En Chine

13 janvier 2021 18:23; Act: 13.01.2021 19:32 Print

Un robot utilisé pour réaliser des tests Covid

Une ville du nord-est de la Chine a utilisé mercredi pour la première fois un robot pour effectuer des tests Covid-19, dans le cadre d'une vaste campagne de dépistage.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Installé dans une école maternelle de Shenyang, chef-lieu de la province du Liaoning, ce bras articulé, contrôlé à distance par un opérateur, racle délicatement la gorge des patients avec un écouvillon. Principal avantage du robot: il permet de réduire le risque d'infection du personnel médical, tout en conservant une grande précision de mouvement.

Nullement impressionnés par cette installation futuriste, de nombreux habitants de Shenyang faisaient la queue mercredi dans ce centre de test installé dans l'établissement scolaire. Après avoir scanné leur pièce d'identité, ils s'installent devant l'appareil, où une voix féminine préenregistrée leur demande poliment d'ouvrir la bouche.

Popularité en Chine

Le robot dirige alors l'écouvillon vers la gorge du patient. Un opérateur en combinaison intégrale de protection pilote toute l'opération à distance grâce à une caméra embarquée sur le bras articulé et à un écran de contrôle. La Chine a largement endigué l'épidémie de Covid-19 sur son sol depuis le printemps 2020. Elle fait toutefois face, depuis quelques semaines, à de petits foyers localisés de quelques dizaines de cas.

Les autorités réagissent rapidement, avec des confinements et des restrictions aux déplacements, ou encore des campagnes de dépistage massives réalisées en quelques jours sur des dizaines de millions de personnes. Les robots sont de plus en plus populaires en Chine, dans le secteur industriel mais aussi pour des tâches de la vie quotidienne comme la livraison de repas ou le port de bagages.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mélanie le 13.01.2021 23:51 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas correct de faire la publicité des méthodes de la dictature chinoise, surtout quand on voit les ravages du virus chinois chez nous pour le moment en Europe!

  • lily le 14.01.2021 21:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre?! Ce sont les peuples qui ont plus de chance aujourd’hui dans le monde. Retour de vie normale avec les mesures efficaces d’un gouvernement décidé, avec les gens disciplinés. un peu d’esprit ouvert aidera!

  • Les con le 14.01.2021 08:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre monde

Les derniers commentaires

  • lily le 14.01.2021 21:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre?! Ce sont les peuples qui ont plus de chance aujourd’hui dans le monde. Retour de vie normale avec les mesures efficaces d’un gouvernement décidé, avec les gens disciplinés. un peu d’esprit ouvert aidera!

  • Fredo le 14.01.2021 13:02 Report dénoncer ce commentaire

    Un petit conseil, mettez des lunettes pour y aller!

  • Majo dann le 14.01.2021 10:00 Report dénoncer ce commentaire

    N'oublions pas que la Chine n'a certainement pas été transparente au début de la pandémie et qu'ensuite elle a été louée par l'OMS pour son avancée majeure dans la lutte contre les pandémies. Celui qui est directeur général de l'OMS vient lui même d'un pays de dictature. Entre pays dictatures on se comprend. Argent et pouvoir... mais on préfère ne pas froisser la Chine, marché de 1,3 milliards de consommateurs (et non pas de personnes). Je préfère qu'on soit moins performants mais au moins on vit plus libres que la population en Chine.

    • philo le 15.01.2021 09:38 Report dénoncer ce commentaire

      par contre il faut faire attention à ne pas devenir comme eux - je vois le vilain nez des bien-pensants s'engouffrer dans la brêche

  • Les con le 14.01.2021 08:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre monde

  • victor le 14.01.2021 08:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    normal '' c est la Chine qui produit ' donc il sont les premiers a produire l antitode '' malin les coquins ?