMA à émettre son niveau d'alerte aux pluies maximale, réservé aux situations de catastrophe prévisible. Hagibis avait touché terre samedi, peu avant 19h (12h au Luxembourg) et atteint la capitale japonaise vers 21h, accompagné de rafales de vent allant jusqu'à près de 200 km/h.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.