Usine en Chine

14 septembre 2012 13:03; Act: 14.09.2012 13:19 Print

L'envers du décor de la fabrication de l'iPhone 5

Un journaliste chinois a travaillé anonymement dans l’usine Foxconn et a tenu un journal. Il y a décrit son quotidien difficile: cadences de travail infernales, humiliation, saleté et corruption.

storybild

Les ouvriers de Foxconn travaillent à la chaîne dans des conditions très difficiles. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

L’usine Foxconn en Chine fabrique en moyenne quelque 57 millions d’iPhone par année. Mais, derrière le clinquant des produits fabriqués, se cache une réalité plus sordide pour les ouvriers. Le Shanghaï Evening Post a envoyé un de ses journalistes à Foxconn, dans le district de Tai Yuan, pour qu’il y travaille sous couverture. Après sept jours de formation, il a passé trois nuits de travail en usine, assemblant les plaques arrière du smartphone. Le journaliste, qui a préféré garder l’anonymat, a tenu un journal où il décrit son quotidien. Le quotidien britannique Daily Mail en a publié de larges extraits jeudi.

Pour être engagé dans l’usine d’Apple, les exigences sont simples: il suffit d’être bien portant et détenteur du passeport chinois. «Le responsable des ressources humaines m’a expliqué que tant que j’étais en bonne santé et que j’avais la nationalité chinoise, je pouvais travailler à Foxconn», rapporte le journaliste. Dès l’arrivée à l’usine, il comprend que tout se monnaie: «À l’entrée de l’usine, j’ai été approché par un garde de la sécurité qui m’a proposé de payer 100 à 200 yuan (24 euros) pour m’indiquer le chemin le plus court pour aller travailler.»

Contrôles du personnel au détecteur de métaux

Logé sur place, le journaliste du Shanghaï Evening Post s’est retrouvé dans des locaux sales et nauséabonds: «La première nuit de sommeil dans le dortoir de Foxconn a été un cauchemar, rapporte-t-il. Tout le dortoir sentait les poubelles quand j’y suis arrivé. C’était un mélange d’odeurs d’ordure, de transpiration et de caoutchouc.» La suite est tout aussi éloquente: cafards rampant dans la penderie, saletés et cendre sur les draps distribués aux employés. «J’ai aussi remarqué que toutes les fenêtres du dortoir avaient été équipées de barreaux», relève le journaliste.

À Foxconn, les ouvriers sont contrôlés au moyen d’un détecteur de métaux. Ainsi toute personne portant des objets métalliques tels que boucle de ceinture, boucles d’oreilles, appareils photo, téléphone portable ou encore lecteur MP3 peut être congédiée sur le champ: «Un de mes camarades de chambre m’a dit qu’un ami avait été viré, parce qu’il portait sur lui un câble USB», raconte le journaliste chinois.

Ouvrier en devant se mettre «au coin»

Dans l’usine, la cadence de travail est infernale: «Selon mes calculs, je dois m’être occupé d’au moins cinq plaques d’iPhone par minute, indique le journaliste. En dix heures, cela représente 3 000 plaques arrière d’iPhone 5.» En tout, il y a quatre lignes de production avec 12 ouvriers sur chacune d'elle: «Chaque ligne peut produire 36 000 plaques arrière en une demi-journée, c’est effrayent…», note-t-il. Les pauses ne sont réservées qu’à une poignée d’employés qui peuvent prendre dix minutes toutes les deux heures, «contrairement au reste d’entre nous qui devons travailler pendant sept heures d’affilée».

Les conditions sont si éprouvantes que certains ouvriers passent leur temps à crier ou hurler pour se débarrasser de leur stress, rapporte le journaliste. Ce dernier raconte comment un nouvel employé a été puni pour avoir osé interrompre son ouvrage: «Il avait l’air fatigué et s’est juste reposé un petit moment. Lorsque le superviseur l’a vu, il l’a puni en lui demandant de se tenir debout dans un coin pendant dix minutes, comme à l’école», relève-t-il.

(L'essentiel Online/leo)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • pomme le 14.09.2012 16:41 Report dénoncer ce commentaire

    pas moyen de voir les usines samsung, nokia ou autres pour changer?

  • humanoide le 14.09.2012 13:58 Report dénoncer ce commentaire

    c'est grave... et ça rapporte! cela dit je pense que le même constat pourra être fait dans une usine de smartphones d'une autre marque, voir même pour des autres produits... (vêtements,...) alors cet article à t-il pour but de montrer une triste réalité ou de faire de la mauvaise pub à Apple?

  • GATHOU le 15.09.2012 12:16 Report dénoncer ce commentaire

    Les gens cautionnent cela en changeant d'i-Phone tous les ans.... Mais en vendant nos sociétés aux Chinois, cela ne tardera pas à être à notre tour de subir cela

Les derniers commentaires

  • GATHOU le 15.09.2012 12:16 Report dénoncer ce commentaire

    Les gens cautionnent cela en changeant d'i-Phone tous les ans.... Mais en vendant nos sociétés aux Chinois, cela ne tardera pas à être à notre tour de subir cela

  • CE-China Export le 14.09.2012 17:36 Report dénoncer ce commentaire

    Prenez bien garde, parce que maintenant les chinois en plus d'acheter nos usines en bonnes ou mauvaise santé c'est juste pour acquérir des brevets européens mais mais oh grand mais en plus de ça ils veulent importer leur système de travail en europe.Pour moi se sont des gens qui tueraient leur mère pour de l'argent! Et ces grands patrons communistes veulent traiter les gens comme des chiens (ils trouvent ça normal) mais eux ne veulent pas ce même traitement!

  • pomme le 14.09.2012 16:41 Report dénoncer ce commentaire

    pas moyen de voir les usines samsung, nokia ou autres pour changer?

  • Vous me faites rire le 14.09.2012 15:25 Report dénoncer ce commentaire

    Excepté dans quelques rares pays occidentaux desquels nous sommes originaires, ce type de condition d'emploi ne sont que la norme! Mais vous avez raison: votez à droit, votez libéral, trouvez les manifestations d'ouvriers anormal, cautionnez les propos du type "il suffit d'être motivé pour trouver du travail" et rendez-vous compte que vous cautionnez ce système... et en êtes responsable! Les Chinois, les Américains et tous les esclavagistes su monde vous disent merci !!!

    • sorio le 14.09.2012 21:26 Report dénoncer ce commentaire

      samsung sous traite très peu en chine ,vu que le groupe a investi énormément en Corée du sud (Asan et Suwon) ,foxcomm est connu étant comme la pire usine au monde au niveau des conditions de travail et Apple ferme les yeux ,pour Nokia je ne dirais pas que c'est mieux mais vu le niveau qu'ils ont aujourd'hui il ne risque pas d'exploité à fond la main d'oeuvre chinoise et pour les autres ce sont des groupes de taiwan donc il trouve la main d'oeuvre sur place (comme htc)

  • Sandra le 14.09.2012 14:52 Report dénoncer ce commentaire

    Personne ne les force à travailler dans cette usine.

    • Outree le 14.09.2012 15:54 Report dénoncer ce commentaire

      Quand on a faim et que l'on manque de tout on fait quoi ? Bien obligé de travailler là où il y a des usines comme celles-ci. En Europe cela ne vous préoccupe pas trop mais attention cette situation pourrait bien vous toucher un jour avec la crise !