Météo aux États-Unis

27 juillet 2020 09:07; Act: 27.07.2020 09:51 Print

L'ouragan Douglas menace Hawaï, Hanna rétrogradé

D'abord ouragan de catégorie 1, Hanna a été rétrogradé en tempête tropicale, sans provoquer de dégâts au Texas. Hawaï attend de son côté l'arrivée de Douglas.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

L'ouragan Douglas s'approche de l'archipel américain de Hawaï, ont averti les météorologues. Dimanche à 15h locales (lundi à 3h au Luxembourg), Douglas, ouragan de catégorie 1, passait au nord de l'île de Mauri et se trouvait à environ 145 kilomètres à l'est de la capitale de l'archipel du Pacifique nord, Honolulu, avec des vents allant jusqu'à 140 km/h, selon le Centre national des ouragans. Une alerte à l'ouragan a été émise dans les comtés de Maui et Kauai, ainsi qu'à Oahu, l'île où se trouve Honolulu.

«Un affaiblissement progressif est prévu au cours des prochaines 48 heures, mais Douglas devrait rester un ouragan au moment où il se déplace dans les îles», a précisé l'institut météorologique américain. De grandes vagues et de fortes précipitations sont à redouter, a-t-il ajouté. À Honolulu, le maire Kirk Caldwell a ouvert des centres d'évacuation pouvant accueillir 1 600 personnes, mais a averti qu'ils ne devraient être utilisés qu'en «dernier recours». Il est rare que les ouragans atteignent Hawaï. Si c'était le cas, ce ne serait que la troisième fois dans l'histoire moderne, après Dot en 1959 et Iniki en 1992.

Hanna, premier ouragan de l'année 2020 sur la côte Atlantique, a de son côté été rétrogradé dimanche, en tempête tropicale en balayant le Texas, accompagnée de fortes pluies et de bourrasques. Des vents d'environ 55 kilomètres à l'heure soufflaient encore à 16h (23h au Luxembourg), après avoir traversé le Texas en direction du nord-est du Mexique, selon le Centre national des ouragans, précisant que la tempête devait se dissiper d'ici lundi. Aucune victime ni aucun dégât important n'a été signalé et le Texas et le Mexique ont levé leurs alertes dans l'après-midi. Mais les métrologistes avertissent que les fortes pluies peuvent encore produire des «inondations présentant un danger de mort» dans le sud du Texas et des glissements de terrain dans le nord du Mexique.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.