Animaux

12 juillet 2018 14:54; Act: 12.07.2018 15:16 Print

Un zoo fier de ses huit petits loups du Mexique

Le parc zoologique de Los Coyotes, à Mexico, a accueilli la portée de canidés, exceptionnelle par son nombre, en avril. Le loup du Mexique est une sous-espèce en danger.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

Huit loups du Mexique sont nés au zoo de Los Coyotes à Mexico, la plus grande portée depuis le lancement dans les années 1980 d'un programme américano-mexicain en faveur de cette espèce en danger autrefois commune à la frontière avec les États-Unis. D'habitude, les portées de cette espèce - Canis lupus baileyi - ne dépassent pas quatre louveteaux, a souligné le ministère de l'Environnement.

L'AFP a pu voir mardi les petits loups - six mâles et deux femelles - nés en avril, à l'intérieur d'un tunnel transformé en tanière dans une zone boisée du zoo. Leur arrivée a fait passer à 17 le nombre de membres de leur famille.

Leur mère, Pearl, s'est installée dans la tanière une semaine avant de mettre bas et leur père, Yoltic - un nom provenant de l'ethnie Nahautl qui signifie «celui qui vit» - les a protégés et a apporté de la nourriture, aidé de ses sept premiers-nés âgés d'un an. «Quand nous avons vu Pearl sortir, amaigrie, nous avons su alors qu'ils étaient nés», raconte Felipe Flores, un soigneur qui s'occupe de la famille de loups depuis deux ans.

Les louveteaux ont émergé de la tanière au bout de trois semaines et demi et se débrouillent bien, ajoute-t-il devant l'enclos des loups mesurant 3 700 m², interdit au public. Tout a été fait pour que la naissance se passe de la manière la plus naturelle possible et elle n'a pas été filmée. Les spécialistes espèrent pouvoir relâcher ces loups dans la nature le jour venu.

Déclin de la population

Le loup du Mexique est une sous-espèce, génétiquement distincte, du loup gris et vit dans le sud-ouest des États-Unis ainsi que dans le nord et le centre du Mexique. Sa population a commencé à décliner au début du XXe siècle en même temps que celle de ses proies - cerfs ou wapitis. Il s'est alors tourné vers les bovins et les éleveurs ont commencé à le chasser. Depuis le milieu du XXe siècle, il est classé parmi les espèces menacées dans les deux pays.

«Ils sont seulement 350 de par le monde, c'est tout», a expliqué Juan Manuel Lechuga, un responsable du service des parcs zoologiques au gouvernorat de Mexico. Depuis 1989, les zoos de la capitale mexicaine ont vu naître au total 156 louveteaux, selon lui. Leurs noms, choisis par les habitants qui votent sur Internet, s'inspirent de noms indigènes en souvenir des populations locales qui vénéraient cet animal: Arihue (Celui qui a une âme), Game (Celle que j'aime), Muchari (Petit enfant), Bimori (Brume) ou Kanimi (Joyeux).

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • lin le 12.07.2018 23:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Adorables, et pas abattu par des braconniers, chasseurs , bref, peut être pas en liberté, mais en lieu sûr

  • torolkozo le 12.07.2018 19:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fiers d'emprisonner des animaux, oui pourquoi pas finalement ...

Les derniers commentaires

  • lin le 12.07.2018 23:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Adorables, et pas abattu par des braconniers, chasseurs , bref, peut être pas en liberté, mais en lieu sûr

  • torolkozo le 12.07.2018 19:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fiers d'emprisonner des animaux, oui pourquoi pas finalement ...

    • @torolkozo le 12.07.2018 23:42 Report dénoncer ce commentaire

      C’est une espèce en danger, il y a une portée de 6 louveteaux qui sont nés et ils sont trop mignons! Il y aurait moyen, de temps en temps, de voir un peu le côté positif des choses?! Tous les zoos ne sont pas des mouroirs pour animaux! C’est pas idéal, mais c’est quand même mieux que de voir l’espèce disparaitre complètement, non? Tant qu’il y aura des idiots (et cette espèce là elle est tout sauf menacée!) il faudra malheureusement trouver des solutions pas toujours idéales...