Vengeance

02 juillet 2012 14:25; Act: 02.07.2012 15:07 Print

À 14 ans, elle empoisonne son père et son frère

Une Indienne a avoué dimanche avoir versé du poison dans un curry de légumes qu'elle a servi à son père et son plus jeune frère. Ils sont morts après le repas.

storybild

La jeune fille a versé le poison dans le curry de légumes pour se venger de son frère et de son père. (photo: dr)

  • par e-mail

Une Indienne de 14 ans a été arrêtée pour avoir tué par empoisonnement son père et son frère qui s'opposaient à son histoire d'amour avec un garçon d'une caste inférieure, une affaire de «crime d'honneur» à l'envers révélée lundi par la police. Cette affaire s'est produite dans le village de Malpur, à 75 km de Patna, la capitale de l'État défavorisé du Bihar, dans l'est de l'Inde.

La mère de l'adolescente, Sunita Devi, a expliqué à la police devoir sa survie au fait qu'elle était malade et qu'elle avait refusé de manger. «La jeune fille a pris cette mesure extrême parce que les membres de sa famille, dont son père, son frère et sa mère, étaient opposés à son histoire d'amour avec un garçon et à ses projets de mariage», a déclaré un responsable de la police locale, Upendra Kumar Sinha.

Un «déshonneur» sur la famille

L'adolescent appartient à la plus basse caste dans le complexe système de stratification sociale en Inde, les dalits ou «intouchables». Cette communauté, qui vit souvent en marge de la société et se plaint de discriminations dans l'éducation et pour l'accès au monde du travail, est fréquemment employée aux tâches considérées comme les plus ingrates, telle la collecte des ordures.

La famille de la jeune fille, appartenant à une caste supérieure, avait auparavant battu le garçon après avoir surpris le jeune couple en train d'essayer de s'enfuir. De tels crimes liés à des différends sur les relations amoureuses entre membres de différentes castes sont en général l’œuvre des parents ou de proches refusant que leur enfant fréquente un membre d'une classe inférieure et jette le «déshonneur» sur leur famille.

On ne connaît pas le chiffre officiel des «crimes d'honneur» mais selon une étude indépendante menée en 2010, 900 crimes sont commis chaque année dans les États de l'Haryana, du Pendjab et de l'Uttar Pradesh.

(L'essentiel Online/AFP)