En Nouvelle-Zélande

21 février 2018 07:23; Act: 21.02.2018 10:44 Print

Un millier de touristes bloqués par un cyclone

Près d'un millier de touristes étaient bloqués mercredi, dans la région de Golden Bay, en Nouvelle-Zélande, par la queue du cyclone Gita qui a déjà durement frappé le Pacifique sud.

storybild

Le cyclone a fait des dégâts. (photo: AP)

Sur ce sujet

Les autorités envisagent d'avoir recours à des ferries pour transporter les vacanciers bloqués sur cette baie, située sur l'Île du Sud de la Nouvelle-Zélande. D'importants glissements de terrain ont entraîné la fermeture de sa principale voie rapide. Par ailleurs, le cyclone a privé de courant des dizaines de milliers de foyers, entraîné la chute d'arbres et emporté des portions de routes.

La semaine dernière, Gita, qui était classé en catégorie 5 - le niveau maximum - a dévasté les îles Tonga et les îles Samoa. Depuis, il est redescendu en intensité, mais la queue du cyclone a touché la Nouvelle-Zélande dans la nuit de mardi à mercredi, avec des vents de 140 km/h et 200 millimètres de pluie, touchant principalement l'Île du Sud.

État d'urgence

Sept conseils régionaux, dont celui de Christchurch, la deuxième ville de Nouvelle-Zélande, tous situés sur l'Île du Sud, ont déclaré mardi l'état d'urgence, les autorités anticipant le pire. Richard Kempthorne, élu du conseil régional de Tasman, dans le nord-ouest de l'Île du Sud, a expliqué envisager toutes les options de transport possibles dans le cas où l'accès routier vers Golden Bay ne pourrait pas être rétabli rapidement.

«Des ferries, des barges, ainsi que des vols aériens... Nous avons 5 000 habitants qui doivent se nourrir et nous avons des vacanciers», a déclaré l'élu. «Il y a probablement là-bas des centaines si ce n'est plus de mille de personnes là-bas, qui veulent probablement partir et poursuivre leur voyage», a-t-il ajouté. Selon le service météorologique MetService, le cyclone s'est dirigé mercredi à la mi-journée en mer, au sud de Christchurch.

(L'essentiel/AFP)