Argentine

14 juin 2011 13:39; Act: 14.06.2011 18:09 Print

Une vache qui produit du lait maternel humain

La première vache clonée au monde comportant deux gènes humains est née en Argentine. L'animal a été conçu pour produire un équivalent du lait maternel humain qui pourrait protéger les bébés.

storybild

Une faute?

Un laboratoire argentin a annoncé la naissance de la première vache clonée au monde comportant deux gènes humains, afin de produire un équivalent du lait maternel. Le breuvage pourrait protéger les nourrissons contre des maladies et favoriser leur développement. «La vache clonée, baptisée Rosita ISA, est le premier bovin né au monde avec deux gènes humains contenant les protéines présentes dans le lait maternel», selon l'Institut national de technologie agricole (INTA).

«Cela ne va rien changer pour les femmes mais pour les bébés si, en les protégeant contre des maladies et en améliorant l'absorption de fer», a expliqué Nicolas Mucci, l'un des trois responsables des recherches menées par l'INTA et l'Université nationale de San Martin. Selon lui, des chercheurs chinois ont annoncé récemment avoir mis au point un procédé similaire, mais en clonant deux vaches portant chacune l'un des deux gènes. L'équipe argentine a réussi à implanter les deux dans une même vache.

Plusieurs qualités

Le veau est né le 6 avril «par césarienne, en raison de son poids excessif, 45 kilos, alors que les (vaches) Jersey ne dépassent pas habituellement les 22 kilos» à la naissance, selon l'INTA. Il est surveillé «24 heures sur 24», a expliqué Nicolas Mucci.

«L'objectif était d'améliorer la valeur nutritionnelle du lait de vache en ajoutant deux gènes humains, la protéine lactoferrine et le lysozyme», a déclaré un autre chercheur, Adrian Mutto, de l'Université nationale de San Martin, lors d'une téléconférence diffusée sur Internet.

Le lysozyme est une enzyme très peu présente dans le lait de vache, mais en revanche on la retrouve dans le lait maternel de façon très concentrée au cours de la première semaine de lactation. La lactoferrine existe chez tous les mammifères et permet d'assimiler le fer pour fabriquer des globules rouges. Mais elle est spécifique à chaque espèce, et donc la lactoferrine bovine n'agit pas sur les humains. Cette protéine favorise également la pousse des dents et le développement de cellules intestinales, antibactériennes, antivirales et antifongiques.

Perspectives pour le futur

Dans dix mois, les chercheurs vont pouvoir confirmer si les protéines sont bien présentes dans le lait de Rosita, en effectuant une simulation de grossesse. L'objectif de l'expérience est qu'à l'âge adulte, la vache puisse produire «du lait similaire à celui des êtres humains», indique l'Institut. Selon lui, il n'existe pas à ce jour de mammifères portant deux gènes modifiés.

À l'âge adulte, la vache pourra «avoir des enfants qui auront des gènes modifiés dans 25 à 30% des cas», a-t-il ajouté, «ce qui ouvre des perspectives pour les générations futures», selon l'INTA.

(L'essentiel Online/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • gag le 14.06.2011 16:31 Report dénoncer ce commentaire

    Alors d'un côté, on ne promeut pas assez l'allaitement humain et de l'autre, on fabrique cette bestiole -l 'être humain est vraiment tombé sur la tête ! Ce sont les fous de la technologie qui laissent ainsi libre cours à leur imagination...

  • Bioman le 14.06.2011 14:01 Report dénoncer ce commentaire

    et choquant.

Les derniers commentaires

  • gag le 14.06.2011 16:31 Report dénoncer ce commentaire

    Alors d'un côté, on ne promeut pas assez l'allaitement humain et de l'autre, on fabrique cette bestiole -l 'être humain est vraiment tombé sur la tête ! Ce sont les fous de la technologie qui laissent ainsi libre cours à leur imagination...

  • Bioman le 14.06.2011 14:01 Report dénoncer ce commentaire

    et choquant.

    • talk back le 14.06.2011 14:50 Report dénoncer ce commentaire

      oui, assez d´accord...

    • Nutri le 23.02.2013 22:02 Report dénoncer ce commentaire

      Sachant ce qu'est le lait de vache pour les bébés (source de nombreux problèmes), cela ira peut-être dans le bon sens (moins de problèmes ???)... mais on restera sans doute loin du compte comparativement au lait de femme !!! car il n'y a pas que deux protéines qui différent, ni que les protéines ! Bref, rien ne vaut d'allaiter, c'est clair et pour très longtemps. Tout ce qu'on peut espérer, c'est que de telles recherches puissent à terme (quand ?) réduirent certains inconvénients du lait de vache...